Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Des chefs d'entreprises réunis pour entreprendre dans le respect d'un développement économique durable

15/07/2010 |

REPER, un réseau d'entrepreneurs responsables

La notion de développement durable est de plus présente dans notre société. On parle d'habitats durables, de consommation durable... La conscience environnementale ne cesse de se développer. Y compris chez les chefs d'entreprises. A cet égard, en Gironde, une association rassemblant des entrepreneurs innovants et respectueux d'un développement économique durable, vient de se créer. Son nom : REPER. Présentation.

REPER (Réunis Pour Entreprendre dans le Respect) est une association à but non lucratif, créée en juin dernier sur l'initiative de plusieurs entrepreneurs et domiciliée à la chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux. L'association est présidée par Stéphane Daudon, ancien président des Jeunes dirigeants bordelais. Le conseil d'administration est composé d'une majorité d'entrepreneurs, mais aussi de la chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux, de la ville de Bordeaux, la Cub et de l'université Bordeaux 3. La structure compte déjà 50 entrepreneurs et acteurs publics, un collectif représentant 15 000 employés.

Quels sont leurs objectifs ? Leur action se fonde sur la prospective, l'expérimentation et l'accompagnement des jeunes entrepreneurs. Une démarche altruiste s'appuyant sur la conviction qu'en exerçant son métier dans le respect de l'environnement et du lien social, l'entrepreneur construit la meilleure des garanties pour son développement économique. A l'origine, ses créateurs sont partis du constat que les entreprises dans le secteur du développement durable ont en moyenne moins de cinq années d'existence. L'ensemble des métiers et compétences sont représentés, les ressources et connaissances du marché gagnent à être mutualisées pour peser collectivement sur le développement économique et répondre conjointement à des appels d'offre. En effet, les jeunes créateurs ont besoin de soutien pour la pérennisation de leurs activités. C'est donc un gain d'opportunités et de temps pour chaque acteur.

Des valeurs et un développement économique durable

Les actions de REPER s'articulent autour de quatre principes : fédérer les entrepreneurs, informer le réseau, réfléchir aux enjeux de développement économique et définir des orientations communes, opérer une veille réglementaire et stratégique, faciliter le développement des activités professionnelles. Les rencontres de REPER se déroulent sous trois formes : conférence-débat sous l'angle prospectif (fréquence annuelle), commissions (fréquence mensuelle), réunions de prospective permettant de donner corps à un laboratoire d'idées, croisant acteurs privés et publics locaux. Plusieurs séances de formation feront intervenir des experts pour perfectionner les activités des adhérents. A la rentrée, le 21 septembre, REPER organisera sa première conférence-débat, co-organisée avec l'Afite et la CCIB, ainsi que la ville de Bordeaux. Alain Juppé, maire de Bordeaux, Michèle Debonneuil, inspectrice générale des finances auteure de « L'espoir économique : vers la révolution du quaternaire » et Thierry Bruhat, consultant spécialiste des politiques d'innovation avec l'exemple du « climate prosperity » de la Silicon valley seront présents.

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
694
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bruno Dubarry | 16/07/2010

Pour toute information concernant l'association REPER :

Bruno Dubarry
Responsable administratif et communication, REPER
05 57 85 83 58 - 06 66 87 62 18
bruno.dubarry@reper-gironde.com

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !