aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Bordeaux lance un "appel" au gouvernement lors des Assises de l'énergie

30/01/2015 | Ce jeudi Ségolène Royal, ministre de l'écologie, s'est vu remettre par Alain Juppé un texte engageant les élus locaux français pour le climat, nommé "L'appel de Bordeaux"

De nombreux hommes et femmes politiques ont répondu à l'invitation des Assises de l'Energie

A l'aube de réductions importantes des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales, la mission de Ségolène Royal ce 29 janvier aux Assises de l'énergie de Bordeaux était de rassurer, en prévision du sommet de Paris sur le climat qui doit se tenir en décembre prochain. La réponse d'Alain Juppé, maire de la ville, ne s'est pas faite attendre. Il a remis à la ministre "L'appel de Bordeaux" un document exprimant la volonté des élus locaux de France de participer aux débats à venir. Ségolène Royal s'est par ailleurs montrée confiante dans le futur vote de la loi sur la transition énergétique.

"Nous appelons les autorités à prendre en considération le rôle central des territoires. Nous en appellons à leur conscience afin qu'un engagement historique, universel et contraignant soit conclu en faveur d'une réponse globale au déficit climatique". C'est ce qu'on peut lire dans le document qu'Alain Juppé, maire de Bordeaux, a remis à Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie, dans le cadre des "Assises nationales de l'énergie" qui se tenaient à Bordeaux pendant 3 jours. L'occasion pour le Président de la Communauté Urbaine d'affirmer l'engagement d'une dizaine d'élus locaux signataires de ce texte, et de préparer le terrain pour la future conférence de Paris sur le climat, qui réunira de nombreux responsables internationaux en décembre prochain. A la Tribune du Palais des Congrès de Bordeaux, la ministre en a profité pour se montrer confiante sur la future loi de transition énergétique qui sera examiné au Sénat à compter du 10 février. 

"2015 sera une année puissante pour le climat. Cette loi, que l'on disait impossible à rédiger en raison de la trop forte opposition des énergies, sera bientôt votée", a précisé Ségolène Royal, affirmant que les décrets et les ordonnances "seraient prêts au moment de sa promulgation" (le Sénat s'est prononcé favorable ce jeudi à la réduction du parc nucléaire à 50%, une des mesures phares de la loi, mais sans fixer de calendrier). "70% de la transition énergétique se fera au niveau infra-national", a-t-elle également souligné, comme pour affirmer son accord avec les signataires de "L'appel de Bordeaux". 

Les grandes étapes de la transition énergétiqueAu programme des mesures les plus emblématiques de cette loi (qui compte pas moins de 65 articles), on peut noter une réduction de 30% des énergies fossiles et même leur division par deux d'ici à 2050, et une multiplication des énergies renouvelables par deux. 5 grands défis ont été énumérés : le bâtiment, les transports, l'économie circulaire, les fameuses énergies renouvelables et enfin la démocratie énergétique. "Le fond vert devrait être mis en place avant le mois de juin. Le crédit d'impôt à 30% sera simplifié, l'accès au prêt à taux zéro sera facilité, avec l'objectif d'en créer 100 000 en 2015. 5 milliards d'euros seront à disposition des collectivités locales sans apport initial, avec un taux d'intérêt de 1,75% qui s'échelonne de 20 à 40 ans, notamment pour rénover leurs bâtiments. Un Fonds spécial de 1,5 milliard d'euros sera créé pour financer les territoires à énergie positive. Le bonus écologique pour le renouvellement des véhicules polluant sera porté à 10 000 euros. A toutes ces mesures viennent souligner l'échéance majeure de cette conférence sur le climat. Nous pensons que nous avons le temps car nous sommes des privilégiés, mais nous devons avoir l'intelligence de répondre à ces défis, a-t-elle réaffirmé. 

Assise quelques fauteuils plus loin, Anne Hidalgo, maire de Paris, a aussi tenu à souligner l'importance que de telles mesures soit applicables à l'échelle des territoires. "A Paris, nous expérimentons, mais il faut généraliser, investir massivement dans les quartiers en difficultés mais aussi dans la transition écologique. Nous devons mettre des moyens nouveaux dans le secteur bancaire, réagir sur la volonté de la BCE de réinjecter des liquidités et continuer les appels à projet pour que ces sommes aillent vers l'économie réelle". L'élue PS a annoncé le 26 mars une réunion avec les maires européens qui devraient travailler sur une "commande groupée" de mesures collectives. 

François Baroin, ancien porte-parole du gouvernement Sarkozy, a tenu à rajouter que "le modèle parisien" n'était pas "partagé par tous. 2 sujets doivent nous intéresser dans les mois qui viennent : la protection des milieux aquatiques, notamment se préserver des inondations, et un véritable plan financier sur les normes. On peut avoir les meilleurs objectifs en partage, si nous n'avons pas le financement adéquat (qui pourrait passer par une hausse d'impôts ?), nous n'aurons pas atteint notre objectif". 

Une mobilisation à toutes les échellesAu niveau infra-national cher à Ségolène Royal, Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine, a relevé "qu'un partage commençait à se dessiner dans une société française centralisée entre le rôle de l'Etat et celui des régions et des intercommunalités. Nous sommes en retard sur les énergies renouvelables alors qu'elles offrent des opportunités formidables. Ce partenariat intéresse bien évidemment les régions pour qu'elles puissent réfléchir sur l'écriture des futurs décrets. Mais nous attendons de la COP21 d'arriver à un vrai "prix carbone" car tant qu'il n'y aura pas de valeur, de prix, de fiscalité, nous n'aurons pas avancé". Enfin, Hervé Gillé, en tant que conseiller général du canton de Podensac, a tenu a porter la parole des départements qui, selon lui, "jouent un rôle dans l'accélération des subsidiarités. Il y a un décrochage profond des citoyens, et il nous faut inventer une réelle appropriation à l'échelle des territoires. La transition énergétique, c'est l'énergie de toutes les transitions. Il n'y aura pas de pacte sur le climat sans pacte civique, et pour cela nous devons passer de l'administration des territoires vers leur animation". 

"Nous sommes en première ligne, ici, à Bordeaux, face à la pollution, aux phénomènes climatiques, aux défis de l'aménagement urbain, à la précarité énergétique", a rappellé Alain Juppé en présentant le texte aux politiques présents. "Cet appel est une interpellation pour le gouvernement qui doit prendre ses responsabilités, une demande de participation des territoires qui souhaitent être partie prenante des décisions, et une volonté d'adaptation des compétences de ces collectivités qui sont en première ligne et des interlocuteurs incontournables des négociations". Plus que jamais, l'accord climat de Paris semble le rendez-vous à ne pas manquer pour l'actuel gouvernement.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
10356
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !