aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/02/17 : Météo France a placé ce lundi les journées de lundi et mardi en vigilance orange vagues-submersion. L’alerte concerne trois départements de Nouvelle-Aquitaine : Charente-Maritime, Gironde, Landes. Des pics de vent à 110 km/h sont attendus sur Oleron.

24/02/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi (toutes catégories) s'établit à 56 370 fin janvier 2017, soit + 1% par rapport à décembre. Mais le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité à baissé de 3,4% en un an. Ils sont 33 530 .

23/02/17 : Après sa rencontre avec Emmanuel Macron François Bayrou va « tout faire pour aider » le candidat d’En marche ! dans sa campagne présidentielle. L’ancien ministre de l’économie a salué ce « rassemblement des progressistes qui dépasse les clivages »

22/02/17 : Le carnaval béarnais repart de plus belle à partir du jeudi 23 février à Pau avec, notamment, sa fameuse nuit de l'ours. Il poursuivra ses défilés, concerts, rires et délires jusqu'au dimanche 26 février.+ d'info

22/02/17 : Charente-Maritime : la préfecture organise une réunion publique au sujet du projet d'éolien offshore prévu au large de l'île d'Oléron, le lundi 27 février à 18h30 au complexe Eldorado à Saint-Pierre d'Oléron.

21/02/17 : C'est Le Dorat, localité de 1800 habitants, dans la Haute-Vienne qui doit recevoir en juillet 2019, le Mondial de la tonte des moutons. L'évènement doit rassembler 300 concurrents d'une trentaine de pays, 5000 ovins et attirer 30 000 visiteurs.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin janvier, en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 294 580 demandeurs d'emploi de catégorie A ( sans aucune activité) soit -0,3 % sur 3 mois ( –980 personnes) -0,1 % sur un mois et -2,8 % sur un an. France: -0,3 % sur 3 mois et -2,5 % sur un an. Par âge: -0,3 % pour les moins de 25 ans (–0,1 % sur un mois et –7,3 % sur un an), -1,0 % pour ceux de 25 à 49 ans (–0,3 % sur un mois et –3,9 % sur un an) et + 1,3 % pour les 50 ans ou plus (+0,4 % sur un mois et + 2,3 % sur 1 an, le total des demandeurs A, B, C - 498 210 - augmente de 0,5 % sur 3 mois, de 0,4 % sur 1 mois et de 0,9 % sur 1 an..

  • 24/02/17 | Mort de Robert Boulin: vers la déclassification du secret défense?...

    Lire

    Le combat de la fille de Robert Boulin, l'ancien ministre et maire de Libourne, retrouvé mort en 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet va peut être connaître une étape décisive. En tout cas le juge d'instruction a demandé la déclassification de documents « secrets défense » et le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, pourrait accéder à cette requête après avis de la commission ad hoc.

  • 24/02/17 | Une nouvelle maison d'arrêt va être construite à Pau

    Lire

    Une nouvelle maison d'arrêt pouvant recevoir 500 détenus va être construite dans un quartier nord-est de Pau, à l'entrée de la ville. C'est ce qu'a indiqué Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice. La future prison, dont l'emplacement a en particulier été choisi en raison de ses facilités d'accès et des services urbains qui seront offerts au personnel pénitentiaire, devrait être édifiée au plus tard en 2025. En dépit de sa vétusté, l'actuelle maison d'arrêt située en centre ville, ne sera pas fermée pour autant.

  • 24/02/17 | La Rochelle : J. Marchand laisse sa place à la tête de La Coursive

    Lire

    Le directeur de la scène nationale La Coursive à La Rochelle, Jackie Marchand, laisse sa place à Franck Becker, actuel directeur du Théâtre de Cornouailles, scène nationale de Quimper. Le ministère de la Culture a validé jeudi matin ce choix du conseil d'administration de La Coursive, qui a auditionné 5 candidats parmi 25 candidatures. Franck Becker, 50 ans, a notamment dirigé la scène national du Jura. C'est son projet au plus près de l'esprit de La Coursive, qui a séduit le jury.

  • 23/02/17 | L'AOC Bordeaux veut sortir des pesticides

    Lire

    Au cours de sa dernière assemblée générale, le Syndicat de Bordeaux et Bordeaux Supérieur a voté une série de mesures (cinq en tout) favorisant une sortie définitive des pesticides. Une interdiction de désherbage chimique pour l'ensemble de ses vignes, et l'obligation pour chacune des exploitations de mesurer un "indice de fréquence de traitement" font notamment partie des mesures. C'est le premier AOC de Bordeaux à l'acter.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | En Béarn, les légumes sortent de l’oubli

16/10/2016 | Un jardin-verger faisant la part belle aux légumes, aux fruits, mais aussi aux modes de culture oubliés poursuit son bonhomme de chemin aux portes de Pau

Un jardin-verger où l'on retrouve la mémoire

« Il y a cent ans, l’alimentation était beaucoup plus diversifiée, adaptée aux saisons et aux terroirs. Elle s’est uniformisée pour des raisons d’efficacité commerciale. Ce qui a entrainé une diminution des variétés de plantes. Nous cherchons à éveiller la curiosité des gens et à combler le vide énorme qui s’est créé dans les esprits." Hubert Lassus-Pigat, un passionné de biodiversité et de jardinage, résume en quelques mots l’action menée près de Pau par le Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn. Un jardin-verger où les seules choses que l'on jette aux orties sont les idées reçues.

Tout est parti d’une préoccupation liée à l’emploi des jeunes. Longées par un gave qui descend des Pyrénées, les communes maraichères de la plaine de Nay alimentent depuis des lustres les marchés de Pau en légumes. Une terre nourricière où il est pourtant difficile de trouver des bras.  Voici quelques années, des maraichers et des élus locaux ont donc souhaité créer un site permettant de former des personnes qui souhaitaient s’installer dans ce métier.

Des plantes préservées, des haies retrouvées

L’idée a intéressé le lycée agricole de Montardon. Un enseignement destiné à des adultes en réinsertion a été mis en place. Les élèves partageant leur temps entre des cours théoriques, une présence chez des professionnels et un travail effectué sur un terrain déniché à Assat.

Depuis, le projet a pris de l’ampleur. « Le relais a été pris par une association pour créer là un conservatoire des légumes anciens. Des plantes parfois méconnues que l’on peut découvrir à partir de semences de terroir et qui sortent du cycle proposé par les semences maraîchères habituelles."

Dans le même temps, le jardin aménagé à Assat est devenu l’un des lieux d’accueil du Conservatoire régional végétal d’Aquitaine. « Son but est de préserver les ressources génétiques fruitières ainsi que le patrimoine local » explique Hubert Lassus-Pigat. « Car autrefois, les fruits et les légumes étaient beaucoup plus associés ».

La démarche passe, entre autres initiatives, par la reconstitution des haies. « En mêlant arbres et arbustes, celles-ci ont une haute valeur en termes de biodiversité. Les arbustes nourrissent les pollinisateurs que sont les oiseaux et les insectes. Les haies assurent aussi une protection contre le vent qui est devenu quasiment permanent dans notre plaine. Ce qui assèche le sol et empêche le développement des plantes ».

« Tout le monde parle d'environnement, mais on ne sait plus faire »

Plus de 120 variétés de légumes sont cultivées à Assat, entre autres plantes

Il y avait urgence à agir. « On s’en aperçoit vite lorsque l’on reçoit des visiteurs : une ou deux générations ont perdu le contact avec la nature. Ce manque de connaissance des plantes et des méthodes de culture est flagrant chez les urbains, et même chez les rurbains qui sont de plus en plus nombreux ».

« Tout le monde parle d’environnement. Mais on ne sait plus faire. Prenez les légumes bios. On ne mesure plus la contrainte de travail qu’ils imposent, le fait qu’ils demandent beaucoup d’attention et de temps.  Beaucoup de réflexes se sont également perdus ou bien ils ont été déformés. Pendant un temps, on a par exemple dit que la terre devait être labourée. Alors que, sur un jardin d’amateur, le labour profond peut être complètement évité si l’on ne veut pas bouleverser la biodiversité du sol ».

De là à rappeler l’importance d’éviter les produits chimiques, d’utiliser les fumures naturelles, de laisser des végétaux tels que  branches et brindilles se décomposer sur le sol ou encore d’alterner les cultures annexes entre les rangs de fruitiers, il n’y a qu’un pas.

« Un jardin, c’est un ensemble. C’est aussi un équilibre » aime-t- on rappeler à Assat, avant d’affirmer « qu’une mauvaise herbe est une plante dont on n’a pas encore découvert les vertus ».

Pérasse de Nay et tétragone

Visites pédagogiques, conférences, stages… Pour l’année à venir, les projets ne manquent pas sur cet espace de 7 000 mètres carrés où sont cultivées près de 120 variétés de légumes, plus d’une centaine d’arbres fruitiers et 50 variétés d’arbustes.

Autant de plantes, locales ou d’origines diverses, qui racontent également les liens qu’elles ont entretenus de tous temps avec les hommes. Que ce soit sur le plan culinaire ou bien pour apaiser les maux dont ils souffraient : de la camomille à la guimauve, de la  verveine au thym, de la bourrache à la rhubarbe. Même les racines de chiendent ont eu leur utilité. Nos anciens en faisaient une décoction pour se désaltérer l’été.

D’autres par contre, sortent de l’oubli. C’est le cas la poire de terre, du panais, du cresson alénois  ou encore de la tétragone, qui était un épinard d’été. C’est aussi celui de cohortes de pommes : suzette, cassou, artigueloutan, bec de lièvre de Pau, rangotte, pérasse de Nay et l’on en passe.

Le piémont pyrénéen, terre propice au cidre, en regorgeait jadis. Qui s’en souvient ?

Pour en savoir plus : L’écrivain-paysan Bernard Bertrand animera un atelier « herbes sauvages » à Assat, le vendredi 21 octobre de 9h à 17h, le vendredi 21 octobre (tel 06 08 68 38 20). Une conférence et un film suivront à 20h30 sur « La révolution des sols vivants » , au CFAI de Bordes (près de l'entrée de l'usine Safran Helicopter Engines, ex Turbomeca)

Le site du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn est www.clab64.fr

A ne pas manquer "la fête de l'arbre et des fruits d'antan" les 26 et 27 novembre au Conservatoire Végétal Régional de Montesquieu en Lot-et-Garonne

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5633
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !