Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/02/20 | Le Département des Deux-Sèvres soutient la modernisation des exploitations agricoles

    Lire

    Lors de la commission permanente des Deux-Sèvres, la collectivité a voté, le 27 janvier dernier, une subvention de 17 824 euros au titre du Plan pour la compétitivité et l'adaptation des exploitations agricoles (PCAE). 5 exploitations en sont bénéficiaires : 2 exploitations de la filière bovin lait à Saint-Vincent-la-Châtre et à Mauléon puis 3 exploitations de la filière bovin viande à Vernoux-en-Gâtine, Saint-Amand-sur-Sèvre et Courlay.

  • 26/02/20 | Un squat évacué à Bègles

    Lire

    Ce mardi matin, un squat a été évacué rue Denis Papin à Bègles. Les forces de l'ordre sont intervenues à la demande de la préfecture et suite à une décision de justice datant du 13 février. Les 247 personnes qui occupaient les lieux (dans des conditions insalubres) étaient de nationalité bulgare. Parmi eux, 90 mineurs dont beaucoup de jeunes enfants. La préfecture de Gironde, de son côté, précise qu'un "diagnostic préalable a permis d’orienter 18 familles (67 personnes) présentant de bonnes perspectives d’intégration vers un accompagnement social et économique".

  • 26/02/20 | Le crowdfunding immobilier a la côte en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans un baromètre dédié au financement participatif dans l'immobilier, la plateforme FundImmo a révélé que 33,2 millions d'euros avaient été récoltés en Nouvelle-Aquitaine auprès de 28 plateformes de crowdfunding, soit une augmentation de 157% par rapport à 2018. La Gironde (22,5 millions d'euros) et les Pyrénées Atlantiques (6,1 millions d'euros) "concentrent la majorité de la collecte régionale". Le montant moyen de la collecte (515 666 euros) est toutefois inférieur à la moyenne nationale (-25,2%) mais 65 projets ont été financés (contre 26 en 2018).

  • 25/02/20 | Nouvelle présidence pour les stations N'PY

    Lire

    Président de N’PY depuis sa création en 2004, Michel Pélieu a cédé son siège à Michel Boussaton le 24 janvier. Après l’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019, ce changement à la tête de N’PY est une nouvelle étape dans le processus de transformation amorcé en 2018 pour accompagner les domaines skiables et sites touristiques dans la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme. N’PY va prendre une dimension "chaîne des Pyrénées" avec l’appui de la Région Occitanie et de la Banque des Territoires auxquels pourraient s’associer la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements.

  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Bordeaux : la filière vin se cherche un avenir environnemental

09/02/2020 | Le 11e forum du développement durable de la filière du vin de Bordeaux a eu lieu ce vendredi 7 février au Palais des Congrès réunissant des centaines d'acteurs.

Le 11e forum, animé par Denis Cheissoux, s'est déroulé dans un contexte incertain pour la filière vin

2020 sera le juge de paix du plan climat lancé il y a douze ans par la filière des vins de Bordeaux. Le but alors annoncé en 2008 était de réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre sur l'ensemble de la chaîne de production du vin. Après un bilan carbone 2013 faisant état de 9% de réduction d'émissions, l'heure était à la présentation des programmes proposés par la filière pour accompagner les producteurs vers la transition, avant que les résultats ne tombent dans le courant de l'année.

S'il est agréable de flâner aux détours des vignobles bordelais en ce doux début d'année 2020, cette sérénité ne reflète en rien l'état d'esprit actuel de la filière du vin de Bordeaux. Après des vœux symptomatiques au maire Nicolas Florian en janvier, les représentants du vin ont alerté les élus du territoire face à la crise économique avec les États-Unis. Les effusions de Donald Trump en conséquence de la guerre commerciale entre Boeing et Airbus impactent en première ligne les vins de Bordeaux. Après une taxation de 25% supplémentaires sur les vins français, les ventes de Bordeaux aux États-Unis ont chuté de 50% en chiffre d'affaires en novembre 2019. La filière du vin, avec ses producteurs et négociant ont donc besoin de se rassurer. D'où l'opportunité de présenter de bons résultats environnementaux. En 2020, doit être dressé le troisième bilan carbone des vins de Bordeaux après ceux de 2008 et 2013. Pour espérer tenir son engagement de 20% de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur douze ans, la filière a dû mobiliser tous ses représentants. Du moins le processus est en cours.

Le problème des Zones Non Traitées

Selon le dernier chiffre datant de 2017, 60% du vignoble bordelais est certifié par une démarche environnementale. L'objectif : 100% avant 2030. Pour y aider, la filière a créé le Système de Management Environnemental (SME) afin d'accompagner les producteurs, négociants et coopératives vers des modes de gestion plus raisonnés. Démarré en 2008, le SME touchait alors 26 entreprises. En 2019, le chiffre monte à 306, dont 92% de Châteaux. Le programme vise à effectuer un audit auprès du site viticole pour voir quelles sont ses répercussions sur l'environnement. Le diagnostic se traduit ensuite par un plan d'action avec l'intégration d'un groupe de travail SME sur l'exploitation. Ainsi, le programme a par exemple permis une réduction de l'usage de la ressource en eau : entre 2013 et 2018, les producteurs sont passés de 9.3 à 7.6 litres d'eau en moyenne pour produire un litre de vin. Côté traitements et pulvérisations, enjeu redondant du débat politique, la moitié des produits pulvérisés dans les vignobles sont désormais homologués biologiques. Un pas de plus dans un chemin qui reste long. D'autant que l'annonce du gouvernement sur les Zones Non Traitées (ZNT) en décembre dernier s'est heurtée à une vive opposition. Les ZNT prévoient que les agriculteurs n'appliquent aucun traitement sur une zone tampon de dix mètres quand leur parcelle touche une habitation. « Une incohérence entre les contraintes d'objectifs environnementaux et de temps pour les mettre en place » selon la Chambre d'Agriculture de la Gironde. Dans le département, les ZNT représenteraient ainsi 4000 hectares de terres. D'où l'importance aussi d'apporter des solutions au problème. Des solutions dont les premiers demandeurs sont les habitants.

Responsabiliser les entreprises

« Nous avons proposé aux riverains des réunions pour leur montrer que nous étions dans une démarche d'écoute » témoigne Pierre Darriet, responsable sur le vignoble du Château Luchey-Halde à Mérignac. Pour ceux qui vivent à proximité directe des vignobles, l'épandage nourrit en effet quelques inquiétudes. Pierre Darriet ajoute : « Un jour une voisine nous fait remarquer : « Pourquoi vous ne faîtes pas avec des drapeaux comme à la plage ?» ». Et depuis, un drapeau flotte au dessus des vignes. Quand il est vert, les promeneurs peuvent s'y balader car aucun traitement n'a récemment été appliqué. Quand il est orange, le traitement est encore en phase effective, et quand il est rouge, il est en cours d'application. Il est alors interdit de s'aventurer sur la parcelle. Des signaux clairs pour communiquer au mieux avec les habitants. Mais pas de quoi nourrir significativement les avancées environnementales. Pourtant, les défis pressent : en 26 ans, les vendanges ont été avancées de quinze jours en moyenne à Saint-Émilion. « Nous voulons favoriser le dialogue et l'engagement de tous » brandit Magali Ardiley, responsable du développement territorial à la Chambre d'Agriculture de Gironde. La dynamique de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) mise en place dans la filière du vin de Bordeaux depuis plusieurs années en est l'exemple concret. Grâce à cette démarche de prise en compte des enjeux environnementaux et sociétaux dans l'activité de l'entreprise, les exploitants parviennent à des progrès significatifs. « Il y a un désamour des métiers du vin et la RSE pourrait permettre d'y répondre » espère Denis Cheissoux, l'animateur du forum. En misant aussi sur l'expertise scientifique des universités, les vins de Bordeaux sont donc attendus au tournant.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3835
Aimé par vous
18 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !