Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Dominique Bussereau veut un observatoire de l’éolien

16/10/2018 | Le projet d’observatoire de l’éolien va être mis au vote lors de la session d’automne.

Dominique Bussereau veut créer un observatoire de l'éolien pour lutter contre les projets jugés innapropriés en Charente-Maritime

La session d’automne du Département de Charente-Maritime se tiendra du 22 au 26 octobre. Si le débat d’orientation budgétaire devrait occuper une bonne partie du conseil, un autre sujet devrait provoquer le débat : le vote de la création d’un Observatoire de l’éolien. Présidé par le vice-président du Département Lionel Quillet, il sera composé d’élus, d’associations de riverains ou environnementales et tout protagoniste susceptible d’apporter une expertise en la matière.

Un observatoire qui ne se contentera pas d’observer, prévient Dominique Bussereau : « Ce sera un observatoire pour s’opposer […] Nous passerons au crible chaque projet et nous nous y opposerons à chaque fois que cela sera nécessaire ». Cette création survient suite au projet d’EDF d’implanter un parc éolien s’étendant sur 120 km de Saint-Sorlin en Charente-Maritime à Blaye en Gironde. 30 à 40 éoliennes de 180 mètres de haut pourraient  ainsi s’égrener le long de l’estuaire (lire nos éditions précédentes). « Il est hors de question pour le Département de Charente-Maritime d’accepter ce projet », martèle Dominique Bussereau, « EDF m’a demandé si nous acceptions de leur prêter des cartes, des documents… j’ai dit non ». Le président de la Charente-Maritime a déjà encouragé son homologue girondin Jean-Luc Gleyze a également créer un observatoire de son côté.

Au-delà de l’aspect esthétique, Dominique Bussereau refuse de voir mettre à mal la campagne de préservation de l’environnement mené sur la rive droite. « Ca fait vingt ans qu’on essaye de protéger l’estuaire […] Cinq cent hectares de prairies ont été préemptés par le Département ces dernières années pour laisser les prairies. On n’a pas fait ce retour à la nature pour voir des éoliennes se dresser ici », explique l’élu, rappelant que ce territoire est également un couloir de passage des oiseaux migrateurs, en plus de servir de zone tampon dans le cadre des protections contre les submersions marines. La faible densité de population, les grands espaces et le vent font en effet partie des arguments avancés par EDF pour implanter son projet sur ce bassin de vie, proche de la centrale nucléaire de Blaye.

« Nous ne sommes pas vent debout contre l’éolien en général, mais normalement l’éolien doit être un projet environnemental. Le problème ici, c’est qu’il est incompatible avec les particularités du site. On peut trouver de la place ailleurs, on peut en discuter », tempère Dominique Bussereau, qui se dit pourtant prêt à se battre ailleurs en Charente-Maritime contre des projets similaires, notamment en Aunis, au Nord-Est du département, où les éoliennes sont déjà nombreuses.

Un nouveau schéma des espaces naturels sensibles

Parmi les autres sujets abordés lors de cette session, on retrouvera le vote de la création du syndicat mixte du Chef de Baie (port de La Rochelle). Les élus devront également se pencher sur les caractéristiques d’un nouveau schéma départemental des espaces naturels sensibles à établir pour les dix prochaines années. Il sera également question d’acquérir des drones pour équiper les pompiers de Charente-Maritime. Autre point mis au vote : la création d’un poste de médiateur du Département, en charge de trouver des solutions à l’amiable aux éventuels litiges entre la collectivité et les usagers, voire les collaborateurs extérieurs (DSP, marchés publics, etc.). Un débat sera également ouvert pour trouver une solution aux chômeurs touchant le RSA de pouvoir cumuler leurs allocations avec un job saisonnier, alors qu’actuellement accepter un emploi temporaire à temps partiel riment souvent avec perte de l’aide et baisse du niveau de vie, tandis que des filières en tension cherchent désespérément de la main d’œuvre…

Il devrait également être question de la rencontre ce 16 octobre entre Dominique Bussereau et Emmanuel Macron à L'Elysée, en présence du président du Sénat Gérard Larcher. Objectif du président de l'Association des Départements de France : négocier une revolarisation de la dotation globale de fonctionnement versée par l'Etat et la reprise en charge par le pouvoir central d'un certain nombre de sujets comme la gestion des mineurs étrangers isolés... Gageons qu'au vue des thématiques abordées, le cas du projet de "Métropolisation" du département de la Gironde devrait se glisser dans l'échange...

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives AL Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6424
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !