Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Du gaz bio néo-aquitain pour faire rouler les camions (et les voitures)

11/05/2019 | Inauguration d'une station BioGNV à Tyrosse par Alain Rousset. Le temps d'avitaillement d'un poids lourd dure moins de 15 minutes

BioGNV

Endesa, l'opérateur historique d'énergie en Espagne présent en France depuis plus de 15 ans, a inauguré ce vendredi une station BioGNV (gaz naturel véhicule) à Saint-Vincent-de-Tyrosse (Landes), sa première située en Nouvelle-Aquitaine. Une nouvelle station au gaz naturel donc pour la région qui participe financièrement à ces installations offrant une alternative au diesel pour le transport routier de marchandises.

Alors que vient de rentrer dans le Petit Larousse 2019 le mot barbare « dédiésélisation », voilà un projet concret pour sortir du diesel. Le BioGNV permet une réduction d'environ 80% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux carburants traditionnels, et de 95% des particules fines. « Notre souci, d'ici 10 ans, est notamment de verdir les 5.500 cars qui sillonnent notre région, que ce soit par le BioGNV ou l'électrique », a assuré lors de l'inauguration de la station, Alain Rousset, saluant au passage les fonds européens qui accompagnent ce type de projets (« l'Europe nous aide ; en cette période électorale, je ne veux plus entendre de conneries sur l'Europe, soit c'est de l'incompétence, soit de la bêtise ! »). Dans les prochaines années, le Conseil régional doit aussi installer 20 stations publiques à remplissage rapide et soutenir la conversion de 500 camions de transports régionaux de marchandises.BioGNV

Du carburant issu de déchets organiquesPeu à peu, le maillage de stations GNV/BioGNV par Endesa et ses concurrents, s'étoffe afin de soutenir les entreprises de transports routiers (1.200 en Nouvelle-Aquitaine) dans leurs efforts de renouvellement et verdissement de leurs flottes. Frédéric Peixoto a fait le choix de passer au gaz. Sur les 140 poids lourds de l'entreprise familiale tyrossaise de transports-distribution, une quinzaine roulent aujourd'hui au BioGNV, à partir de méthane issu de déchets organiques, d'ordures ménagères ou de boues de station d'épuration : « on n'aurait pas pu faire ça sans l'aide de la région car les véhicules coûtent très cher et il faut beaucoup rouler pour rentabiliser (120.000km/an) mais s'il faut être un peu fou pour faire ça, on y croit ! A l'international, ça reste difficile, mais avec une autonomie de 500 km, le gaz se prête bien aux transports régionaux. Surtout, ce qui nous a plu dans le biogaz, c'est de rouler avec les déchets, c'est quand même génial ! ».

A ses côtés lors de la table ronde, Grégoire Leroux ne pouvait qu'abonder dans son sens. Agriculteur à la base, ce responsable de Certenergie, une unité de méthanisation agricole à Audenge (Bassin d'Arcachon) qui fournit Endesa, a expliqué : « grâce au biométhane, on a pu développer la ferme. Après la récolte du maïs en septembre, on avait une période de l'année durant laquelle on n'utilisait pas la terre. Désormais on fait du seigle pendant ce temps et à la récolte en avril, plutôt que de le donner aux vaches, on le met dans les cuves qui vont créer le biométhane ». Un cercle vertueux.

Finalement, a résumé Charles Tartier, responsable des nouveaux marchés chez Endesa France, « on a besoin des acteurs publics pour mener à bien ces projets qui développent les territoires, et aussi que des privés prennent le risque de croire dans la transition énergétique ». Et avec un temps de recharge plus court que sur les véhicules électriques (5 minutes pour une voiture légère contre 30mn), ce carburant décarboné pourrait bientôt séduire plus de particuliers sur un marché jusqu'ici encore ultra-confidentiel.

 

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
8468
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !