Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | En Dordogne, des petites culottes pour mieux comprendre les sols

14/04/2019 | L'événement "Breakslip" consiste à instaurer un protocole expérimental sur différents types de sols répartis en Dordogne, dans un contexte de changement climatique.

le viticulteur Anthony Castaing accompagné du technicien agricole et de la co fondatrice de la marque de sous vêtements

A Pomport, Anthony Castaing, viticulteur se livre à une opération inédite en Périgord : l'enfouissement d'une petite culotte en coton bio sur l'une de ses parcelles. Si l'expérience peut prêter à sourire, l'objectif est des plus sérieux. Il s'agit d' analyser dans deux mois l'état des culottes pour vérifier l'activité du sol et prouver que les sols ont leur rôle à jouer dans un contexte d'aléas climatiques. Ensuite, le résultat de cette expérience menée en Dordogne sur différents types d'exploitation et de sols, permettra d'en tirer les conséquences en matière de couvert végétal.

Mardi, Anthony Castaing, viticulteur à Pomport, a mené une expérience inédite en Dordogne, même si elle a été lancée dans d'autres départements. Il a enfoui des petites culottes en coton biologique dans quatre de ses parcelles. L'événement bâptisé "Breakslip" est des plus sérieux même s'il peut prêter à rire. C' est une opération à la fois ludique et à haute valeur scientifique, car elle a pour but d'analyser l'impact des pratiques agricoles sur la qualité des sols. Elle s'inscrit dans le cadre d'un projet de coopération transnationale cofinancé par des fonds européens (FEDER). Ce programme appelé RisAquaSoil vise à prévoir, suivre et gérer les aléas climatiques et mettre en place des méthodes  de gestion des risques et d'accompagnement face au changement climatique. En Dordogne, l'expérience est menée avec un technicien viticole, la chambre d'agriculture et un groupe d'agriculteurs engagés dans une démarche de réduction des produits phytosanitaires ( réseau Dephy). 

à 20 centimètres de profondeur

La culotte est enterrée au milieu des vignes, jusqu'à 20 centimètres de profondeur. Elle y restera pendant deux mois, afin d'être "attaquée" par la vie biologique du sol. Pour la petite histoire, la chambre d'agriculture a choisi une marque de lingerie  en coton Bio dont la co fondatrice Mathilde De Sacy est originaire de Douzillac. 

 "Le sol est l'élément principal à toute culture. L'essentiel pour nous est qu'il soit très vivant" . "Pendant longtemps, on n'a plus prêté attention aux sols, à tort. Ce type d'expérience peut nous conduire à des changements de pratiques, à travailler autrement,  explique Anthony Castaing, qui fait partie du réseau Dephy.  Le 20 juin les petites culottes seront exhumées et ensuite, la dégradation des sous-vêtements par les micro-organismes vivant dans le sol, sera analysée et interprétée.  Mais pourquoi un slip plutôt qu'un tee-shirt ? "Car il y a un élastique ! Lorsque la culotte sera exhumée, l'élastique nous permettra de la retrouver si la détérioration est  importante." détaille Laurent Colombier, technicien viticole. En résumé, plus la petite culotte est dégradée, plus le sol est en bonne santé ! Ensuite,  la chambre d'agriculture devrait communiquer sur les efforts que font les agriculteurs pour restaurer la fertilité des sols.
Deux autres exploitations de Dordogne poursuivront l'expérience, les deux consacrées à la polyculture élevage, l'une en Périgord vert et la seconde en Sarladais. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
19133
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !