Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/02/20 | Le cognac représenté au Salon International de l'Agriculture

    Lire

    Pendant les neuf jours du Salon International de l'Agriculture à Paris, la filière cognac sera représentée Hall 2.2, stand A009. Des initiations aux accords chocolat - cognac XO seront proposées à partir des produits des marques de Cognac exposant cette année dans le Hall 3. Jeudi 27 février, un Cognac Educator, Régis Hardouin-Finez, proposera au grand public des dégustations comparées de cognac. L’Interprofession (BNIC) sera également représentée sur le stand du Comité National des Interprofessions des Vins (CNIV).

  • 26/02/20 | Le Département des Deux-Sèvres soutient la modernisation des exploitations agricoles

    Lire

    Lors de la commission permanente des Deux-Sèvres, la collectivité a voté, le 27 janvier dernier, une subvention de 17 824 euros au titre du Plan pour la compétitivité et l'adaptation des exploitations agricoles (PCAE). 5 exploitations en sont bénéficiaires : 2 exploitations de la filière bovin lait à Saint-Vincent-la-Châtre et à Mauléon puis 3 exploitations de la filière bovin viande à Vernoux-en-Gâtine, Saint-Amand-sur-Sèvre et Courlay.

  • 26/02/20 | Un squat évacué à Bègles

    Lire

    Ce mardi matin, un squat a été évacué rue Denis Papin à Bègles. Les forces de l'ordre sont intervenues à la demande de la préfecture et suite à une décision de justice datant du 13 février. Les 247 personnes qui occupaient les lieux (dans des conditions insalubres) étaient de nationalité bulgare. Parmi eux, 90 mineurs dont beaucoup de jeunes enfants. La préfecture de Gironde, de son côté, précise qu'un "diagnostic préalable a permis d’orienter 18 familles (67 personnes) présentant de bonnes perspectives d’intégration vers un accompagnement social et économique".

  • 26/02/20 | Le crowdfunding immobilier a la côte en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans un baromètre dédié au financement participatif dans l'immobilier, la plateforme FundImmo a révélé que 33,2 millions d'euros avaient été récoltés en Nouvelle-Aquitaine auprès de 28 plateformes de crowdfunding, soit une augmentation de 157% par rapport à 2018. La Gironde (22,5 millions d'euros) et les Pyrénées Atlantiques (6,1 millions d'euros) "concentrent la majorité de la collecte régionale". Le montant moyen de la collecte (515 666 euros) est toutefois inférieur à la moyenne nationale (-25,2%) mais 65 projets ont été financés (contre 26 en 2018).

  • 25/02/20 | Nouvelle présidence pour les stations N'PY

    Lire

    Président de N’PY depuis sa création en 2004, Michel Pélieu a cédé son siège à Michel Boussaton le 24 janvier. Après l’entrée au capital de la Région Occitanie en juillet 2019, ce changement à la tête de N’PY est une nouvelle étape dans le processus de transformation amorcé en 2018 pour accompagner les domaines skiables et sites touristiques dans la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme. N’PY va prendre une dimension "chaîne des Pyrénées" avec l’appui de la Région Occitanie et de la Banque des Territoires auxquels pourraient s’associer la Région Nouvelle-Aquitaine et les départements.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Compenser l'empreinte écologique de la LGV : alliance entre Lisea et CDC Biodiversité

28/01/2020 | Lisea est concessionnaire de la LGV Tours-Bordeaux depuis 2011 et s'associe avec CDC Biodiversité pour respecter ses obligations de compensation environnementale.

Hervé Le Caignec à gauche, président de Lisea, et Marc Abadie à droite, président de CDC Biodiversité, s'allient pour 40 ans sur le site de Lignan à Saint-Médard-en-Jalles (33)

L'accord a été signé ce lundi 27 janvier entre Hervé Le Caignec, président de Lisea, et Marc Abadie, président de CDC Biodiversité, sur le site de Lignan dans la commune de Saint-Médard-en-Jalles. Lisea fait appel à l'entreprise d'aménagement environnemental pour compenser un des effets de la LGV Sud Europe Atlantique : l'atteinte au milieu naturel du Fadet des Laîches en Gironde et Charente-Maritime, un papillon vivant en zone humide. Le site de Lignan n'est pas à proximité directe de la LGV car Lisea a dû s'éloigner un peu : cela faisait quatre ans qu'elle cherchait ce site de compensation.

La Ligne Grande Vitesse gérée par Lisea pour un mandat de 50 ans accueille aujourd'hui 20 millions de visiteurs chaque année. A sa construction, l’État et les collectivités ont tenté de mesurer l'impact environnemental porté aux écosystèmes traversés par les 302 kilomètres de voies ferrés. Le processus qui s'enclenche alors s'appelle la compensation environnementale et vise à recréer les conditions d'un écosystème à un autre endroit que celui qui a été perturbé. Parmi les obligations de l'entreprise Lisea, possédée à 33% par Vinci Concessions et créée spécialement pour la gestion de la LGV, figure l'écosystème du Fadet des Laîches. Un papillon aux ailes orangées, plus communément appelé « Œdipe », qui a été fortement impacté en sud Charente-Maritime et nord Gironde. « Pour un hectare impacté, il nous faut compenser 5 hectares » note Thierry Charlemagne, directeur environnement à Lisea. Mais dans la course que lancent aujourd'hui nombre d'entreprises à la compensation environnementale, législation oblige, les sites naturels envisageables se font rare. Encore plus en Nouvelle-Aquitaine où la reforestation et la sylviculture sont le premier champ d'action des entreprises voulant se « verdir » en compensant leur empreinte carbone.

Clairières et lagunes

En effet, pour prospérer, le papillon Fadet des Laîches a besoin de lumière et d'une plante : la molinie. C'est sur ce végétal, poussant en milieu humide, que le papillon pond ses œufs. « Sans la molinie, il ne peut pas se développer » montre Vincent Pereira, chef de projets pour CDC. CDC Biodiversité, propriétaire d'un site de pins maritimes de 80 hectares à Saint-Médard-en-Jalles, avait tout le potentiel pour répondre parfaitement aux critères de Lisea, avec quelques aménagements. CDC connaît bien le sujet avec déjà 50 sites de compensation environnementale en France dans son carnet de gestion. En résumé : Lisea a des besoins environnementaux, CDC propose d'adapter son site de Lignan pour y répondre. Depuis octobre 2019, des interventions ont eu lieu pour ouvrir des lagunes, rehausser des nappes phréatiques et éclaircir des groupes d'arbres. CDC est parvenue, avec le concours de la Société Forestière, à recréer un milieu naturel théoriquement propice au papillon. « Maintenant on est tenu d'améliorer l'état de la population » s'engage Vincent Pereira. Un suivi annuel sera donc mis en place pour voir si la théorie se vérifie dans la pratique auquel s'ajoutera un bilan complet de la population tous les 5 ans.

 

Un exemple de lagune recréée sur le site de Lignan à Saint-Médard-en-Jalles (33). Au premier plan on peut apercevoir quelques plants de molinie.

Le papillon oui, mais le reste ?

D'atouts importants, le site de Lignan ne manque pas. Le contrat signé prévoit tout d'abord un engagement sur 40 ans, soit jusqu'en 2061 et la fin du mandat de Lisea sur la LGV. Le site est ainsi mutualisé entre Lisea et CDC : sur les 80 hectares, seuls une trentaine font partie du plan Fadet des Laîches. Lisea paiera donc un loyer à CDC pour la gestion de cette zone. Cela permet de créer une zone tampon pour préserver au maximum l'écosystème du papillon, tout en maintenant une activité économique de sylviculture. « C'est une garantie importante pour nous tous » s'exprime Hervé Le Caignec, le président de Lisea. L'intervention en plus de la Société Forestière est salutaire, elle qui est déjà forte de 60 000 hectares gérés entre la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie dans le cadre de compensations environnementales. L'alliance tripartite offre donc quelques promesses. « Nous serons très attentifs des conséquences de notre action sur le reste de l'écosystème » promet Vincent Pereira pour CDC. Recréer l'écosystème du Fadet des Laîches paraît possible mais ne pas bouleverser le reste de la faune et de la flore présent demeure l'enjeu majeur pour cette opération de long terme.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
2866
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !