Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/07/20 : Ce vendredi, la Gironde a été placée en "vulnérabilité modérée" face à la pandémie de coronavirus par Santé Publique France. Depuis début juillet, sept nouveaux "clusters" ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, dont trois en Gironde.

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/07/20 | Mont-de-Marsan : Ouverture du Campus connecté en septembre

    Lire

    Mont-de-Marsan Agglomération vient d'être retenue par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation parmi les 25 nouveaux projets labellisés "Campus connecté" (le premier en Nouvelle-Aquitaine) pour permettre le développement d'une nouvelle offre d'enseignement supérieur sur son bassin de vie. Dès septembre 2020, 15 étudiants pourront accéder à une formation universitaire depuis un espace collaboratif qui leur sera dédié au sein de l'Inspé à Mont-de-Marsan, doublé d'un accompagnement par un tuteur. Infos: www.montdemarsan-agglo.fr

  • 14/07/20 | Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se lancent dans un concours photo

    Lire

    Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se challengent dans un concours photo dédié aux moissons de l’année 2020. À travers cette initiative, les jeunes agriculteurs souhaitent redynamiser cette saison 2020, selon eux, assez moyenne et pourrait mettre en péril des exploitations « déjà bancales ». Plusieurs lots seront distribués aux gagnants dont un week-end de remplacement offert, financé par JA86.

  • 13/07/20 | La Rochelle: prise d'armes et spectacle pyrotechnique virtuel

    Lire

    A la Rochelle la traditionnelle cérémonie militaire aura lieu Parc Franck-Delmas ce 14 juillet à 11h. Pour des raisons de précautions sanitaires il n’y aura pas de spectacle pyrotechnique lancé en ville. En guise de compensation, les artificiers Lacroix-Ruggieri ont proposé gracieusement un spectacle pyrotechnique virtuel sur-mesure sur le thème des monuments Rochelais qui sera retransmis à 22h30 sur le site de la Ville de La Rochelle www.larochelle.fr, relayé sur Facebook La Rochelle Ensemble, visible plusieurs jours, ainsi que sur les écrans des Francofolies Square Bobinec après les concerts.

  • 13/07/20 | Guéret ouvre un ludo-drive

    Lire

    Un système de prêt de jeu à la semaine vient d’être mis en place par la ludothèque de Guéret. Pour passer commande, il suffit de se rendre sur le site de la Ville et de les appeler pour réserver. Le retrait et le paiement (1,60 € par jeu) se font à l’Espace Fayolle du lundi au vendredi de 9h à 15h. Il faut penser à amener son propre sac !

  • 13/07/20 | Charentes : une journée technique viticole sur le gel et la grêle

    Lire

    La lutte contre le gel et la grêle sera le thème de la journée technique viticole organisée mercredi 22 juillet à 13h30 à la salle des fêtes de Chadenac, par la Chambre d'agriculture dans le cadre d'Innov'action et du plan Ecophyto. Au programme : conférences, témoignages et visite d'essais. Contacts: Laetitia CAILLAUD, conseillère en viticulture et ingénieure réseau DEPHY ECOPHYTO à Saintes : 05 46 50 45 00. Sandrine LUCAS, conseillère, œnologue, à St-Jean-d’Angély: 05 46 50 45 00.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Expo Climat-Océan : plongée au cœur du Grand Bleu pour en comprendre ses enjeux

26/12/2019 | Le musée maritime de La Rochelle consacre son exposition annuelle à l’interaction entre climat et océan.

Dès l'entrée, le visiteur est plongé dans une ambiance océane

Comment fonctionne l’océan ? Comment son formidable mécanisme influence-t-il notre climat ? Pourquoi est-ce important de le préserver ? C’est à ces trois questions fondamentales que l’exposition Climat Océan tente de répondre, au musée maritime de La Rochelle. Articulée en 7 thématiques, l’exposition Climat Océan plonge le visiteur au cœur de l’océan dans une atmosphère bleutée et bruitée des sons de la mer. Rencontre avec Elise Patole-Edoumba, directrice du muséum d'histoire naturelle, responsable de la vulgarisation scientifique pour la ville de La Rochelle et co-commissaire de l’exposition.

 @qui : Comment est née l’idée de cette exposition ?

E.P-E : « Elle est née dans la tête du maire de la ville Jean-François Fountaine il y a trois ans. A la suite de l’exposition sur la famille d’armateurs Vieljeux-Delmas qui avait suscité beaucoup d’intérêt, il voulait une exposition sur la préfiguration des enjeux climat et océan. La ville de La Rochelle était toute indiquée pour la faire, au vue de son passé, entre son histoire maritime et son vécu des submersions comme lors du passage de Xynthia. La Rochelle porte aussi des projets innovants en lien avec la mer, comme le programme  « territoire zero carbone », consistant à la mise en place d’actions en vue de réduire ses émissions de CO2 et l’impact de l’homme sur son environnement. Cela faisait également suite à une première exposition « Changement climatique, à nous de jouer », montée en 2015 avec le réseau RADDAR, qui mettait avant les solutions locales. L’idée, c’était de venir en complément de ce qui avait été fait, et des autres structures rochelaises qui parlent de l’Océan comme le muséum d’histoires naturelles ou l’aquarium.

Elise Patole-Edoumba, co-commissaire de l'exposition Climat Océan

Elise Patole-Edoumba, directrice du muséum d'histoire naturelle, responsable de la vulgarisation scientifique pour la ville de La Rochelle et co-commissaire de l’exposition. Ici, devant des reproductions de planctons gravées dans du cristal, d'après des images du CNRS.

@qui! Comment s'est-elle construite  ?

E. P-E "On a commencé à travailler dessus en 2016 en fédérant tous les acteurs locaux en lien avec les problématiques de l’océan, des associations aux chercheurs. Nous nous sommes associés à sept scientifiques de niveau local et international : météorologue, climatologue, historien du climat, physicien, géologue et anthropologues. Par l'intermédiaire de l'association de vulgarisation scientifique Escal'Océan, nous nous sommes mis en lien avec la plateforme Océan-Climat (1) et sa fondatrice Françoise Gaill, biologiste, spécialiste des écosystèmes profonds océaniques et directeur de recherches émérite du CNRS. Elle nous a aidé à intégrer les données du GIEC 2016-2018 et d’autres rapports scientifiques sur l’évolution de climat et des océans dans un parcours de vulgarisation. La difficulté a été de trouver un équilibre entre restituer de façon précise l’ensemble des problématiques et les rendre abordables au grand public sans tomber dans du fastidieux d’un côté, ou des raccourcis de l’autre. On a fait beaucoup d’aller-retour entre le musée et les chercheurs pour valider les contenus scientifiques, à chaque étape de la construction de l’exposition."

Parmi les activités interactives, cette plateforme lumineuse : le public est invité à déplacer les oursins (en plâtre) et à  observer les conséquences

Parmi les activités interactives, cette plateforme lumineuse : le public est invité à déplacer les oursins (en plâtre) et à observer les conséquences. Ce jeu illustre l'impact des changements sur les fonds marins.

@qui! L’exposition présente des œuvres interactives et artistiques à travers des jeux, tableaux, vidéos et sculptures. Pourquoi avoir intégré cet aspect ?

E. P-E "On voulait faire une exposition interactive, didactique et surtout pas moralisatrice. Une personne ne peut pas comprendre les menaces et les effets de l’activité humaine si elle ne comprend pas comment le climat et l’océan fonctionnent. C’est pour ça qu’on a choisi un parcours qui raconte une histoire, avec un volet artistique car un message passe mieux lorsqu’il est porté par un artiste. La partie scientifique en soi est plutôt anxiogène, puisqu’on explique notamment les conséquences de l’activité humaine entre 2050 et 2200, avec la fonte des glaces, la montée des eaux, l’augmentation des tempêtes et la disparition des espèces. On a voulu également montrer que des solutions sont possibles et qu’il existe déjà des formes de résilience à travers le monde. Notre objectif, c’est de faire comprendre tout en suscitant l’émotion. On aimerait qu’en repartant de l’exposition, les gens s’engagent à faire évoluer leur mode de vie."

@qui! Quelles sont vos parties préférées ?

E. P-E "J’adore les reproductions de planctons gravés dans du cristal, basés sur les fichiers fournis par le CNRS de Roscoff. J’aime aussi beaucoup les deux vidéos artistiques présentées, dont celle sur l’histoire du Signal, cet immeuble à Soulac-sur-Mer (33) menacé par l’érosion. Parce qu’on connaît tous cette histoire et qu’elle a un côté précurseur : il est évident que le scénario se reproduira ailleurs. En recueillant le témoignage des habitants du Signal, le vidéaste en a fait une illustration concrète et sensible des effets de la montée de la mer, en montrant l’impact sur l’humain."

Note/ Exposition Climat-Océan, au musée maritime de La Rochelle, jusqu’au 31 octobre 2021.

(1) Qui rassemble plus de 70 membres – instituts de recherche, ONGs, aquariums, secteur privé, institutions françaises et agences internationales, collectivités territoriales autour de la sensibilisation à la protection de l’Océan

 L'exposition se clôt par un cabinet de curiosités façon musée des horreurs

Un collectif d'artistes détourne avec humour des classiques des arts pour se moquer des clichés sur les écologistes et des idées des climato-sceptiques.  

L’exposition Climat Océan

Le ton est donné dès l’entrée : des bruits de vagues et une colonne d’eau accueillent le visiteur dans un long couloir bleuté. Une première salle explique le fonctionnement de l’écosystème de l’océan, son interaction avec notre atmosphère et son rôle de régulateur du climat. Une autre salle explique la fabrication du vent, des tempêtes et des tornades, ainsi que le phénomène d’érosion. Tout au long de la visite, l’exposition est jalonnée de vidéos, de sculptures et de jeux interactifs pour comprendre les mécanismes de l’Océan ou du climat, de la fabrication du vent à la constitution d’une tornade. La fonte des glaces est également abordée, avec une vidéo d’Isabelle Autissier et une impressionnante simulation numérique de la montée des eaux dans le port de La Rochelle. L’impact de la pollution humaine, et en particulier du plastique, est également évoqué. Un cabinet de curiosités façon musée des horreurs clôt l’exposition en présentant des œuvres d’art détournées, se moquant des préjugés des climato-sceptiques et des clichés sur les écologistes.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6676
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !