aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : La Préfète se rendra au commissariat de police de Périgueux, le 25 avril à 11 h pour une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé, assassiné le 20 avril. La minute de silence sera observée à la même heure dans la Cour d'honneur de la Préfecture.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | En Béarn, les légumes sortent de l’oubli

16/10/2016 | Un jardin-verger faisant la part belle aux légumes, aux fruits, mais aussi aux modes de culture oubliés poursuit son bonhomme de chemin aux portes de Pau

Un jardin-verger où l'on retrouve la mémoire

« Il y a cent ans, l’alimentation était beaucoup plus diversifiée, adaptée aux saisons et aux terroirs. Elle s’est uniformisée pour des raisons d’efficacité commerciale. Ce qui a entrainé une diminution des variétés de plantes. Nous cherchons à éveiller la curiosité des gens et à combler le vide énorme qui s’est créé dans les esprits." Hubert Lassus-Pigat, un passionné de biodiversité et de jardinage, résume en quelques mots l’action menée près de Pau par le Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn. Un jardin-verger où les seules choses que l'on jette aux orties sont les idées reçues.

Tout est parti d’une préoccupation liée à l’emploi des jeunes. Longées par un gave qui descend des Pyrénées, les communes maraichères de la plaine de Nay alimentent depuis des lustres les marchés de Pau en légumes. Une terre nourricière où il est pourtant difficile de trouver des bras.  Voici quelques années, des maraichers et des élus locaux ont donc souhaité créer un site permettant de former des personnes qui souhaitaient s’installer dans ce métier.

Des plantes préservées, des haies retrouvées

L’idée a intéressé le lycée agricole de Montardon. Un enseignement destiné à des adultes en réinsertion a été mis en place. Les élèves partageant leur temps entre des cours théoriques, une présence chez des professionnels et un travail effectué sur un terrain déniché à Assat.

Depuis, le projet a pris de l’ampleur. « Le relais a été pris par une association pour créer là un conservatoire des légumes anciens. Des plantes parfois méconnues que l’on peut découvrir à partir de semences de terroir et qui sortent du cycle proposé par les semences maraîchères habituelles."

Dans le même temps, le jardin aménagé à Assat est devenu l’un des lieux d’accueil du Conservatoire régional végétal d’Aquitaine. « Son but est de préserver les ressources génétiques fruitières ainsi que le patrimoine local » explique Hubert Lassus-Pigat. « Car autrefois, les fruits et les légumes étaient beaucoup plus associés ».

La démarche passe, entre autres initiatives, par la reconstitution des haies. « En mêlant arbres et arbustes, celles-ci ont une haute valeur en termes de biodiversité. Les arbustes nourrissent les pollinisateurs que sont les oiseaux et les insectes. Les haies assurent aussi une protection contre le vent qui est devenu quasiment permanent dans notre plaine. Ce qui assèche le sol et empêche le développement des plantes ».

« Tout le monde parle d'environnement, mais on ne sait plus faire »

Plus de 120 variétés de légumes sont cultivées à Assat, entre autres plantes

Il y avait urgence à agir. « On s’en aperçoit vite lorsque l’on reçoit des visiteurs : une ou deux générations ont perdu le contact avec la nature. Ce manque de connaissance des plantes et des méthodes de culture est flagrant chez les urbains, et même chez les rurbains qui sont de plus en plus nombreux ».

« Tout le monde parle d’environnement. Mais on ne sait plus faire. Prenez les légumes bios. On ne mesure plus la contrainte de travail qu’ils imposent, le fait qu’ils demandent beaucoup d’attention et de temps.  Beaucoup de réflexes se sont également perdus ou bien ils ont été déformés. Pendant un temps, on a par exemple dit que la terre devait être labourée. Alors que, sur un jardin d’amateur, le labour profond peut être complètement évité si l’on ne veut pas bouleverser la biodiversité du sol ».

De là à rappeler l’importance d’éviter les produits chimiques, d’utiliser les fumures naturelles, de laisser des végétaux tels que  branches et brindilles se décomposer sur le sol ou encore d’alterner les cultures annexes entre les rangs de fruitiers, il n’y a qu’un pas.

« Un jardin, c’est un ensemble. C’est aussi un équilibre » aime-t- on rappeler à Assat, avant d’affirmer « qu’une mauvaise herbe est une plante dont on n’a pas encore découvert les vertus ».

Pérasse de Nay et tétragone

Visites pédagogiques, conférences, stages… Pour l’année à venir, les projets ne manquent pas sur cet espace de 7 000 mètres carrés où sont cultivées près de 120 variétés de légumes, plus d’une centaine d’arbres fruitiers et 50 variétés d’arbustes.

Autant de plantes, locales ou d’origines diverses, qui racontent également les liens qu’elles ont entretenus de tous temps avec les hommes. Que ce soit sur le plan culinaire ou bien pour apaiser les maux dont ils souffraient : de la camomille à la guimauve, de la  verveine au thym, de la bourrache à la rhubarbe. Même les racines de chiendent ont eu leur utilité. Nos anciens en faisaient une décoction pour se désaltérer l’été.

D’autres par contre, sortent de l’oubli. C’est le cas la poire de terre, du panais, du cresson alénois  ou encore de la tétragone, qui était un épinard d’été. C’est aussi celui de cohortes de pommes : suzette, cassou, artigueloutan, bec de lièvre de Pau, rangotte, pérasse de Nay et l’on en passe.

Le piémont pyrénéen, terre propice au cidre, en regorgeait jadis. Qui s’en souvient ?

Pour en savoir plus : L’écrivain-paysan Bernard Bertrand animera un atelier « herbes sauvages » à Assat, le vendredi 21 octobre de 9h à 17h, le vendredi 21 octobre (tel 06 08 68 38 20). Une conférence et un film suivront à 20h30 sur « La révolution des sols vivants » , au CFAI de Bordes (près de l'entrée de l'usine Safran Helicopter Engines, ex Turbomeca)

Le site du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn est www.clab64.fr

A ne pas manquer "la fête de l'arbre et des fruits d'antan" les 26 et 27 novembre au Conservatoire Végétal Régional de Montesquieu en Lot-et-Garonne

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
6319
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !