Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/08/19 | Aujourd'hui, le coup d'envoi du contre sommet à Hendaye et Irun

    Lire

    Lancé le 13 juillet dans les rues de Biarritz le contre sommet G7Ez (G7 non non) et Alternatives G7 débute ce jour à Hendaye et Irun. Regroupant 80 associations avec le souhait de dépasser les différences pour défendre d'une voix des alternatives globales et faire face aux urgences climatiques et sociales. Eric Coquerel, député de LFI en donnait le coup d'envoi. Outre les partis écologistes et de gauche, cette région frontalière ayant été choisie pour le G7, les abertzale et militants basques s'associeront à ce contre- sommet. A suivre aussi.

  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

Environnement | Changement climatique: la Grande Région lance AcclimaTerra

22/01/2016 | Le comité scientifique régional sur le changement climatique dirigé par Hervé Le Treut prend le pli de la Grande région ALPC, et se choisit un nom : AcclimaTerra.

Françoise Coutant, Vice Présidente du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en charge de la transition énergétique et Hervé Le Treut, climatologue du GIEC, Président d'AcclimaTerra

Bien avant la Cop 21, l'Aquitaine avait un temps d'avance concernant la prise en compte du changement climatique, avec la mobilisation dès 2011, d'un réseau de 15 scientifiques chargés d'analyser les impacts du changement climatique sur son territoire. Une avance concrétisée par la publication du rapport « Prévoir pour agir : Les impacts du changement climatique en Aquitaine » en 2013, et confirmée depuis, par la décision de pérenniser ce comité scientifique présidé par le climatologue du GIEC Hervé Le Treut. A l'occasion de la fusion des Régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin, la démarche s'apprête à prendre une nouvelle ampleur, avec l'élargissement géographique et disciplinaire du comité scientifique, réuni tout exprès ce 22 janvier au Conseil régional.

Désormais le comité scientifique régional sur le changement climatique porte un nom. Il s'appelle AcclimaTerra, et s'élargit au territoire de l'ensemble de la Grande région. Il est donc désormais composé de 21 chercheurs issus des anciens territoires aquitain, picto-charentais et limousin, chacun couvrant des domaines de compétences variées, de la biodiversté, à la qualité de l'eau, en passant par la forêt, le littoral, l'urbanisme, le besoin en énergie ou encore la sociologie, la politologie, la santé, etc. Une diversité de compétences complémentaires qui permet « de faire des choix et de comprendre les contraintes liés au changements climatiques sous un angle pluridisciplinaire. Il peut par exemple exister des problème sociaux liés au changement climatique. », explique Hervé Le Treut.
En outre, l'élargissement de la palette des compétences, mais aussi du périmètre géographique va permettre au comité AcclimaTerra d'aborder « des éléments nouveaux pas ou peu pris en compte dans le premier rapport. C'est par exemple le cas des îles, très nombreuses en Poitou-Charentes, les zones humides, les zones de moyenne montagne, etc... » ajoute le climatologue. En outre, ce nouveau départ, sera aussi l'occasion de réinitialiser les analyses d'ores et déjà fournies dans le premier rapport, via l'élargissmeent scientifique du comité, mais aussi la volonté affichée par son Président Hervé Le Treut, d'ouvrir davantage la porte aux connaissances et observations que peuvent avoir certaines associations dans des domaines définis, « comme c'est le cas par exemple pour la biodiversité », illustre-t-il.

Un projet d'Agence régionale de l'EnergieS'il paraît difficile pour lui de s'engager fermement sur un délai de parution d'un nouveau rapport (« un an ou deux », indique -t-il vaguement), les informations devraient être diffusées largement au fur et à mesure de l'avancée des travaux des scientifiques du Comité et de leurs collaborateurs. Un des objets de la réunion du jour, était e voir, outre, la définition des sujets traités, le choix du format des livrables, site web, ou parution par chapitre.

Du point de vue des politiques à l'initiative de cette démarche, et notamment de Françoise Coutant, Vice-Présidente du conseil régional en charge de la transition énergétique: « il est important de définir les impacts du réchauffement climatiques et viser les actions à mettre en œuvre, avec notamment à venir, un plan d'actions co-construit avec les acteurs en lien avec ces questions climatiques ». Après la Cop 21 et en s'appuyant sur la loi sur la Transition énergétique, « nous avons la possibilité de mettre en œuvre des politiques offensives en la matière, d'autant que depuis le 1er janvier, les Régions, sont chefs de file sur la question des énergies. Au total la marge de manœuvre pour agir est importante », s'enthousiasme la Vice présidente, qui souligne par ailleurs, la nécessité de s'adapter, mais aussi de prévenir les risques et ainsi limiter les impacts. Dans, ce sens, la région ALPC envisage de créer une Agence régionale de l'Energie, sans doute d'ici la fin de l'année, permettant d'avoir, un regard transversal sur les questions énergétiques au regard de l'ensemble des compétences régionales pouvant être concernées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7477
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
MOYRAND Michel | 05/09/2017

L'initiative de doter La Nouvelle Aquitaine d'une Agence régionale de l'Energie est heureuse. Il me semble intéressant qu'un dispositif régional spécifique rapprochant le monde scientifique et la société au sens large du terme puisse également voir le jour. Ce dispositif devrait favoriser les échanges et faciliter la compréhension des évolutions climatiques et des impérieux besoins d'adaptation à mettre en oeuvre rapidement face au réchauffement de la planète et à ses conséquences.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !