Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/06/20 | Océan: I Clean My Sea joue collectif contre la pollution plastique

    Lire

    La pollution plastique de l'océan est la 2ème urgence environnementale après le réchauffement climatique. Partant du principe que les fleuves sont le vecteur le plus important de contribution à cette pollution, la société I Clean My Sea, basée à Bidart, propose avec le soutien du Conseil Régional, l'exploitation d'un navire spécialisé pour la collecte et le tri des déchets flottants sur l'estuaire de l'Adour. Afin d'optimiser le repérage des déchets flottants, elle propose l'exploitation d'une application mobile permettant à tous les usagers de la mer d'aider gratuitement les marins dans leurs efforts de collecte.

  • 01/06/20 | La Rochelle : une piétonnisation progressive du centre-ville

    Lire

    Afin d'assurer la réouverture des bars et des restaurants, la ville de La Rochelle a décidé d'étendre temporairement ses espaces piétons. Objectif : étendre, voire créer des terrasses pour que les restaurateurs puissent travailler dans le respect des normes Covid. "Nous n'augmentons pas la capacité d'accueil, nous la répartissons différemment", précise le maire Jean-François Fountaine. La piétonnisation va s'effectuer dès le 4 juin au niveau du marché, et être étendue à partir de mi-juin.

  • 31/05/20 | Covid 19 : les personnels de l'hôpital de Périgueux pourront recevoir la prime de 1500 €

    Lire

    Les personnels de l'hôpital de Périgueux, mobilisés pendant la crise sanitaire, pourront toucher la prime Covid de 1500€. Le député de Dordogne Philippe Chassaing, qui a appuyé la demande auprès du gouvernement, l'a annoncé ce samedi 30 mai dans un communiqué. Il précise que "le chef d'établissement pourra en effet décider du relèvement de la prime à 1500€ dans les services au sein desquels les agents ont été particulièrement impliqués, dans la limite de 40% des effectifs de l'hôpital."

  • 31/05/20 | Covid 19: dépistage dans 40 communes de Creuse

    Lire

    Existence préoccupante d'un Foyer de contamination du Covid 19 en Creuse où un cas, parmi les professionnels de santé à domicile, a été détecté le 24 mai à Guéret et deux autres depuis. L'Agence Régionale de santé et sa délégation départementale ont donc mis en œuvre des tests collectifs auprès de 59 particuliers et 40 professionnels . En outre une campagne de dépistage est entreprise dans 40 communes du département qui va concerner près d'un millier de personnes, notamment âgées bénéficiant de soins à domicile.

  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Cirena ou l'art d'impulser des projets d’énergie renouvelable

04/10/2019 | Cirena travaille au développement des énergies renouvelables au profit des territoires ruraux, pour la réappropriation des outils de production par les citoyens …

Citoyenne Solaire mairie de Rhilac Lastours

Depuis une poignée d’années, prolifèrent aux quatre coins de l’hexagone des Collectifs Citoyens afin de mener à bien des projets citoyens d’énergie renouvelable. Ces projets de production d’énergie renouvelable ouvrent majoritairement leur financement et leur gouvernance aux habitants, collectivités locales et acteurs locaux dans l’intérêt du territoire. Afin d’accompagner au mieux ces porteurs de projets, l’association Cirena -CItoyens en Réseau pour des Energies renouvelables en Nouvelle-Aquitaine- a vu le jour en 2017 dans notre région. Ses missions : mettre en réseau habitants, collectivités locales et acteurs locaux désireux de monter des projets citoyens de production d'énergie renouvelable et proposer un accompagnement individuel méthodologique.

« Chacun, aujourd’hui, est conscient de la nécessité d’agir et nous devons soutenir toutes les initiatives permettant de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, de sortir des énergies fossiles, en développant massivement les énergies renouvelables. C’est pourquoi, nous comptons sur le réseau Cirena pour accompagner les porteurs de projets ainsi que pour susciter des vocations auprès des collectivités locales et des citoyens. » Françoise Coutant, la vice-présidente EELV de la Région en charge du Climat et de la Transition Énergétique, est une femme qui croit au développement des initiatives personnelles et locales pour répondre à cette urgence climatique. Et de renchérir, « depuis des années, je constate que nos concitoyens veulent s’engager pour sauvegarder notre biodiversité. Malheureusement, trop souvent, ils sont freinés dans leur élan par des obstacles qu’ils soient financiers, matériels, humains… » L’association Cirena serait donc une des solutions pour aider à l’émergence de toutes ces initiatives locales, car « la réponse doit venir du terrain ».  

Carte des porteurs de projets


Cirena, mode d’emploi
Cirena est une association qui permet donc l'échange de pratiques et la mutualisation de compétences entre ses membres. « Elle travaille à la mise en place d'une dynamique locale pour le développement des énergies renouvelables au profit des territoires ruraux, pour la réappropriation des outils de production par les citoyens, pour une plus grande autonomie énergétique des territoires grâce aux ressources locales et l'utilisation des énergies renouvelables et pour une maîtrise locale et démocratique en faveur de la transition énergétique », détaille Magali Martin, chargée de mission à Cirena. Son travail est d’accompagner les projets citoyens d'énergies renouvelables sur les questions techniques, juridiques et financières durant toutes les étapes d'un projet sans se substituer à un bureau d'études (conseil méthodologique, montages financiers et juridiques, mobilisation citoyenne, favoriser le partage de compétences et valoriser les expériences des membres du réseau, animer des formations et des groupes de travail sur les montages citoyens, par filières de production et de sensibiliser et informer le grand public, collectivités locales et les professionnels du secteur).

2ème installation de panneaux photovoltaïques que I-ENER effectue sur la commune de Bardos, avec une production annuelle de 10 500 kWh


Poitou-Charentes, Limousin, Aquitaine… les anciennes régions à la pointe
Des dizaines de porteurs de projets officient donc déjà en Nouvelle-Aquitaine, parmi lesquels I-ENER, la plus ancienne entreprise qui a d’ailleurs contribué pleinement à la naissance de Cirena. Forte de 500 actionnaires, cette entité basée dans le Pays Basque développe le photovoltaïque sur les toitures. Elle vient de signer un partenariat avec la Communauté d’Agglomération du Pays Basque pour un montant de 100 000€. Si elle a vu le jour avant Cirena en 2014, aujourd’hui elle s’appuie sur l’expérience et l’accompagnement méthodologique de l’association pour mener à bien d’autres projets.
Autre porteur de projet, la société citoyenne Solévent qui a inauguré le 6 septembre dernier, sa première centrale photovoltaïque financée par les citoyens et installée sur la toiture de l’école Marcel Sembat de Bègles. Le 16 mai 2019, le conseil municipal de Bègles avait voté la convention d’occupation de 250 m² du toit de l’école sur lequel Solévent a pu installer et peut exploiter, sous réserve de maintenance, une centrale photovoltaïque de 36 kWc, soit la production de 40 000 kWh/an ou encore l’équivalent de la consommation de 12 foyers. Les panneaux installés sont fournis et fabriqués par une société française basée en Alsace, Voltec, et l’installateur girondin, Inélia, a été sélectionné pour son engagement, rendant le projet le plus vertueux possible, selon la volonté des citoyens-actionnaires engagés au sein de Solévent.

Ecole Marcel Sembat à Bègles réalisée par Solevent


Du côté du Limousin, la Citoyenne solaire a vu le jour en 2016 suite à la construction d’une éolienne. Forte de 130 actionnaires, et possédant le soutien sans faille de collectivités locales, cette entreprise développe des projets photovoltaïques à maximum une heure de Limoges. La Citoyenne solaire a contribué à la création de Cirena. Aussi, toujours dans ce secteur, une nouvelle société est en cours d’émergence, il s’agit de « Courant citoyen » qui souhaite officier au sein du Parc Naturel Régional de Millevaches. « Pour l’heure, ils réfléchissent sur ce qu’ils peuvent réaliser avec l’existant tel que le bois énergie et la méthanisation solaire. ». Une rencontre territoriale s’est déjà tenue en mars dernier pour informer sur les démarches à entreprendre pour monter un projet d’énergie renouvelable. Egalement, une mise en réseau avec les « anciens » a été faite pour faciliter l’échange d’expériences.

En Poitou-Charentes à présent, la société citoyenne Oléron Sous le Soleil 17 (OSS 17) située sur l’Ile d’Oléron a vu le jour en avril 2018. Elle s’est lancée, avec l’appui de la collectivité locale elle-même engagée dans une démarche TEPOS (Territoire à Énergie Positive), dans le développement de toitures photovoltaïques. « Cette entreprise comme toutes les autres citées précédemment fonctionnent sur le mode coopératif. Les adhérents sont actionnaires et mettent en place des levées de fonds pour mener à bien des projets de sobriété énergétique ». OSS 17 compte 180 actionnaires et en un an a levé près de 25 000 euros. Elle est aidée par l’association rochelaise « A nous l’Energie renouvelable et solidaire ». « Nous ne pouvons pas nous rendre tout le temps sur le terrain malheureusement, admet Magali Martin. C’est pour cela que nous nous appuyons sur les forces vives des territoires comme l’association « A nous l’Energie renouvelable et solidaire », qui accompagne au plus près les porteurs de projets. » Enfin, dernier exemple de projet, à Poitiers cette fois-ci avec Poitou Energie Citoyenne. En décembre 2017, 15 associés fondateurs ont créé la Société Coopérative d’Intérêt Collectif par Actions Simplifiée Poitou Energies Citoyennes. Avec l’appui d’« Energie Partagée » ils ont pu contribuer pleinement à la mise en place du parc éolien Champs Chagnot composé de trois éoliennes d’une hauteur de 145 mètres, d’une puissance installée de 3 MW chacune soit 9 MW et d’une production annuelle estimée à 19 millions de kWh, soit 5 700 tonnes de CO2 évitées par an. « Ce projet n’a rencontré aucune opposition ! » tient à souligner Magali Martin.

Françoise Coutant inaugurant une station photovolatique


« Oui je peux vraiment y aller ! »
Aujourd’hui, une trentaine de projets sont installés ou en cours d’installation sur le territoire néo-aquitain. « Nous, à Cirena Nouvelle-Aquitaine nous sommes épaulés par un fort réseau régional et national. Si nous n’avons pas de réponses à apporter à un porteur de projet, nous nous référons au national et immédiatement nous savons quoi répondre ». Telle est la force de cette association, un maillage d’informations aux quatre coins de l’hexagone. Aussi, et c’est là tout l’enjeu de ces projets d’énergie renouvelable, chacun est personnalisé par rapport au territoire sur lequel il s’implante. « Chaque projet répond véritablement aux attentes citoyennes et donc au territoire qui va l’abriter. » Aujourd’hui, tout un chacun peut se lancer dans la conception de ce type de projet « on peut se dire aujourd’hui ‘oui je peux vraiment y aller !’ »
En Nouvelle-Aquitaine, trois conseillères situées au sein des trois anciennes régions (Poitou-Charentes / Limousin / Aquitaine) sont présentes pour accompagner au mieux les porteurs de projets.

Les trois chargées de missions de Cirena

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : I-ENER, Cirena, Solevent, Citoyenne Solaire

Partager sur Facebook
Vu par vous
7458
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !