18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Bordeaux : Clap d'ouverture pour une maison Ecocitoyenne flambant éco-réhabilitée

08/10/2010 |

La maison Eco-citoyenne de Bordeaux est ouverte

Toit végétalisé, éco-matériaux, valorisation du bois, maîtrise des consommations d'énergie et de la consommation d'eau, préservation de la biodiversité, valorisation de matériaux recyclés... tout a été pensé pour faire de la maison écocitoyenne, inaugurée ce jeudi 7 octobre, un modèle d'éco-réalisation architecturale. Écrin à l'ambition de réhabilitation exemplaire, la maison écocitoyenne se veut être un lieu d'information, d'observation mais aussi de vie pour permettre à tous de connaître les grands enjeux du développement durable, changer ses comportements et donner envie d'agir au quotidien.

Faire du neuf avec du vieux de la manière la plus en phase avec la démarche HQE (haute qualité environnementale), tel est le challenge auquel s'est frotté l'architecte Olivier Lehmans. Pendant un an, confrontés aux aléas de la réhabilitation version écologique, les 12 mois de travaux  (souvent difficiles) ont vu leur aboutissement et leur consécration, ce mardi 7 octobre.  Présentée par Anne Walryck, adjointe au maire, chargée de lapolitique du développement durable et Constance Deveaud, directrice des lieux, "La maison écocitoyenne de la ville de Bordeaux a été déclarée ouverte ! "4 jours de fête" sont programmés pour marquer son avènement. Coût global de l'opération : 1 762 250 €, répartis entre la ville  de Bordeaux (61,37%), le FEDER/Union européenne (23,03%), la CUB (8,51%), le Conseil Régional d'Aquitaine et l'Ademe (3,54% chacun)

Une vitrine exemplaire
Si le bâtiment, situé quai Richelieu, au pied de la Garonne et du pont de Pierre,  est un pastiche du XVIIIème contruit dans les années 50, les contraintes dûes à l'existant sont les mêmes qu'avec de l'ancien, le ciment et le béton en plus. Là où se trouvait le Bureau Central de Recrutement de la Main d'oeuvre des dockers (BCMO) sélève désormais, dans la continuité du miroir d'eau, une construction de 500 m2 qui mixe le moderne et l'ancien avec des dispositifs  et  des matériaux respectueux de l'environnement, des exemples concrets, démonstratifs et pédagogiques. "L'architecte est confronté à la synthèse de nombreux paramètres qui se complexifient (impact, matériaux, santé, normes, sécurité...)", explique Olivier Lehmans, "une somme de contraintes qui ne doit pas prendre le dessus et savoir laisser la place au confort". La toiture béton a été remplacée par une charpente en bois dont le toit, végétalisé,  aux formes ondulées est équipé de 150 m2 de panneaux photovoltaïques. Des ruches et nichoirs y sont installés et observables via une caméra. Une station météorologique intégrée, informera les visiteurs des relations entre la Garonne et le climat.

 ... et un lieu de vie
Dans un objectif permanent de partage des savoirs, des bonnes pratiques, des expériences et de la connaissance, sans être "donneuse de leçons", la maison écocitoyenne  propose d'être l'outil de tous les bordelais et d'accueillir tous les publics, scolaires, familles, étudiants, professionnels, universitaires, scientifiques, associations, visiteurs régionaux et internationaux... Au programme : expositions permanentes et temporaires, animations ludiques et pédagogiques au fil des saisons, permanences accueil point info énergie et eau avec l'Ademe, ateliers pratiques, conférences débats, spectacles, café-théâtre, vidéos, matériauthèque, etc...  La scénographie a été confiée à Olivier Demangeat, de la société Eugène! particulièrement engagée dans l'éco-conception et la communication responsable. Le café Lunaire et sa terrasse d'environ 80 sièges, avec vue imprenable sur la Garonne, assure la partie restauration où le local et le bio même s'il n'est pas intégral sont mis en avant. Petite précision sur un détail qui a déjà été  pointé du doigt, si le mobilier est en plastique (durabilité oblige), il s'agit de polypropylene recyclé. En attendant, les bordelais semblent avoir adopté l'extérieur des lieux, le café ayant ouvert depuis plusieurs semaines déjà. La situation stratégique de la maison écocitoyenne accessible en tram, à vélo, à pied, en roller ou en poussette, devrait bénéficier d'un passage conséquent et  mettre les  thèmes  consommer autrement, éduquer s'informer, habiter autrement, se déplacer autrement ... à la portée de tous. C'est son but.

La maison éco-citoyenne est ouverte du mardi au dimanche, d'avril à octobre de 11h à 18h. De novembre à mars : du mardi au dimanche, de 11h à 20h.
Programme sur http://www.bordeaux.fr et au 05 24 57 65 20
 

Isabelle Camus

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
640
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !