Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/05/19 : Roman Mikhalev, danseur étoile du Ballet de l'Opéra National de Bordeaux depuis 2012, fera ses adieux à la scène le 31 mai lors du ballet Quatre Tendances. Une soirée durant laquelle il offrira au public un solo de danse parmi ceux qu'il a préférés.

27/05/19 : Résultats complets Bordeaux (33) : LREM 29,47%, EELV 21,54%, RN 9,40%, LR 9,02%, PS 8,49%, LFI 6,20%, G.S 4,21%

27/05/19 : Dordogne : Résultats définitifs : Participation : 58,28 % : RN : 25,15 %, LREM : 19,26 %, EELV : 11,38 %, LFI : 8,60 %, PS-LUG 7,45 % ; LR : 7,05 %, PC : 3,68 %, LDG Hamon : 3,62 %, DLF : 3, 50 %

27/05/19 : Résultats complets Bègles : EELV 21,69%, LREM 17,67%, RN 14,47%, LFI 10,63%, PS 9,20%

27/05/19 : Angoulême (16) : LREM : 24,05%, EELV : 17,02%, RN : 16,12%, PS-PP : 8,46%, LFI : 8,40%, LR : 7,68%, G.S : 4,79%. Taux de participation : 52,54%.

27/05/19 : Résultats complets Vienne (86) : RN 22,58%, LREM 21,78%, EELV 14,24%, LR 7,35%, PS 7,30%, LFI 6,58%, DBLF 3,63%, G.S 3,54%

27/05/19 : Résultats complets Charente (16) : RN 25,56%, LREM 21,48%, EELV 12,23%, LFI 7,61%, LR 7,17%, PS 6,56%, DBLF 3,61%, G.S 3,54%

27/05/19 : Deux-Sèvres, résultats départementaux définitifs : LREM : 23,62%, RN 20,64%, EELV : 14,09%, LR : 7,52%, PS-PP : 7,04%, LFI 6,16%, G.S : 3,63%. Taux de participation : 48,99%.

27/05/19 : Résultats Lot-et-Garonne : RN : 29,47 %, LREM : 19,17 %, EELV : 10,30 %, LR : 7,38 %, LFI : 6,70 %, PS : 6,11 %, , DBLF : 4,46 %, GS : 3,03 %, PC : 2,56, UDI : 2,39 %. Taux de participation : 50,20 %. Taux de participation : 55 %.

27/05/19 : Charente-Maritime : résultats départementaux définitifs : RN 25,26%, LREM 22,60%, EELV 13%, RN 7,68%, LFI 6,60%

27/05/19 : Landes résultats complets: LREM 22,95%, RN 21,29%, EELV 10,80%, PS 10,47%, LR 6,95%, LFI 6,88%, GS 4,23%

26/05/19 : Résultats complets Creuse (23) : RN 24,37%, LREM 18,28%, EELV 9,82%, LR 9,68%, LFI 8,89%, PS 6,97%, G.S 4,21%

26/05/19 : Résultats Tulle (19) : dans la ville de François Hollande, les résultats font office d'exception à la règle. RN : 18,5% ; LEREM : 18,4% ; PS : 14,2% ; EELV : 11,8% ; LFI : 7,7% ; LR : 7,4% ; PCF : 6,3% ; autres listes : 15,7%.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/05/19 | Canicule: le registre de prévention réouvre à Pau

    Lire

    Conformément à la loi, une cellule de veille saisonnière communale est à nouveau mise en place à Pau entre le 1er juin et le 31 août, afin de veiller à la situation des personnes isolées, âgées ou handicapées, pouvant être fragilisées par des températures élevées et persistantes. Dans ce cadre, un registre nominatif et confidentiel, répertoriant les personnes vulnérables est ouvert dans toute commune de plus de 5000 habitants. Pour vous y inscrire, ou inscrire un proche, contacter le Service Autonomie et Solidarités Seniors de la Ville de Pau 0559278370

  • 27/05/19 | Recrudescence des cas de rougeole en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    La rougeole est de nouveau présente dans notre région. Une recrudescence du nombre de malades est apparue dans les Pyrénées-Atlantiques (en lien avec un foyer de personnes ayant participé à la Foire au jambon de Bayonne), et plus généralement dans le sud de la région. Au total, entre le 1er janvier et le 19 mai, 98 cas de rougeole ont été signalés en Nouvelle-Aquitaine, dont 22 ont nécessité une hospitalisation. L'âge médian des malades est de 22 ans. La plupart n’était pas, ou insuffisamment, vacciné.

  • 27/05/19 | La Rochelle planche sur des solutions de mobilités innovantes avec le Québec

    Lire

    Depuis juillet 1996, la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et la Ville de Saint-Jérôme au Québec coopèrent pour développer des projets innovants en particulier dans le domaine des véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables et l’intégration de bornes de recharge dans le mobilier urbain. Les deux villes ont signé un nouveau partenariat ce 24 mai pour continuer de favoriser l'innovation. Pour La Rochelle, la mobilité durable fait partie de son programme territoire zéro carbone.

  • 27/05/19 | Réaction Sophie Borderie psdte PS du CD47

    Lire

    "En Lot-et-Garonne, les résultats enregistrés sont conformes aux résultats nationaux avec néanmoins une accentuation du vote d’extrême droite, comme cela était malheureusement déjà le cas en 2014. Localement, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre notre combat pour la ruralité et pour l’équité territoriale. Bien souvent, celles et ceux qui subissent des injustices et vivent un sentiment de relégation trouvent refuge dans le vote extrême. Acteurs de la vie publique, nous avons tous un rôle à jouer dans ce combat. J’y prendrai toute ma part."

  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Du gaz bio néo-aquitain pour faire rouler les camions (et les voitures)

11/05/2019 | Inauguration d'une station BioGNV à Tyrosse par Alain Rousset. Le temps d'avitaillement d'un poids lourd dure moins de 15 minutes

BioGNV

Endesa, l'opérateur historique d'énergie en Espagne présent en France depuis plus de 15 ans, a inauguré ce vendredi une station BioGNV (gaz naturel véhicule) à Saint-Vincent-de-Tyrosse (Landes), sa première située en Nouvelle-Aquitaine. Une nouvelle station au gaz naturel donc pour la région qui participe financièrement à ces installations offrant une alternative au diesel pour le transport routier de marchandises.

Alors que vient de rentrer dans le Petit Larousse 2019 le mot barbare « dédiésélisation », voilà un projet concret pour sortir du diesel. Le BioGNV permet une réduction d'environ 80% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux carburants traditionnels, et de 95% des particules fines. « Notre souci, d'ici 10 ans, est notamment de verdir les 5.500 cars qui sillonnent notre région, que ce soit par le BioGNV ou l'électrique », a assuré lors de l'inauguration de la station, Alain Rousset, saluant au passage les fonds européens qui accompagnent ce type de projets (« l'Europe nous aide ; en cette période électorale, je ne veux plus entendre de conneries sur l'Europe, soit c'est de l'incompétence, soit de la bêtise ! »). Dans les prochaines années, le Conseil régional doit aussi installer 20 stations publiques à remplissage rapide et soutenir la conversion de 500 camions de transports régionaux de marchandises.BioGNV

Du carburant issu de déchets organiquesPeu à peu, le maillage de stations GNV/BioGNV par Endesa et ses concurrents, s'étoffe afin de soutenir les entreprises de transports routiers (1.200 en Nouvelle-Aquitaine) dans leurs efforts de renouvellement et verdissement de leurs flottes. Frédéric Peixoto a fait le choix de passer au gaz. Sur les 140 poids lourds de l'entreprise familiale tyrossaise de transports-distribution, une quinzaine roulent aujourd'hui au BioGNV, à partir de méthane issu de déchets organiques, d'ordures ménagères ou de boues de station d'épuration : « on n'aurait pas pu faire ça sans l'aide de la région car les véhicules coûtent très cher et il faut beaucoup rouler pour rentabiliser (120.000km/an) mais s'il faut être un peu fou pour faire ça, on y croit ! A l'international, ça reste difficile, mais avec une autonomie de 500 km, le gaz se prête bien aux transports régionaux. Surtout, ce qui nous a plu dans le biogaz, c'est de rouler avec les déchets, c'est quand même génial ! ».

A ses côtés lors de la table ronde, Grégoire Leroux ne pouvait qu'abonder dans son sens. Agriculteur à la base, ce responsable de Certenergie, une unité de méthanisation agricole à Audenge (Bassin d'Arcachon) qui fournit Endesa, a expliqué : « grâce au biométhane, on a pu développer la ferme. Après la récolte du maïs en septembre, on avait une période de l'année durant laquelle on n'utilisait pas la terre. Désormais on fait du seigle pendant ce temps et à la récolte en avril, plutôt que de le donner aux vaches, on le met dans les cuves qui vont créer le biométhane ». Un cercle vertueux.

Finalement, a résumé Charles Tartier, responsable des nouveaux marchés chez Endesa France, « on a besoin des acteurs publics pour mener à bien ces projets qui développent les territoires, et aussi que des privés prennent le risque de croire dans la transition énergétique ». Et avec un temps de recharge plus court que sur les véhicules électriques (5 minutes pour une voiture légère contre 30mn), ce carburant décarboné pourrait bientôt séduire plus de particuliers sur un marché jusqu'ici encore ultra-confidentiel.

 

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
2592
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !