Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/06/20 : Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, se rend le 5 juin à Bordeaux, pour le pré-lancement du 800 360 360 : un numéro vert d’appui pour les personnes en situation de handicap et les aidants dans le cadre de la crise.

03/06/20 : La Rochelle : La ligne La Rochelle – Lyon redémarrera le 15 juin, à raison de 3 rotations hebdomadaires les lundis, mercredis et vendredis, avec le maintien de 2 fréquences par semaine au mois d’août (les lundis et vendredis).

03/06/20 : Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, se rend en Gironde, les 3 et 4 juin, pour valoriser la reprise des activités ostréicoles et agrotouristiques,au programme notamment la visite du marché des Capucins à Bordeaux.

03/06/20 : La Rochelle : près de 300 établissements représentants environ 1 300 salariés qui ont repris leur activité depuis hier.

03/06/20 : Le maire de Biarritz, Michel Veunac, 12,55% des suffrages au 1er tour a jeté l'éponge. Barre à gauche pour Guillaume Barucq, Maintient de J.B. Saint-Cricq et Nathalie Motsch en solo. Cap constant pour la leader M. Arosteguy. Bref une quadruple à Biarritz.

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/06/20 | Municipales à Saint-Médard-en-Jalles (33) : J. Mangon et S. Bessière signent le Pacte pour laTransition

    Lire

    L'équipe "Rassemblons-nous sur l'essentiel!", issue de la fusion des listes "Saint-Médard, naturellement!" et " Mieux vivre Saint-Médard", conduites par Jacques Mangon, le maire sortant, et Stéphane Bessière, vient de signer un Pacte pour la Transition composé de 32 engagements en matière de transition écologique, justice sociale et démocratie locale.

  • 04/06/20 | A Eysines, le conseil municipal installé

    Lire

    Christine Bost, la maire sortante d’Eysines et réélue en mars dernier, vient d’installer son nouveau conseil municipal. Un conseil constitué de 29 conseillères et conseillers issu·es de la liste Eysines durablement menée par Christine Bost, de 4 conseillères et conseillers issu·es de la liste Fiers d'Eysines menée par Arnaud Derumaux et de 2 conseillères et conseillers issu·es de la liste Vivre mieux ensemble menée par Nadine Jimenez-Sanguinet.

  • 04/06/20 | Municipales : A Coulounieix Chamiers, ce sera au final un duel droite gauche

    Lire

    A Coulounieix Chamiers (24) où l'abstention avait été forte, à l'issue du 1er tour des municipales, quatre listes pouvaient se maintenir. Au final, deux listes ont été déposées hier en préfecture. A gauche comme à droite, c'est la fusion qui a été décidée. Vincent Belloteau, conduira la liste de gauche avec en 2e position sur la liste Mireille Bordes, qui était arrivée 4e le 15 mars. Il sera opposé à la liste conduite par Thierry Cipierre, qui accueille six personnes de la liste d'Yves Schricke, qui s'est retiré.

  • 04/06/20 | Phare de Cordouan : reprise des travaux

    Lire

    Suspendus durant le confinement, les travaux du phare de Cordouan ont repris. Ils vont s'échelonner jusqu'au 10 juillet pour laisser la place à l'accueil des visiteurs cet été. Ils reprendront l'hiver prochain pour une livraison au printemps 2021. Les visites estivales devraient se faire par petits groupes, dont le nombre pourrait varier en fonction des protocoles sanitaires demandés par l'Etat.

  • 04/06/20 | Municipales : la gauche groupée à Villenave d’Ornon (33)

    Lire

    PS, EELV, PCF, PRG, Nouvelle Donne, Les Radicaux de Gauche, Place Publique, Changer, La France Insoumise et Villenave en commun unis pour le 2nd tour des élections municipales du 28 juin prochain. « Stéphanie Anfray rassemble toute la gauche pour enfin réussir l’alternance et construire avec les habitant.e.s de Villenave d’Ornon des solutions aux problèmes écologiques, sociaux et sanitaires que la crise du Covid-19 exacerbe déjà ». la gauche est à moins de 500 voix du Maire sortant et pour la première fois depuis 25 ans, le maire sortant a été mis en ballotage à l’issue du 1er tour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Dans les Landes, des déchets qui ont de l'avenir

20/10/2015 | Granulation, méthanisation, centrale à thermie photovoltaïque, la société Labat s'étend sur près de 4 hectares à Aire-sur-Adour

Labat

En achetant son premier camion à moteur gazogène pendant la Seconde Guerre mondiale, Jules Labat ne se doutait pas que plus de 70 ans plus tard, sa petite société d'assainissement d'Aire-sur-Adour (Landes), reprise depuis par son fils, puis son petit-fils emploierait trente salariés, et ferait des déchets une matière première pour l'énergie de demain. « Il dirait sûrement qu'épandre le purin, ce n'est pas nouveau c'est juste du bon sens ! », sourit Xavier Labat, l'actuel PDG d'une société en plein boom, au chiffre d'affaire de 4,5 millions d'euros, en hausse de 10% chaque année.

C'est par l'ancienne étable de l'exploitation de son père que démarre la visite. Des mangeoires à bestiaux et des calèches en bois, comme autant de signes du passé d'une entreprise aujourd'hui en plein XXIe siècle. Dans ce bâtiment à hauts plafonds de 6.000 m2, sur une étendue de terrains de près de 4 hectares, la société Labat qui s'est lancée dans l'aventure dès 1995, traite aujourd'hui 60.000 tonnes de déchets par an (un chiffre doublé en cinq ans), dont 22.000 par méthanisation. Du Gers au Pyrénées-Atlantiques, c'est dans un rayon de 150 km que les déchets sont collectés.
Labat« Ce qui me guide, c'est l'esprit d'entreprise, l'innovation », aime à répéter Xavier Labat, persuadé que si aujourd'hui le déchet coûte de l'argent, demain il en rapportera. Son investissement pour innover atteint les 10 millions d'euros sur deux ans, subventionné à hauteur de 25%, dont 40% par la région Aquitaine, 35% par le Fonds européen Feder et 25% par l'Ademe. Mardi, ses dernières nouveautés ont d'ailleurs été officiellement inaugurées par Alain Rousset, président du Conseil régional.
Nettoyage des fosses sceptiques des particuliers, pompage de cuves à hydrocarbures des entreprises, entretien des stations d'épuration des collectivités locales, font partie du métier de base de l'entreprise. Dans une logique de développement durable et au cœur d'une économie circulaire, ici, on parle désormais aussi granulation, méthanisation, et centrale à thermie photovoltaïque.
Rien ne se perd...Sur la grande plate-forme odorante (qui sera bientôt couverte par du photovoltaïque), les boîtes de conserves, revalorisées à 100% contrairement aux bio-déchets (85%), s'empilent à côté des restes des légumiers du grand Sud-Ouest. Marc de raisin, boues alimentaires, légumes en conserves, graisses de transformation de canard gras, cochons et poissons, matières de vidange, déchets verts... « rien ne perd, tout se transforme », la formule allégée de Lavoisier est devenue celle de Xavier Labat.
Avec sa toute nouvelle unité de méthanisation qui fonctionne à plein depuis six mois avec son digesteur de 13 mètres de haut d'une capacité de 1.500 m3, 800 foyers sont alimentés en électricité et des champs nourris à l'engrais d'épandage grâce aux déchets, dans un processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en l'absence d'oxygène. Malgré un retard de production dû à « un importateur italien véreux » dont le prototype « nous a joué des tours », Labat produit aussi des granulés de chauffage issus de galettes de graisses de l'industrie agro-alimentaire mais aussi de déchets verts. Ces derniers sont d'ailleurs séchés par la toute nouvelle centrale à thermie photovoltaïque de la société, comme peuvent l'être aussi des semences de maïs par exemple. Un procédé ingénieux qui permet d'utiliser la chaleur présente sous les 800 m2 de panneaux photovoltaïques des toits, en créant un flux d'air chaud vers des caissons de séchage... Façon d'augmenter aussi la teneur en matières sèches pour une meilleur rendement calorifique.
En somme, résume Xavier Labat, « les déchets regorgent de valeur insoupçonnée, et grâce à eux, on fait l'énergie de demain ».

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
16999
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !