aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Changement climatique: la Grande Région lance AcclimaTerra

22/01/2016 | Le comité scientifique régional sur le changement climatique dirigé par Hervé Le Treut prend le pli de la Grande région ALPC, et se choisit un nom : AcclimaTerra.

Françoise Coutant, Vice Présidente du Conseil régional ALPC en charge de la transition énergétique et Hervé Le Treut, climatologue du GIEC, Président d'AcclimaTerra

Bien avant la Cop 21, l'Aquitaine avait un temps d'avance concernant la prise en compte du changement climatique, avec la mobilisation dès 2011, d'un réseau de 15 scientifiques chargés d'analyser les impacts du changement climatique sur son territoire. Une avance concrétisée par la publication du rapport « Prévoir pour agir : Les impacts du changement climatique en Aquitaine » en 2013, et confirmée depuis, par la décision de pérenniser ce comité scientifique présidé par le climatologue du GIEC Hervé Le Treut. A l'occasion de la fusion des Régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin, la démarche s'apprête à prendre une nouvelle ampleur, avec l'élargissement géographique et disciplinaire du comité scientifique, réuni tout exprès ce 22 janvier au Conseil régional.

Désormais le comité scientifique régional sur le changement climatique porte un nom. Il s'appelle AcclimaTerra, et s'élargit au territoire de l'ensemble de la Grande région. Il est donc désormais composé de 21 chercheurs issus des anciens territoires aquitain, picto-charentais et limousin, chacun couvrant des domaines de compétences variées, de la biodiversté, à la qualité de l'eau, en passant par la forêt, le littoral, l'urbanisme, le besoin en énergie ou encore la sociologie, la politologie, la santé, etc. Une diversité de compétences complémentaires qui permet « de faire des choix et de comprendre les contraintes liés au changements climatiques sous un angle pluridisciplinaire. Il peut par exemple exister des problème sociaux liés au changement climatique. », explique Hervé Le Treut.
En outre, l'élargissement de la palette des compétences, mais aussi du périmètre géographique va permettre au comité AcclimaTerra d'aborder « des éléments nouveaux pas ou peu pris en compte dans le premier rapport. C'est par exemple le cas des îles, très nombreuses en Poitou-Charentes, les zones humides, les zones de moyenne montagne, etc... » ajoute le climatologue. En outre, ce nouveau départ, sera aussi l'occasion de réinitialiser les analyses d'ores et déjà fournies dans le premier rapport, via l'élargissmeent scientifique du comité, mais aussi la volonté affichée par son Président Hervé Le Treut, d'ouvrir davantage la porte aux connaissances et observations que peuvent avoir certaines associations dans des domaines définis, « comme c'est le cas par exemple pour la biodiversité », illustre-t-il.

Un projet d'Agence régionale de l'EnergieS'il paraît difficile pour lui de s'engager fermement sur un délai de parution d'un nouveau rapport (« un an ou deux », indique -t-il vaguement), les informations devraient être diffusées largement au fur et à mesure de l'avancée des travaux des scientifiques du Comité et de leurs collaborateurs. Un des objets de la réunion du jour, était e voir, outre, la définition des sujets traités, le choix du format des livrables, site web, ou parution par chapitre.

Du point de vue des politiques à l'initiative de cette démarche, et notamment de Françoise Coutant, Vice-Présidente du conseil régional en charge de la transition énergétique: « il est important de définir les impacts du réchauffement climatiques et viser les actions à mettre en œuvre, avec notamment à venir, un plan d'actions co-construit avec les acteurs en lien avec ces questions climatiques ». Après la Cop 21 et en s'appuyant sur la loi sur la Transition énergétique, « nous avons la possibilité de mettre en œuvre des politiques offensives en la matière, d'autant que depuis le 1er janvier, les Régions, sont chefs de file sur la question des énergies. Au total la marge de manœuvre pour agir est importante », s'enthousiasme la Vice présidente, qui souligne par ailleurs, la nécessité de s'adapter, mais aussi de prévenir les risques et ainsi limiter les impacts. Dans, ce sens, la région ALPC envisage de créer une Agence régionale de l'Energie, sans doute d'ici la fin de l'année, permettant d'avoir, un regard transversal sur les questions énergétiques au regard de l'ensemble des compétences régionales pouvant être concernées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4600
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !