Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Bordeaux Rive Droite - Quand le Parc des Coteaux tient séminaire et a besoin d'une charte...

06/07/2011 |

Le parc des coteaux

Organisé par le Grand projet des Villes (GPV) qui, rappelons-le, réunit Bassens, Lormont, Cenon et Floirac, le séminaire du Parc des Coteaux, qui vient de se tenir au parc Séguinaud de Bassens, a représenté un moment privilégié dans la mise en place d'un projet exceptionnel, non seulement pour la rive droite de Bordeaux, mais aussi pour l'ensemble de l'agglomération qui a la chance de disposer de quelques 400 hectares d'espaces naturels et d'un potentiel de 25 kilomètres de cheminements, véritable fil vert entre quartiers et communes. La définition d'une stratégie d'avenir commune semble donc indispensable pour mener à bien pareille ambition, entre contraintes urbaines et nécessaire développement économique. Il s'agit, en l'occurrence, de jeter les fondations d'une mission d'animation et développement à un moment crucial de l'histoire de l'agglomération. Et d'aboutir à une charte dont la nécessité s'impose pour affirmer l'identité du Parc. Récit d'un séminaire foisonnant et riche de promesses.

Les élus étaient présents, au premier rang desquels Jean-Pierre Turon le maire de Bassens ainsi que Jean Touzeau, le maire de Lormont; la diversité des acteurs, urbanistes, architectes, paysagistes, représentants d'associations permettant, à la faveur de sessions plénières et d'ateliers, d'aborder une foule de questions et de mettre en évidence des attentes citoyennes. On y a mis en évidence le rôle de "Panoramas", la biennale du Parc dont la création, en 2010, a constitué un franc succès et fourni une  première occasion de véritable appropriation populaire. Vincent Feltesse, le président de la Communauté urbaine de Bordeaux avait tenu, en manière d'ouverture à cette journée, à souligner l'importance du Parc des Coteaux dans le paysage d'une agglomération qui s'engage résolument, à travers « Bordeaux 2030 », sur la voie d'une politique urbaine où les espaces naturels sont appelés à jouer un rôle d'équilibre essentiel. Une cité millionnaire à venir qui, déjà, entre ce Parc des Coteaux, celui des Jalles, le Bourgailh, entre autres, dispose d'un potentiel rare.

Au fil des échanges
En abordant "Panoramas", Charlotte Hüni sait de quoi elle parle. Puisque que c'est elle qui s'est occupée de l'organisation avec  le soutien du Bruit du Frigo et de Médias-cités. Une aubaine, selon elle, pour l'implantation du parc sur le territoire, pour « tisser des liens » entre les communes. En n'oubliant pas de citer les nouvelles infrastructures culturelles installées au sein du parc comme le Rocher de Palmer ou la Médiathèque du Bois Fleuri, à Lormont. De son côté, Gérard Elbaze de Médias-cité, opérateur en 2010 de la programmation arts numériques rassure et propose une solution pour un sujet qui suscite nombre de questions : la signalisation. Y aura-t-il une invasion de panneaux indicatifs dans la « coulée verte » ? Pas nécessairement, et ce grâce au numérique. A l'aide d'une application mobile développée par 8Motion, on trouvera la possibilité d'en savoir beaucoup sans gâcher le paysage. Yvan Detraz, du Bruit du Frigo,  de son côté, rappelle une utilisation pourtant évidente de ce groupe de parcs : la randonnée ou la marche. « C'est l'usage le plus immédiat du Parc des Coteaux, dit-il, et l'on voit apparaître un tourisme nouveau dans les zones périurbaines, seules zones auxquelles personne ne s'est intéressé ». Il annonce notamment la reconstitution d'un refuge urbain dans le parc de L'Ermitage pour tout l'été, déjà testé avec succès. Tout en n'oubliant d'envoyer un petit tacle aux communes : « certains sentiers ont disparu ». Les deux grands témoins du séminaire Francine Fort (Arc en Rêve) et Stéphane Hirschberger (architecte et urbaniste)  ont souligné, chacun à sa façon, combien ce projet était vivant et d'une grande cohérence avec une réelle capacité d'adaptation. Car comme le dit Stéphane Hirscherberger : « Il est très difficile de résumer en une matinée dix ans d'histoire et de résumer une matinée en cinq minutes ». Après une rapide excursion, à la découverte de la signalisation à l'intérieur du parc de Séguinaud et un pique nique entre participants, les quatre ateliers ont démarré dans la bonne humeur, dans les salles du château, au cœur du Parc.

Le Parc des Coteaux Rive Droite bâtit ses fondations

D'un atelier à l'autre
Le plus intéressant, au fond, était de constater les différences d'ambiance. Si dans l'atelier « éducation », animé par Alexia Sonnois (Côté Sciences) celle-ci se voulait studieuse, l'atelier « culture », animé par Charlotte Hüni, était de suite plus animé. Une attitude poussée à l'extrême à l'étage, là où on discute de la charte intercommunale pour « la préservation et la valorisation ». Là, le débat est plus virulent. Côté sports, on est entre amis, on discute technique, en oubliant pas de s'attarder sur des détails importants (la glisse urbaine et l'escalade y sont abordés sans complexe). C'est dans cet atelier que l'espoir de la charte est le plus important, de manière unanime, car elle permettrait d'établir une vue générale, une complémentarité entre les communes. Paradoxalement, c'est dans l'atelier destiné à la charte que la discussion patine sur le sujet et sans l'arbitrage salutaire des paysagistes sur le bien fondé du dialogue et de l'entente, le débat n'aurait pas forcément avancé. Comme les "sportifs", les "éducateurs" prônent l'implantation d'infrastructures comme des écoles et des parcs de loisirs au sein des parcs. Autant d'ateliers souvent passionnants mais qui ne sont que le point de départ d'une réflexion plus large sur la création, qui semble indispensable, d'une charte intercommunale. Autour de cette nécessité, les paroles en manière d'avertissement, de Jean Touzeau, le maire de Lormont et vice-président du Conseil général de la Gironde, avaient le mérite de souligner les enjeux de ce Parc et son importance stratégique au "coeur du tissu urbain": "nous ne réussirons rien si on veut en faire un bocal". Le chantier, passionnant, reste ouvert.
Photo : Grand Projet de Ville - tous droits réservés.

Thomas Guillot.

GPV: Grand Projet des Villes Rive Droite

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1480
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
cidip | 13/06/2011

Il me semble que l'application mobile est développée par 8motion et non pas In Motion.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !