24/09/17 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, la sénatrice PS Frédérique Espagnac est réélue. Deux nouveaux sénateurs sont élus : la centriste Denise Saint Pé ainsi que le biarrot LR Max Brisson.

23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | En Béarn, les légumes sortent de l’oubli

16/10/2016 | Un jardin-verger faisant la part belle aux légumes, aux fruits, mais aussi aux modes de culture oubliés poursuit son bonhomme de chemin aux portes de Pau

Un jardin-verger où l'on retrouve la mémoire

« Il y a cent ans, l’alimentation était beaucoup plus diversifiée, adaptée aux saisons et aux terroirs. Elle s’est uniformisée pour des raisons d’efficacité commerciale. Ce qui a entrainé une diminution des variétés de plantes. Nous cherchons à éveiller la curiosité des gens et à combler le vide énorme qui s’est créé dans les esprits." Hubert Lassus-Pigat, un passionné de biodiversité et de jardinage, résume en quelques mots l’action menée près de Pau par le Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn. Un jardin-verger où les seules choses que l'on jette aux orties sont les idées reçues.

Tout est parti d’une préoccupation liée à l’emploi des jeunes. Longées par un gave qui descend des Pyrénées, les communes maraichères de la plaine de Nay alimentent depuis des lustres les marchés de Pau en légumes. Une terre nourricière où il est pourtant difficile de trouver des bras.  Voici quelques années, des maraichers et des élus locaux ont donc souhaité créer un site permettant de former des personnes qui souhaitaient s’installer dans ce métier.

Des plantes préservées, des haies retrouvées

L’idée a intéressé le lycée agricole de Montardon. Un enseignement destiné à des adultes en réinsertion a été mis en place. Les élèves partageant leur temps entre des cours théoriques, une présence chez des professionnels et un travail effectué sur un terrain déniché à Assat.

Depuis, le projet a pris de l’ampleur. « Le relais a été pris par une association pour créer là un conservatoire des légumes anciens. Des plantes parfois méconnues que l’on peut découvrir à partir de semences de terroir et qui sortent du cycle proposé par les semences maraîchères habituelles."

Dans le même temps, le jardin aménagé à Assat est devenu l’un des lieux d’accueil du Conservatoire régional végétal d’Aquitaine. « Son but est de préserver les ressources génétiques fruitières ainsi que le patrimoine local » explique Hubert Lassus-Pigat. « Car autrefois, les fruits et les légumes étaient beaucoup plus associés ».

La démarche passe, entre autres initiatives, par la reconstitution des haies. « En mêlant arbres et arbustes, celles-ci ont une haute valeur en termes de biodiversité. Les arbustes nourrissent les pollinisateurs que sont les oiseaux et les insectes. Les haies assurent aussi une protection contre le vent qui est devenu quasiment permanent dans notre plaine. Ce qui assèche le sol et empêche le développement des plantes ».

« Tout le monde parle d'environnement, mais on ne sait plus faire »

Plus de 120 variétés de légumes sont cultivées à Assat, entre autres plantes

Il y avait urgence à agir. « On s’en aperçoit vite lorsque l’on reçoit des visiteurs : une ou deux générations ont perdu le contact avec la nature. Ce manque de connaissance des plantes et des méthodes de culture est flagrant chez les urbains, et même chez les rurbains qui sont de plus en plus nombreux ».

« Tout le monde parle d’environnement. Mais on ne sait plus faire. Prenez les légumes bios. On ne mesure plus la contrainte de travail qu’ils imposent, le fait qu’ils demandent beaucoup d’attention et de temps.  Beaucoup de réflexes se sont également perdus ou bien ils ont été déformés. Pendant un temps, on a par exemple dit que la terre devait être labourée. Alors que, sur un jardin d’amateur, le labour profond peut être complètement évité si l’on ne veut pas bouleverser la biodiversité du sol ».

De là à rappeler l’importance d’éviter les produits chimiques, d’utiliser les fumures naturelles, de laisser des végétaux tels que  branches et brindilles se décomposer sur le sol ou encore d’alterner les cultures annexes entre les rangs de fruitiers, il n’y a qu’un pas.

« Un jardin, c’est un ensemble. C’est aussi un équilibre » aime-t- on rappeler à Assat, avant d’affirmer « qu’une mauvaise herbe est une plante dont on n’a pas encore découvert les vertus ».

Pérasse de Nay et tétragone

Visites pédagogiques, conférences, stages… Pour l’année à venir, les projets ne manquent pas sur cet espace de 7 000 mètres carrés où sont cultivées près de 120 variétés de légumes, plus d’une centaine d’arbres fruitiers et 50 variétés d’arbustes.

Autant de plantes, locales ou d’origines diverses, qui racontent également les liens qu’elles ont entretenus de tous temps avec les hommes. Que ce soit sur le plan culinaire ou bien pour apaiser les maux dont ils souffraient : de la camomille à la guimauve, de la  verveine au thym, de la bourrache à la rhubarbe. Même les racines de chiendent ont eu leur utilité. Nos anciens en faisaient une décoction pour se désaltérer l’été.

D’autres par contre, sortent de l’oubli. C’est le cas la poire de terre, du panais, du cresson alénois  ou encore de la tétragone, qui était un épinard d’été. C’est aussi celui de cohortes de pommes : suzette, cassou, artigueloutan, bec de lièvre de Pau, rangotte, pérasse de Nay et l’on en passe.

Le piémont pyrénéen, terre propice au cidre, en regorgeait jadis. Qui s’en souvient ?

Pour en savoir plus : L’écrivain-paysan Bernard Bertrand animera un atelier « herbes sauvages » à Assat, le vendredi 21 octobre de 9h à 17h, le vendredi 21 octobre (tel 06 08 68 38 20). Une conférence et un film suivront à 20h30 sur « La révolution des sols vivants » , au CFAI de Bordes (près de l'entrée de l'usine Safran Helicopter Engines, ex Turbomeca)

Le site du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn est www.clab64.fr

A ne pas manquer "la fête de l'arbre et des fruits d'antan" les 26 et 27 novembre au Conservatoire Végétal Régional de Montesquieu en Lot-et-Garonne

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
8097
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !