Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Changement climatique: la Grande Région lance AcclimaTerra

22/01/2016 | Le comité scientifique régional sur le changement climatique dirigé par Hervé Le Treut prend le pli de la Grande région ALPC, et se choisit un nom : AcclimaTerra.

1

Bien avant la Cop 21, l'Aquitaine avait un temps d'avance concernant la prise en compte du changement climatique, avec la mobilisation dès 2011, d'un réseau de 15 scientifiques chargés d'analyser les impacts du changement climatique sur son territoire. Une avance concrétisée par la publication du rapport « Prévoir pour agir : Les impacts du changement climatique en Aquitaine » en 2013, et confirmée depuis, par la décision de pérenniser ce comité scientifique présidé par le climatologue du GIEC Hervé Le Treut. A l'occasion de la fusion des Régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin, la démarche s'apprête à prendre une nouvelle ampleur, avec l'élargissement géographique et disciplinaire du comité scientifique, réuni tout exprès ce 22 janvier au Conseil régional.

Désormais le comité scientifique régional sur le changement climatique porte un nom. Il s'appelle AcclimaTerra, et s'élargit au territoire de l'ensemble de la Grande région. Il est donc désormais composé de 21 chercheurs issus des anciens territoires aquitain, picto-charentais et limousin, chacun couvrant des domaines de compétences variées, de la biodiversté, à la qualité de l'eau, en passant par la forêt, le littoral, l'urbanisme, le besoin en énergie ou encore la sociologie, la politologie, la santé, etc. Une diversité de compétences complémentaires qui permet « de faire des choix et de comprendre les contraintes liés au changements climatiques sous un angle pluridisciplinaire. Il peut par exemple exister des problème sociaux liés au changement climatique. », explique Hervé Le Treut.
En outre, l'élargissement de la palette des compétences, mais aussi du périmètre géographique va permettre au comité AcclimaTerra d'aborder « des éléments nouveaux pas ou peu pris en compte dans le premier rapport. C'est par exemple le cas des îles, très nombreuses en Poitou-Charentes, les zones humides, les zones de moyenne montagne, etc... » ajoute le climatologue. En outre, ce nouveau départ, sera aussi l'occasion de réinitialiser les analyses d'ores et déjà fournies dans le premier rapport, via l'élargissmeent scientifique du comité, mais aussi la volonté affichée par son Président Hervé Le Treut, d'ouvrir davantage la porte aux connaissances et observations que peuvent avoir certaines associations dans des domaines définis, « comme c'est le cas par exemple pour la biodiversité », illustre-t-il.

Un projet d'Agence régionale de l'EnergieS'il paraît difficile pour lui de s'engager fermement sur un délai de parution d'un nouveau rapport (« un an ou deux », indique -t-il vaguement), les informations devraient être diffusées largement au fur et à mesure de l'avancée des travaux des scientifiques du Comité et de leurs collaborateurs. Un des objets de la réunion du jour, était e voir, outre, la définition des sujets traités, le choix du format des livrables, site web, ou parution par chapitre.

Du point de vue des politiques à l'initiative de cette démarche, et notamment de Françoise Coutant, Vice-Présidente du conseil régional en charge de la transition énergétique: « il est important de définir les impacts du réchauffement climatiques et viser les actions à mettre en œuvre, avec notamment à venir, un plan d'actions co-construit avec les acteurs en lien avec ces questions climatiques ». Après la Cop 21 et en s'appuyant sur la loi sur la Transition énergétique, « nous avons la possibilité de mettre en œuvre des politiques offensives en la matière, d'autant que depuis le 1er janvier, les Régions, sont chefs de file sur la question des énergies. Au total la marge de manœuvre pour agir est importante », s'enthousiasme la Vice présidente, qui souligne par ailleurs, la nécessité de s'adapter, mais aussi de prévenir les risques et ainsi limiter les impacts. Dans, ce sens, la région ALPC envisage de créer une Agence régionale de l'Energie, sans doute d'ici la fin de l'année, permettant d'avoir, un regard transversal sur les questions énergétiques au regard de l'ensemble des compétences régionales pouvant être concernées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
8688
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
MOYRAND Michel | 05/09/2017

L'initiative de doter La Nouvelle Aquitaine d'une Agence régionale de l'Energie est heureuse. Il me semble intéressant qu'un dispositif régional spécifique rapprochant le monde scientifique et la société au sens large du terme puisse également voir le jour. Ce dispositif devrait favoriser les échanges et faciliter la compréhension des évolutions climatiques et des impérieux besoins d'adaptation à mettre en oeuvre rapidement face au réchauffement de la planète et à ses conséquences.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
1 Environnement | 24/09/2021

A Saucats, la plateforme solaire Horizeo est loin de faire l'unanimité

1 Environnement | 22/09/2021

Gestion de l'eau dans le Sud-Ouest : expérimenter pour ne pas (trop) manquer

1 Environnement | 21/09/2021

La ressource en eau au coeur du programme européen Life Eau&Climat présenté à Limoges

1 Environnement | 17/09/2021

Limoges Métropole veut ouvrir la voie en matière de transition écologique

1 Environnement | 16/09/2021

Béarn: la centrale solaire occupe les friches de l'ancienne centrale thermique

1 Environnement | 15/09/2021

L'antenne de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène

1 Environnement | 10/09/2021

Pau: l'aéroport, refuge de biodiversité ?

1 Environnement | 03/09/2021

Eau : un hélico pour sonder les nappes souterraines du Nord-Est néo-aquitain

1 Environnement | 31/08/2021

L'Agglo de Pau va transformer ses boues d'épuration en énergies vertes, locales et décarbonnées

1 Environnement | 24/08/2021

Sur le marais de Talmont, agriculture et biodiversité vont de pair

1 Environnement | 18/08/2021

Libourne : l’eau au cœur d’un festival cet automne

1 Environnement | 28/07/2021

La pêche, un autre atout pour le département de la Dordogne

1 Environnement | 27/07/2021

Au mois d'août, baladez-vous en Gironde !

1 Environnement | 26/07/2021

Réduire l'impact carbone des hypermarchés, c'est possible. Exemple sur l'île d'Oléron

1 Environnement | 23/07/2021

Limoges Métropole s’engage à réduire la pollution lumineuse pour préserver la biodiversité nocturne