Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/02/20 | L'octogénaire qui avait attaqué la mosquée de Bayonne est décédé

    Lire

    Claude Sinké, 84 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la mosquée de Bayonne qui avait fait deux blessés est décédé. Placé en détention provisoire au Centre pénitencier de Mont-de-Marsan, le procureur de la ville a indiqué qu'il était décédé mercredi après avoir été conduit aux urgences de l'hôpital, son état de santé s'étant aggravé. Il disait vouloir "venger l'attentat de Notre Dame de Paris" dont il pensait que la responsabilité de l'incendie incombait à des musulmans.

  • 27/02/20 | La Charente-Maritime décroche le label "vélo et fromage" au SIA

    Lire

    Au Salon International de l'Agriculture de Paris, le Département de la Charente-maritime a obtenu le 26 février le label "Vélo & Fromages".Lancé en 2018 par l'Assemblée des Départements de France, ce label vise à faire découvrir aux amateurs de randonnées à vélo les produits fromagers du terroir. Le premier itinéraire labellisé en Charente-Maritime fait découvrir une quarantaine de sites fromagers sur un parcours de 154 km, qui démarre à l’entrée Nord du département, sur la Vélo Francette.

  • 27/02/20 | La Rochelle : les services municipaux réintègrent l'Hôtel de ville

    Lire

    Suite à la réouverture de l'Hôtel de ville de La Rochelle après 6 années de travaux, l'accueil des services municipaux se fait dorénavant à l'Arsenal, 8 place J-B Marcet, de 8 h 30 à 17 h 30, du lundi au vendredi. L’Hôtel de Ville héberge désormais le cabinet du maire et les élus peuvent y recevoir les citoyens sur RDV. Les cérémonies et mariages y sont de nouveau organisés, ainsi que les visites touristiques. La cour sera librement accessible au public de 8 h à 20 h du lundi au vendredi et de 10 h à 18 h le samedi.

  • 27/02/20 | Mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal

    Lire

    Lancement d’une campagne de dépistage national du cancer colorectal par le Centre régional de Coordination des dépistages des Cancers de Nouvelle Aquitaine. Deuxième cancer le plus meurtrier, le cancer colorectal est chaque année responsable de 17 000 décès. Détecter ce cancer grâce au dépistage peut guérir 9 cas sur 10. Pour sensibiliser à cette démarche, une marche bleue est organisée ce dimanche 1er mars à partir de 10h sur le parvis de la Maison Éco citoyenne à Bordeaux.

  • 27/02/20 | Le quartier Terre Sud à Bègles labellisé EcoQuartier 2019

    Lire

    La Ville de Bègles vient d'être récompensée pour son projet d’aménagement du quartier Terre Sud, au titre du Label ÉcoQuartier 2019. Le 5 février dernier, le label lui a été décerné par le ministre Julien De Normandie, aux côtés de six autres communes françaises. Le maire de Bègles, Clément Rossignol Puech, recevra les acteurs ayant participé à la démarche de labellisation, mardi 3 mars, à 11h30, au Café de la Route.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Dans les Landes, des déchets qui ont de l'avenir

20/10/2015 | Granulation, méthanisation, centrale à thermie photovoltaïque, la société Labat s'étend sur près de 4 hectares à Aire-sur-Adour

Labat

En achetant son premier camion à moteur gazogène pendant la Seconde Guerre mondiale, Jules Labat ne se doutait pas que plus de 70 ans plus tard, sa petite société d'assainissement d'Aire-sur-Adour (Landes), reprise depuis par son fils, puis son petit-fils emploierait trente salariés, et ferait des déchets une matière première pour l'énergie de demain. « Il dirait sûrement qu'épandre le purin, ce n'est pas nouveau c'est juste du bon sens ! », sourit Xavier Labat, l'actuel PDG d'une société en plein boom, au chiffre d'affaire de 4,5 millions d'euros, en hausse de 10% chaque année.

C'est par l'ancienne étable de l'exploitation de son père que démarre la visite. Des mangeoires à bestiaux et des calèches en bois, comme autant de signes du passé d'une entreprise aujourd'hui en plein XXIe siècle. Dans ce bâtiment à hauts plafonds de 6.000 m2, sur une étendue de terrains de près de 4 hectares, la société Labat qui s'est lancée dans l'aventure dès 1995, traite aujourd'hui 60.000 tonnes de déchets par an (un chiffre doublé en cinq ans), dont 22.000 par méthanisation. Du Gers au Pyrénées-Atlantiques, c'est dans un rayon de 150 km que les déchets sont collectés.
Labat« Ce qui me guide, c'est l'esprit d'entreprise, l'innovation », aime à répéter Xavier Labat, persuadé que si aujourd'hui le déchet coûte de l'argent, demain il en rapportera. Son investissement pour innover atteint les 10 millions d'euros sur deux ans, subventionné à hauteur de 25%, dont 40% par la région Aquitaine, 35% par le Fonds européen Feder et 25% par l'Ademe. Mardi, ses dernières nouveautés ont d'ailleurs été officiellement inaugurées par Alain Rousset, président du Conseil régional.
Nettoyage des fosses sceptiques des particuliers, pompage de cuves à hydrocarbures des entreprises, entretien des stations d'épuration des collectivités locales, font partie du métier de base de l'entreprise. Dans une logique de développement durable et au cœur d'une économie circulaire, ici, on parle désormais aussi granulation, méthanisation, et centrale à thermie photovoltaïque.
Rien ne se perd...Sur la grande plate-forme odorante (qui sera bientôt couverte par du photovoltaïque), les boîtes de conserves, revalorisées à 100% contrairement aux bio-déchets (85%), s'empilent à côté des restes des légumiers du grand Sud-Ouest. Marc de raisin, boues alimentaires, légumes en conserves, graisses de transformation de canard gras, cochons et poissons, matières de vidange, déchets verts... « rien ne perd, tout se transforme », la formule allégée de Lavoisier est devenue celle de Xavier Labat.
Avec sa toute nouvelle unité de méthanisation qui fonctionne à plein depuis six mois avec son digesteur de 13 mètres de haut d'une capacité de 1.500 m3, 800 foyers sont alimentés en électricité et des champs nourris à l'engrais d'épandage grâce aux déchets, dans un processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en l'absence d'oxygène. Malgré un retard de production dû à « un importateur italien véreux » dont le prototype « nous a joué des tours », Labat produit aussi des granulés de chauffage issus de galettes de graisses de l'industrie agro-alimentaire mais aussi de déchets verts. Ces derniers sont d'ailleurs séchés par la toute nouvelle centrale à thermie photovoltaïque de la société, comme peuvent l'être aussi des semences de maïs par exemple. Un procédé ingénieux qui permet d'utiliser la chaleur présente sous les 800 m2 de panneaux photovoltaïques des toits, en créant un flux d'air chaud vers des caissons de séchage... Façon d'augmenter aussi la teneur en matières sèches pour une meilleur rendement calorifique.
En somme, résume Xavier Labat, « les déchets regorgent de valeur insoupçonnée, et grâce à eux, on fait l'énergie de demain ».

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
16513
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !