Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Comment La Rochelle passe le cap des 18% d’énergies renouvelables

12/06/2018 | Avec près d'un tiers d'énergies renouvelables, La Rochelle a réussi à faire baisser sa facture énergétique de 15% en 5 ans.

A La Rochelle, 20 groupes scolaires sur les 40 de l'agglomération sont fournis en énergies renouvelables. Un dispositif qui s'accompagne par de la pédagogie en ce sens auprès des élèves.

Depuis 2014, l’agglomération de La Rochelle s’est engagée à intégrer 23% d’énergies renouvelables dans ses consommations et à améliorer de 20% l’efficacité énergétique de ses équipements publics d’ici 2020. A mi parcours, elle a déjà franchi le cap des 18% d’énergies renouvelables et réduit sa facture d’énergie de 15%. Pour y parvenir, elle a cherché à la fois à diminuer ses consommations tout en augmentant la part d’énergies renouvelables. Un équilibre pas toujours facile à trouver quand on sait que les énergies propres sont encore un peu plus chères que celles émanant du réseau classique.

Après diagnostic, la première initiative de La Rochelle a été de se séparer de ses bâtiments publics les plus voraces en énergies, pour les redistribuer avec un nouvel usage. L’ancienne Poste du quartier Laleu a été par exemple mise à disposition de l’école proche. Certains bâtiments ont été rénovés dans une exigence de performance énergétique, comme la Maison associative de Lagord, dont le chauffage et l’éclairage sont gérés de façon automatique en fonction de la présence dans les pièces et de leur utilisation. Une centaine de bâtiments (sur les 400 que possède la Ville) sont ainsi équipée d’un système de Gestion technique centralisé permettant de suivre et d’adapter au jour le jour les consommations, comme dans les écoles. D’autres bâtiments à venir seront construits pour être économes et alimentés par des énergies renouvelables (réseau de chaleur, solaire, etc.). Objectif de la Ville : créer des « solutions numériques plus précises pour suivre les consommations et les adapter à distance aux usages et aux variations climatiques », avec un système d’alerte en cas de surconsommation.

Un effort est également fourni au niveau de l’éclairage des bâtiments et de l’espace publics, dont les ampoules sont progressivement remplacées par des leds depuis deux ans. Un test est également en cours depuis six mois, en accord avec les riverains : éteindre 15 luminaires du quartier Laleu de 23h à 6 du matin. « Et nous menons une réflexion pour l’appliquer à d’autres quartiers », assure Gérard Gouron, conseiller municipal délégué de La Rochelle chargé des énergies, de la transition énergétique et de l’éclairage public.

De l'énergie propre et coopérative

Toujours dans l’objectif de concilier baisse des consommations énergétiques et augmentation de la part des énergies renouvelables au quotidien, La Rochelle a passé l’an dernier un marché public avec Enercoop. Ce fournisseur d’énergies alternatives fournit 29 points de raccordements alimentant des bâtiments publics, dont la moitié des groupes scolaires de l’agglomération (une vingtaine). Un véritable « engagement militant », selon Gérard Gouron, car l’énergie produite par Enercoop coûte environ 15% plus cher que celle du réseau classique. Une garantie de traçabilité de la provenance de son énergie, pour La Rochelle, car Enercoop produit de l’énergie française 100% renouvelable : 90% en hydroélectrique, via des micro-centrales, 6% en éolien, 3% en photovoltaïque et moins d’1% en biomasse.
Malgré ce surcoût, l’agglomération a tout de même réussi a faire baisser la facture en combinant adaptations des bâtiments, nouvelles gestions énergétiques en interne, etc. Associée à l’usage des autres énergies renouvelables de l’agglo (deux chaudières bois et des panneaux solaires au Stade Marcel-Deflandre et à l’école Jean-Bart), la facture a été réduite de 400 000 € annuel. Une démarche qui s’inscrit en parallèle d’un autre objectif de réduction : celle de l’émission des gaz à effet de serre.  Un des objectifs du programme « territoire zéro carbone » porté par l’agglomération dans le cadre de l’appel à projet "Territoires d'innovation de grande ambition" lancé par l’Etat l’an dernier et dont la ville compte bien finir parmi les lauréats.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4027
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !