Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Comment endiguer l'invasion du frelon asiatique ?

05/02/2008 |

Nid de frelon

Importé en 2005, dans le Lot-et-Garonne, dans des containeurs de poteries chinoises à Tonneins, le frelon asiatique se développe dans le Sud Ouest à une vitesse telle, qu'il constitue désormais une sérieuse menace pour l'environnement (abeilles) et même pour l'homme. On dénombre aujourd'hui près de 1 500 nids en Gironde, en Dordogne et en Lot-et-Garonne. Dans un article réalisé le 4 octobre 2007 sur www.aqui.fr, nous évoquions cette situation. Vous avez été nombreux à réagir et à vous demander comment faire pour détruire les nids de frelons. Or à ce jour, l'Etat semble se mobiliser sur le dossier. Pour la première fois, des plans d'éradication et des techniques de piégeage sont à l'essai.

Le frelon asiatique, appelé aussi le Vespa velutina, est assez facile à reconnaître. Sa couleur dominante est le noir, alors que le frelon européen est jaune. Seul son anneau sur l'abdomen est jaune. En à peine 3 ans, il a tué des milliers d'abeilles dans le Sud Ouest et blessé gravement trois personnes, dont un pompier, pourtant équipé d'une combinaison PVC. Aujourd'hui, "le frelon est aux portes de l'Espagne. Cela va bientôt devenir un problème européen", indique Jacques Blot, chercheur, missionné par l'association pour le développement apicole en Aquitaine (Adac) pour étudier le phénomène. Dans quelques jours, les frelons vont à nouveau faire parler d'eux. Les « fondatrices » (les reines), qui étaient ces deux derniers mois en hibernage, s'apprêtent à reprendre une activité.

La Dordogne lance un plan d'action « pilote » en France

Conscient de l'ampleur des dégâts causés par le frelon asiatique, l'Etat a décidé d'agir. Une réunion interministérielle (ministère de l'intérieur, de la santé, de l'écologie et de l'agriculture) a eu lieu le 29 janvier. « Nous avons informé l'Etat de la situation. L'Etat nous soutient dans notre action et nous a promis d'agir » indique Jacques Blot, chercheur. Des décisions doivent donc être prises dans les mois à venir. Un budget sera alloué à cette opération.

Sans attendre, le préfet de Dordogne a lancé un plan de piégeage des frelons dans son département, un des plus touchés d'Aquitaine, avec 1 500 nids référencés, à ce jour. Les pièges sont équipés d'une nasse, où seront glissées des matières sucrées. Elles serviront d'appât pour les fondatrices, très demandeuses de nourriture énergétique, à leur réveil. Un piège sera installé par nid repéré et par plan d'eau. Il s'agit là d'un piégeage « intelligent », avec un système d'entrée et de sortie sélectif. Seuls les frelons asiatiques seront capturés. Que les apiculteurs ne s'inquiètent pas, les abeilles ne devraient pas se retrouver prisonnières. L'opération sera suivie scientifiquement afin de limiter les risques. Le préfet a également nommé un piégeur responsable (piégeurs volontaires et apiculteurs) par communauté d'agglomération. Pour autant, « il ne faut pas se faire d'illusions. L'espèce est bien installée dans la région et ne pourra être éradiquée » souligne Jacques Blot, chercheur en charge d'un rapport sur la question. D'autant, que pour cette action, il faudrait que les départements limotrophes en fassent de même. Visiblement, le préfet des Pyrénées-Atlantiques songe aussi à mettre en œuvre un plan départemental de piégeage. Il s'est d'ores et déjà renseigné pour initier une formation de piégeurs.

« Il y a vraiment urgence à endiguer la prolifération du frelon asiatique » prévient Jacques Blot. Il est donc nécessaire de poursuivre la destruction systématique des nids. Un travail, qui revient aujourd'hui aux pompiers. « Mais, ils sont de plus en plus sollicités et se heurtent à un problème de moyens humains et économiques » indique Jacques Blot. Faire intervenir une société spécialisée pour détruire à un nid, situé à 15 mètres de hauteur dans un arbre, revient par exemple à 1 500 euros. Un coût trop élevé pour les particuliers, qui rappelons le, n'ont aucune obligation juridique d'éradiquer le nid.

Photo : Bob Macinnes 

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
1436
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
cuzzini | 14/04/2009

a ce jour(14/04/2009),j ai attrape 4 reines, avec un piege tres simple.(bouteille plastique coupee en 2 + biere et sucre )voir sur internet:fabrication de piege
bonnne chasse a tous
faut exterminer cette espece qui peut a l avenir nuire a beaucoup de choses qui enpecherait le bon deroulement de l avenir...............

tournier | 22/02/2008

bonjour,

si vous voulez éradiquer le frelon d'asie, qui sera la plus efficace et rentable, que le département me donne à disposition une nacelle et je peux éradiquer 5 à 6 nids par/jours travaillant 25 jours par mois cela fait 125 nids par mois et on va dire sur 6 mois je détruit 900 nids.C'est économique et vous pouvez créer un emploi.
M.TOURNIER

jcvi | 28/04/2009

Bonjour
Reportage intéressant diffusé sur France 3 Pau Sud Aquitaine le 25 février 2009.
Installation de 300 pièges sophistiqués sur l'agglomération Paloise.
La campagne de piégeage des reines fondatrices de colonies de frelons asiatiques est lancée en Béarn !
Ces 300 pièges suffiront-ils à enrayer l'invasion ?
Cette tentative a le mérite d'être un test de bonne ampleur.
Elle révèle l'implication du GDSA des Pyrénées Atlantiques et des Services Espaces Verts des municipalités de l'agglomération Paloise.
On pouvait y voir un piège fabriqué par le Centre d'Aide par le Travail "Alpha" à IDRON - sous l'impulsion de Monsieur VITAUD - tel : 05 59 02 52 82 - Mel : catalpha@wanadoo.fr
Tout en précisant l'importance de respecter la biodiversité et de protéger les autres espèces d'insectes utiles.
C'est un bel exemple des actions à mener en 2009 !
A CE JOUR,NOUS EN SOMMES A 1000 PIEGES FABRIQUES.
Cordiales salutations

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !