Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérée de troubles à l’ordre public au Vieux Port".

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/03/19 | Grande America : la toxicité des produits à bord se confirme

    Lire

    La préfecture maritime a publié hier soir la liste des produits contenus à bord du Grande America, confirmant que la pollution ne sera pas liée qu'aux hydrocarbures. Le navire contenait à son départ 365 conteneurs dont 45 de matières dangereuses: de l'Hydrogénosulfure de sodium, du White Spirit, du phosphate de zinc, du polyéthersiloxane, du prothioconazole, du chloro-méthyl, de l'acide sulfurique, de l'acide chlorhydrique et divers aérosols.

  • 22/03/19 | Ecoles : fermeture de 31 classes à la rentrée en Charente-Maritime

    Lire

    L'inspection académique fermera 31 classes dont une école (Saint-Exupéry à Saintes) à la rentrée prochaine. Le sort de 7 classes reste en suspens d'ici juin. La Charente-Maritime devrait perdre en septembre 644 inscriptions sur les 4937 enfants actuellement en école publique. Une chute démographique observée depuis plusieurs années qui impacte aujourd'hui les effectifs scolaires, selon l'Académie. Le doublement des classes de CP-CE1 en zone prioritaire devrait permettre l'ouverture de 12 classes.

  • 22/03/19 | Job dating à Pau

    Lire

    Le 26 mars prochain, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Wizbii organisent un job dating à destination des jeunes. Cette initiative « 1er stage, 1er job » a pour but de permettre aux jeunes de développer leur réseau professionnel mais aussi de pouvoir décrocher leurs futurs stages, alternances ou emplois. Une dizaine d’entreprises seront présentes dont le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Square Habitat notamment. Inscription obligatoire

  • 22/03/19 | Trélisssac, ville étape du 52e Tour du Limousin-Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Trélissac sera ville étape du Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine pour la cinquième fois. Après avoir accueilli deux départs en 1999 et en 2014, ainsi que les arrivées de deux étapes en 1999 et en 2012, cette commune aux portes de Périgueux accueillera la deuxième étape du 52ème Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine le jeudi 22 août, étape tracée en intégralité sur les routes du département de la Dordogne. Le départ s'effectue depuis la base départementale de Rouffiac.

  • 22/03/19 | Limoges : une convention pour loger les jeunes

    Lire

    Le CCAS de la Ville de Limoges et l'Association Varlin Pont-Neuf s'engagent à mettre à disposition des logements pour les jeunes en insertion. Limoges poursuit ainsi sa démarche d'aide aux jeunes en difficulté dans le cadre du dispositif Allocation Logement Temporaire (ALT) conduit par l'Accueil Social des Jeunes. Grâce à ce partenariat, les deux parties pourront profiter pleinement des compétences de chacune, tout en permettant un meilleur accompagnement et logement des jeunes en insertion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Bois énergie: l'ALEC mobilise les élus "de l'arbre au radiateur"

11/12/2015 | L'Agence Locale de l'Energie et du Climat a consacré une matinée de la semaine à sensibiliser élus et propriétaires forestiers au bois énergie, en salle et sur sites.

Visite d'un chantier de mobilisation de bois à Saint-Palais

Ce mardi 8 décembre au matin, au collège de Saint-Ciers-sur-Gironde, les personnels de l'Agence Locale de l'Energie et du Climat de la Métropole Bordelaise et de la Gironde, s'attendaient à recevoir une quinzaine de personnes. Mais, bonne surprise, ils étaient environ une quarantaine à avoir répondu présent à l'invitation pour une matinée d'informations et de visites sur le terrain autour de la thématique du bois énergie. Un rendez-vous de sensibilisation auprès des acteurs de la filière et des élus, pour faciliter et encourager le développement de projets de chaufferie bois énergie sur le territoire, totalement en phase avec les ambitions de réduction des émissions des Gaz à Effets de Serre (GES) et de la COP 21. Au programme des visites: chaufferie, chantier forestier, une plateforme de production de plaquettes et un réseau de chaleur communal.

C'est dans une salle du réfectoire du Collège de Saint-Ciers-sur-Gironde que la matinée organisée à l'initiative de l' ALEC a débuté ce mardi. Un lieu loin d'être choisi au hasard puisque après une séance introductive sur les éléments clés à connaître sur le bois énergie en général et en Gironde en particulier, c'est sur ce même site que s'est déroulée la première visite de la matinée : la chaufferie du collège, mise en service cette automne et traduisant la volonté du Département de substituer les énergies fossiles par le bois énergie dans les collèges.

Un incontournable de la transition énergétique en marcheAvant les visites sur le terrain, Mercedes Aguilera, animatrice bois énergie et Henri Husson, Directeur adjoint du CRPF, ont, dans un premier temps, fourni aux participants une vision globale du bois énergie, non seulement comme un incontournable de la transition énergétique en marche, mais aussi, sous condition de structuration d'une filière efficace et durable, comme une source de développement économique locale, « de l'arbre au radiateur ». Un ensemble d'arguments pour que les différents responsables présents, osent franchir ce pas énergétique pour leur établissements de leurs collectivités, en toute conscience des éventuelles difficultés, mais des solutions aussi.
Sur la dimension environnementale d'abord, « le développement du chauffage au bois énergie permettrait de répondre à l'objectif européen de diviser par 4 les émissions de GES d'ici à 2050, le tout via des circuits courts », assure Mercedes Aguilera. Un objectif d'autant plus tenable, souligne-t-elle que « les fabricants de chaufferies à bois énergie, l'ont désormais technologiquement intégrer à leur production », permettant tout à la fois, efficacité énergétique et performance environnementale. Autre argument répété à plusieurs reprises, « la volonté politique de soutenir ces projets », qui se traduit par l'existence de diverses aides financières à commencer par le fonds chaleur de l'ADEME (d'ailleurs récemment élargi) mais aussi des soutiens au niveau départemental et régional, sans oublier les accompagnements techniques, juridiques ou de montage de projets proposé par ces structures, ou par l'ALEC elle-même. Car Mercedes Aqguilera ne le cache pas, la complexité dans un tel projet, s'il est entrepris seul, est au rendez-vous.

Visite de la chaufferie du collège de Sant-Ciers-sur-Gironde


"Faire des propriétaires des sylviculteurs"Mais, au moment de penser chaudière et chauffage, il faut aussi questionner la ressource qui permettra son fonctionnement : le bois. Or, pour répondre à l'objectif de facteur 4, il faut parvenir à accroître la mobilisation de la ressource. « Ce qui est possible, rassure l'animatrice en se basant sur une étude de l'ADEME. Le tout en réussissant à limiter la concurrence dans l'utilisation de la ressource, par une utilisation « en cascade » du bois, du bois d'oeuvre jusqu'au bois énergie.
Mais dans la réalité, les choses sont plus complexes car la ressource principale du bois énergie est dans les feuillus. Or, s'ils sont bien présents sur le territoire (davantage que les résineux), le massif est très morcelé entre une multitude de petit propriétaires privés, et souvent à l'abandon. Il faut donc parvenir à mobiliser ces propriétaires pour qu'ils valorisent leur bois. Bref, « faire de ces propriétaires de véritables sylviculteurs », ce que bon nombre d'entre eux ne sont plus. Un objectif dont s'est donnée mission le CRPF, à travers le projet « Forêt d'avenir ».

Du rôle des collectivités pour une filière équilibréeDurant 3 ans, le pari du CRPF est de parvenir à identifier les bois disponibles qui pourraient être valorisés, ainsi que leur propriétaire, accompagner ces derniers dans leur choix de valorisation, parvenir à constituer des regroupements de producteurs indispensables pour structurer la filière et les chantiers au regard des autres acteurs ; qu'ils soient entrepreneurs de travaux forestiers, scieurs, ou encore producteurs de plaquette bois qui ont besoin d'avoir une ressources sécurisées. Une sécurisation de la ressource qui ne peut passer que par des pratiques durables d'exploitation que le projet du CRPF s'engage aussi à accompagner...

Réunion d'infomation animée par Mercedes Aguilera (ALEC) et Henri Husson (CRPF) pour motiver les élus à se lancer dans la dynamique du bois énergie


Mais pour tout cela « il faut que les collectivités s'approprient la démarche », encouragent ces regroupements opérationnels, plutôt que fonciers, et se posent comme « consommateurs » de bois énergie pour que la dynamique lancée soit véritablement durable. « A l'issue de ces 3 ans de bonnes pratiques, il faudra bien que la démarche deviennent territoriale, pour pérenniser des circuits courts et des partenariat avec les territoires ruraux et urbains, pour que la filière trouve son équilibre entre une Métropole, qui ne sera jamais productrice de bois énergie mais grosse consommatrice,et une ruralité à la logique inverse », synthétise Henri Huchon.
Autant de questions parfois complexes, que les visites de sites ont permis d'appréhender de manière très concrète, tout en démontrant le potentiel de réussites de ces projets.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
11989
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jean-LuK | 12/12/2015

Que le bois soit une énergie renouvelable et locale, d'accord, que cela permette de réduire les gaz à effet de serre, j'en doute.
La meilleure des façons de réduire ces gaz est d'utiliser ce bois pour isoler les bâtiments, et ainsi chauffer moins.
Les arbres font le boulot (les prairies et tous les végétaux aussi), ils captent le CO2 et le transforment en matière organique. Les bruler, c'est remettre dans l'atmosphère le CO2 qu'ils avaient participé à séquestrer. Dire que cela est renouvelable, c'est sous-entendre que les arbres ne capturent que le CO2 produit par la combustion d'autres arbres et pas celui produit par la combustion des énergies fossiles…

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
De Rugy à La Rochelle Environnement | 22/03/2019

Grande America : De Rugy n'a "pas d’inquiétude" concernant les produits toxiques

Le centre de sauvegarde du Marais aux oiseaux de Dolus soigne en moyenne 1200 oiseaux par an Environnement | 20/03/2019

Naufrage du Grande America : Oléron prête à recevoir des oiseaux mazoutés

Le BSAA Argonaute continue sa mission de dépollution dans la zone du naufrage avec 4 autres bateaux Environnement | 18/03/2019

Grande America : la pollution attendue vers le 29 mars

Naufrage du Grande America au large de La Rochelle Environnement | 15/03/2019

Naufrage au large de La Rochelle : les premières pollutions attendues dimanche

barrage hydraulique Environnement | 15/03/2019

Ouverture de la pêche : vigilance aux abords des centrales hydroélectriques

La ville de Pauillac, un des secteurs privilégiés de la mission Aménag'eau Environnement | 12/03/2019

Gironde : bilan et perspectives pour Aménag'eau

tinérance douce est la forme de tourisme la plus durable Environnement | 05/03/2019

La Dordogne mise sur l'écotourisme à travers l'itinérance douce

la réduction d’émission de gaz par les plantes étudiée à La Rochelle Environnement | 01/03/2019

Le carbone bleu : la réduction d’émission de gaz par les plantes étudiée à La Rochelle

Unep, MSA et la DIRECCTE œuvre pour lutter contre ce travail illégal Environnement | 28/02/2019

Une convention régionale pour lutter contre le travail illégal dans le secteur du paysage

Alexandre Pagnaud est un éleveur de brebis. Il a subi trois attaques de loup l'an dernier. Il espère trouver une solution pour les éviter. Environnement | 25/02/2019

Retour du loup en Limousin ? La région soutient un réseau d’entente entre éleveurs

Le «VB» sera décliné sur tous les moyens de communication. Environnement | 24/02/2019

Une nouvelle identité visuelle pour Les Vignerons de Buzet

Les trois scientifiques de Pelagis et leur pilote Environnement | 17/02/2019

Le Parc Marin lance une campagne d'observation aérienne

Signature de convention de coopération entre le Parc naturel marin et La Rochelle université. Présence de Jean-Marc Ogier, président de La Rochelle Université, Aurélie Dessier, coordinatrice du partenariat, Julie Bertrand, directrice déléguée du Parc natu Environnement | 03/02/2019

Une coopération entre le Parc Marin et l'université de La Rochelle pour développer un territoire durable

DélégationMaroc crédit Nicolas Kulak Environnement | 02/02/2019

Colombie, Maroc, Vietnam: le Parc des Landes de Gascogne fait de la coopération internationale une ambition

LacHossegorDésensablement Environnement | 31/01/2019

Bataille judiciaire autour du désensablement du lac d'Hossegor