aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Changement climatique: la Grande Région lance AcclimaTerra

22/01/2016 | Le comité scientifique régional sur le changement climatique dirigé par Hervé Le Treut prend le pli de la Grande région ALPC, et se choisit un nom : AcclimaTerra.

Françoise Coutant, Vice Présidente du Conseil régional ALPC en charge de la transition énergétique et Hervé Le Treut, climatologue du GIEC, Président d'AcclimaTerra

Bien avant la Cop 21, l'Aquitaine avait un temps d'avance concernant la prise en compte du changement climatique, avec la mobilisation dès 2011, d'un réseau de 15 scientifiques chargés d'analyser les impacts du changement climatique sur son territoire. Une avance concrétisée par la publication du rapport « Prévoir pour agir : Les impacts du changement climatique en Aquitaine » en 2013, et confirmée depuis, par la décision de pérenniser ce comité scientifique présidé par le climatologue du GIEC Hervé Le Treut. A l'occasion de la fusion des Régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin, la démarche s'apprête à prendre une nouvelle ampleur, avec l'élargissement géographique et disciplinaire du comité scientifique, réuni tout exprès ce 22 janvier au Conseil régional.

Désormais le comité scientifique régional sur le changement climatique porte un nom. Il s'appelle AcclimaTerra, et s'élargit au territoire de l'ensemble de la Grande région. Il est donc désormais composé de 21 chercheurs issus des anciens territoires aquitain, picto-charentais et limousin, chacun couvrant des domaines de compétences variées, de la biodiversté, à la qualité de l'eau, en passant par la forêt, le littoral, l'urbanisme, le besoin en énergie ou encore la sociologie, la politologie, la santé, etc. Une diversité de compétences complémentaires qui permet « de faire des choix et de comprendre les contraintes liés au changements climatiques sous un angle pluridisciplinaire. Il peut par exemple exister des problème sociaux liés au changement climatique. », explique Hervé Le Treut.
En outre, l'élargissement de la palette des compétences, mais aussi du périmètre géographique va permettre au comité AcclimaTerra d'aborder « des éléments nouveaux pas ou peu pris en compte dans le premier rapport. C'est par exemple le cas des îles, très nombreuses en Poitou-Charentes, les zones humides, les zones de moyenne montagne, etc... » ajoute le climatologue. En outre, ce nouveau départ, sera aussi l'occasion de réinitialiser les analyses d'ores et déjà fournies dans le premier rapport, via l'élargissmeent scientifique du comité, mais aussi la volonté affichée par son Président Hervé Le Treut, d'ouvrir davantage la porte aux connaissances et observations que peuvent avoir certaines associations dans des domaines définis, « comme c'est le cas par exemple pour la biodiversité », illustre-t-il.

Un projet d'Agence régionale de l'EnergieS'il paraît difficile pour lui de s'engager fermement sur un délai de parution d'un nouveau rapport (« un an ou deux », indique -t-il vaguement), les informations devraient être diffusées largement au fur et à mesure de l'avancée des travaux des scientifiques du Comité et de leurs collaborateurs. Un des objets de la réunion du jour, était e voir, outre, la définition des sujets traités, le choix du format des livrables, site web, ou parution par chapitre.

Du point de vue des politiques à l'initiative de cette démarche, et notamment de Françoise Coutant, Vice-Présidente du conseil régional en charge de la transition énergétique: « il est important de définir les impacts du réchauffement climatiques et viser les actions à mettre en œuvre, avec notamment à venir, un plan d'actions co-construit avec les acteurs en lien avec ces questions climatiques ». Après la Cop 21 et en s'appuyant sur la loi sur la Transition énergétique, « nous avons la possibilité de mettre en œuvre des politiques offensives en la matière, d'autant que depuis le 1er janvier, les Régions, sont chefs de file sur la question des énergies. Au total la marge de manœuvre pour agir est importante », s'enthousiasme la Vice présidente, qui souligne par ailleurs, la nécessité de s'adapter, mais aussi de prévenir les risques et ainsi limiter les impacts. Dans, ce sens, la région ALPC envisage de créer une Agence régionale de l'Energie, sans doute d'ici la fin de l'année, permettant d'avoir, un regard transversal sur les questions énergétiques au regard de l'ensemble des compétences régionales pouvant être concernées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5339
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !