Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/05/21 | Le SunSka Festival annulé, mais remplacé

    Lire

    L'organisation du festival s'est « résignée » à annuler le SunSka, initialement prévu du 6 au 8 août prochains. « Nous rêvions juste de liberté » avance la direction du festival, qui a préféré annuler, ne sachant pas quels dispositifs sanitaires seront en vigueur au mois d'août. Afin de garder le lien avec son public, le festival se transformera en « Été SunSka », comme en 2020 : tous les jeudis à partir du 8 juillet, un évènement se déroulera au Domaine de Nodris, dans le Médoc, et le Festival organisera des concerts gratuits le long de la côte Atlantique.

  • 07/05/21 | Lavavaix-les-Mines (23) : un potager pour nourrir les écoliers

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-Mines en Creuse va créer un potager en permaculture qui fournira la cantine scolaire. Ce projet s’inscrit dans l’appel à manifestation d’intérêt du Cluster Ruralité qui a été lancé fin 2020 avec pour ambition de soutenir et d’accompagner les initiatives d’intérêt général issues du monde rural. La commune, grâce à cela, va bénéficier d’une aide de 50 000 euros.

  • 07/05/21 | Le Concours des Saveurs cherche des dégustateurs

    Lire

    Chaque année lors du Concours des Saveurs plus de 100 produits sont dégustés à l’aveugle afin de récompenser les meilleurs produits et recettes de la Région. Pour cette année 2021, la prochaine session aura lieu le 21 mai à Tulle. Elle recherche des jurés pour déguster différents produits comme les huiles de noix du Périgord AOP, les jus et confitures ou encore les vins de Corrèze et les vins Charentais IGP notamment. Pour s'inscrire.

  • 07/05/21 | Charente: la boucherie devient ambulante

    Lire

    La commune de Lignières-Sonneville en Charente accueille depuis 1950 une boucherie-charcuterie qui compte une boutique et un local de production. Elle souhaite désormais proposer ses produits dans les communes dépourvues de boucherie-charcuterie. Elle va donc se doter d’un camion-magasin pour répondre à la demande en forte croissance. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de les aider à acquérir ce bien.

  • 06/05/21 | Nouvelle forme de transport d'utilité sociale à Mourenx

    Lire

    L’Atelier Chantier d’Insertion CIEL réalise sur le bassin de Lacq des travaux d’utilité sociale à destination des acteurs locaux du bassin de Lacq au travers de plusieurs supports d’insertion. L’association met en place un projet de micro-transport d’utilité sociale pour permettre le déplacement des personnes en insertion. Dans un transport micro-collectif (8 personnes) ou individuel (4 personnes), les bénéficiaires pourront se déplacer jusqu'à 50km autour de Mourenx où se situe le garage social de la structure en charge de l’entretien et de la réparation des véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Expo Climat-Océan : plongée au cœur du Grand Bleu pour en comprendre ses enjeux

26/12/2019 | Le musée maritime de La Rochelle consacre son exposition annuelle à l’interaction entre climat et océan.

Dès l'entrée, le visiteur est plongé dans une ambiance océane

Comment fonctionne l’océan ? Comment son formidable mécanisme influence-t-il notre climat ? Pourquoi est-ce important de le préserver ? C’est à ces trois questions fondamentales que l’exposition Climat Océan tente de répondre, au musée maritime de La Rochelle. Articulée en 7 thématiques, l’exposition Climat Océan plonge le visiteur au cœur de l’océan dans une atmosphère bleutée et bruitée des sons de la mer. Rencontre avec Elise Patole-Edoumba, directrice du muséum d'histoire naturelle, responsable de la vulgarisation scientifique pour la ville de La Rochelle et co-commissaire de l’exposition.

 @qui : Comment est née l’idée de cette exposition ?

E.P-E : « Elle est née dans la tête du maire de la ville Jean-François Fountaine il y a trois ans. A la suite de l’exposition sur la famille d’armateurs Vieljeux-Delmas qui avait suscité beaucoup d’intérêt, il voulait une exposition sur la préfiguration des enjeux climat et océan. La ville de La Rochelle était toute indiquée pour la faire, au vue de son passé, entre son histoire maritime et son vécu des submersions comme lors du passage de Xynthia. La Rochelle porte aussi des projets innovants en lien avec la mer, comme le programme  « territoire zero carbone », consistant à la mise en place d’actions en vue de réduire ses émissions de CO2 et l’impact de l’homme sur son environnement. Cela faisait également suite à une première exposition « Changement climatique, à nous de jouer », montée en 2015 avec le réseau RADDAR, qui mettait avant les solutions locales. L’idée, c’était de venir en complément de ce qui avait été fait, et des autres structures rochelaises qui parlent de l’Océan comme le muséum d’histoires naturelles ou l’aquarium.

Elise Patole-Edoumba, co-commissaire de l'exposition Climat Océan

Elise Patole-Edoumba, directrice du muséum d'histoire naturelle, responsable de la vulgarisation scientifique pour la ville de La Rochelle et co-commissaire de l’exposition. Ici, devant des reproductions de planctons gravées dans du cristal, d'après des images du CNRS.

@qui! Comment s'est-elle construite  ?

E. P-E "On a commencé à travailler dessus en 2016 en fédérant tous les acteurs locaux en lien avec les problématiques de l’océan, des associations aux chercheurs. Nous nous sommes associés à sept scientifiques de niveau local et international : météorologue, climatologue, historien du climat, physicien, géologue et anthropologues. Par l'intermédiaire de l'association de vulgarisation scientifique Escal'Océan, nous nous sommes mis en lien avec la plateforme Océan-Climat (1) et sa fondatrice Françoise Gaill, biologiste, spécialiste des écosystèmes profonds océaniques et directeur de recherches émérite du CNRS. Elle nous a aidé à intégrer les données du GIEC 2016-2018 et d’autres rapports scientifiques sur l’évolution de climat et des océans dans un parcours de vulgarisation. La difficulté a été de trouver un équilibre entre restituer de façon précise l’ensemble des problématiques et les rendre abordables au grand public sans tomber dans du fastidieux d’un côté, ou des raccourcis de l’autre. On a fait beaucoup d’aller-retour entre le musée et les chercheurs pour valider les contenus scientifiques, à chaque étape de la construction de l’exposition."

Parmi les activités interactives, cette plateforme lumineuse : le public est invité à déplacer les oursins (en plâtre) et à  observer les conséquences

Parmi les activités interactives, cette plateforme lumineuse : le public est invité à déplacer les oursins (en plâtre) et à observer les conséquences. Ce jeu illustre l'impact des changements sur les fonds marins.

@qui! L’exposition présente des œuvres interactives et artistiques à travers des jeux, tableaux, vidéos et sculptures. Pourquoi avoir intégré cet aspect ?

E. P-E "On voulait faire une exposition interactive, didactique et surtout pas moralisatrice. Une personne ne peut pas comprendre les menaces et les effets de l’activité humaine si elle ne comprend pas comment le climat et l’océan fonctionnent. C’est pour ça qu’on a choisi un parcours qui raconte une histoire, avec un volet artistique car un message passe mieux lorsqu’il est porté par un artiste. La partie scientifique en soi est plutôt anxiogène, puisqu’on explique notamment les conséquences de l’activité humaine entre 2050 et 2200, avec la fonte des glaces, la montée des eaux, l’augmentation des tempêtes et la disparition des espèces. On a voulu également montrer que des solutions sont possibles et qu’il existe déjà des formes de résilience à travers le monde. Notre objectif, c’est de faire comprendre tout en suscitant l’émotion. On aimerait qu’en repartant de l’exposition, les gens s’engagent à faire évoluer leur mode de vie."

@qui! Quelles sont vos parties préférées ?

E. P-E "J’adore les reproductions de planctons gravés dans du cristal, basés sur les fichiers fournis par le CNRS de Roscoff. J’aime aussi beaucoup les deux vidéos artistiques présentées, dont celle sur l’histoire du Signal, cet immeuble à Soulac-sur-Mer (33) menacé par l’érosion. Parce qu’on connaît tous cette histoire et qu’elle a un côté précurseur : il est évident que le scénario se reproduira ailleurs. En recueillant le témoignage des habitants du Signal, le vidéaste en a fait une illustration concrète et sensible des effets de la montée de la mer, en montrant l’impact sur l’humain."

Note/ Exposition Climat-Océan, au musée maritime de La Rochelle, jusqu’au 31 octobre 2021.

(1) Qui rassemble plus de 70 membres – instituts de recherche, ONGs, aquariums, secteur privé, institutions françaises et agences internationales, collectivités territoriales autour de la sensibilisation à la protection de l’Océan

 L'exposition se clôt par un cabinet de curiosités façon musée des horreurs

Un collectif d'artistes détourne avec humour des classiques des arts pour se moquer des clichés sur les écologistes et des idées des climato-sceptiques.  

L’exposition Climat Océan

Le ton est donné dès l’entrée : des bruits de vagues et une colonne d’eau accueillent le visiteur dans un long couloir bleuté. Une première salle explique le fonctionnement de l’écosystème de l’océan, son interaction avec notre atmosphère et son rôle de régulateur du climat. Une autre salle explique la fabrication du vent, des tempêtes et des tornades, ainsi que le phénomène d’érosion. Tout au long de la visite, l’exposition est jalonnée de vidéos, de sculptures et de jeux interactifs pour comprendre les mécanismes de l’Océan ou du climat, de la fabrication du vent à la constitution d’une tornade. La fonte des glaces est également abordée, avec une vidéo d’Isabelle Autissier et une impressionnante simulation numérique de la montée des eaux dans le port de La Rochelle. L’impact de la pollution humaine, et en particulier du plastique, est également évoqué. Un cabinet de curiosités façon musée des horreurs clôt l’exposition en présentant des œuvres d’art détournées, se moquant des préjugés des climato-sceptiques et des clichés sur les écologistes.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
8296
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !