Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/19 | Corrèze: Les limitations des usages de l'eau perdurent

    Lire

    Depuis le 21/09, la Corrèze a connu des pluies régulières mais avec un déficit de pluviométrie de 30% depuis le début de l’année, "l'indice d'humidité des sols reste à un niveau très bas" indique la préfecture qui précise que les mesures de limitation des usages sont maintenues: vigilance sur le territoire de la Dordogne aval, niveau d’alerte renforcée sur le territoire des bassins de la Vézère aval, la Corrèze aval et l’Auvézère, niveau de crise sur le territoire des bassins de la Dordogne amont, la Xaintrie, la Vienne, la Vézère amont et la Corrèze amont, et enfin interdiction d'irriguer sauf cultures dérogatoires

  • 16/10/19 | Les 9 Pactes territoriaux en Gironde: du concret!

    Lire

    Aménagement de la halte nautique de Blaye (200 000 € d'aides), extension du local communal de l’épicerie sociale et solidaire à les Peintures (4 500 €), travaux et équipement numérique des écoles à Guîtres (66 000 €), réaménagement du centre social de Toulenne (50 000 €), aménagements de sécurité et travaux sur la commune de Villegouge (83 982 €), projet d’écosystème collaboratif visant à accompagner les acteurs locaux vers un tourisme durable en Médoc (18 723 €)... Autant de projets soutenus le 14/10 par les élus départementaux lors de la commission permanente et issus des Pactes territoriaux créés avec les acteurs locaux.

  • 16/10/19 | Le documentaire "L'Engrangeur" en avant-première à Tulle

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de la Corrèze et Tulle Agglo organisent le 17 octobre à 20h30 au Cinéma Véo de Tulle une projection en avant-première de "l'Engrangeur". Suite à la projection de ce documentaire, initié par l’association La Gaillarde, sur Régis Coudert, un éleveur emblématique de Corrèze, un échange avec le public est proposé sur divers thèmes dont les évolutions dans les pratiques d’élevage, le renouvellement des générations ou encore la consommation & l'alimentation. Entrée libre.

  • 16/10/19 | 9 000 visiteurs pour l'inauguration de Traversées/Kimsooja à Poitiers

    Lire

    Plus de 9 000 visiteurs ont fréquenté l'exposition Traversées/Kimsooja lors du week-end inaugural ce samedi 12 et dimanche 13 octobre. Des oeuvres d'art sont éparpillées dans les lieux importants de la ville de Poitiers comme le palais des ducs d'Aquitaine, lieu phare de cet événement. Visites, performances, ateliers, conférences sont au programme de Traversées/Kimsooja jusqu'au 10 janvier. Prochain temps fort, ce samedi 19 octobre avec la compagnie L'Homme debout, départ place Lepetit à 19h30.

  • 15/10/19 | Le tour de France 2020 passera par la Vienne !

    Lire

    20 ans que la Grande boucle n'était pas passée par la Vienne. La 107e édition du Tour de France passera deux jours dans le département. Une première étape le mercredi 8 juillet ralliera Châtelaillon-Plage (Charente-Maritime) à Poitiers, avec une arrivée avenue Kennedy, 1,5 km de ligne droite. Il s'agit de la plus longue ligne d'arrivée du parcours. Le lendemain, le 9 juillet, les coureurs partiront de Chauvigny pour rallier Sarran en Corrèze.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | En Dordogne, le domaine d'Essendieras mise sur les énergies renouvelables

19/09/2019 | Le domaine d'Essendieras de Saint-Médard-d'Excideuil a inauguré sa centrale photovoltaïque, l’une des plus grandes de la Dordogne avec 39 000 panneaux.

Il s'agit d'une des plus importantes centrales photovoltaïques au sol de Dordogne

En juillet 2017, le domaine d'Essendieras à Saint-Médard d'Excideuil (24), qui accueille un hôtel, un camping, un golf, était lauréat d'un appel d'offres lancé par le ministère de la Transition écologique pour créer une centrale au sol photovoltaïque. Mise en service au début de cet été, cette centrale est l'une des plus grandes du département de la Dordogne. Elle s'étend sur 18 hectares et elle est composée de 39 000 panneaux. Elle permet de produire en année pleine, 20 gigawatts heures d'électricité, soit la consommation hors chauffage pour 17 000 personnes. La centrale a été inaugurée mardi.

Le département de la Dordogne est réputé être en retard en matière d'énergies renouvelables : environ 5 % de l'énergie produite localement est verte. Pourtant, certains investisseurs privés ont fait le choix de projet de grande ampleur pour être autonome d'un point de vue énergétique. C'est le pari de la famille Bakker, propriétaire du domaine d'Essendieras à Saint Médard d'Excideuil en Périgord vert. Depuis 1999 et son rachat par Ellen et Jeroen Bakker, cette vaste propriété de 360 hectares, qui au départ avait une vocation exclusivement agricole avec des vergers de pommiers, s'est transformée au fil des ans, en complexe touristique, avec un hôtel, un spa, un restaurant, un camping, un golf. "Dès 2001, ma famille a eu l'ambition de créer un domaine  qui soit autonome dans son fonctionnement, notamment en eau et en électricité. Pour l'eau, ce fut relativement facile, car nous avons notre propre forage pour l'eau potable, les étangs sur la propriété servent pour l'irrigation du golf et des parcs et on a mis en place notre propre station d'assainissement pour retraiter l'ensemble des eaux usées. Il restait à résoudre le problème de l'énergie et très vite, nous avons entamé notre réflexion sur le solaire, explique Floris Bakker, directeur du domaine. La famille Bakker se lance dès 2008 dans le projet d'une création de centrale photovoltaïque. Il a fallu onze années, pour qu'elle voit le jour. Inaugurée mardi 17 septembre, elle s'étend sur 18 hectares sur une vaste parcelle située à l'écart des hébergements touristiques, des terres exposées plein sud mais peu viables pour une activité agricole. Floris Bakker revient sur cette aventure. " Ce fut un processus très long, presque onze ans. Il a fallu cinq ans pour obtenir le permis de construire, après les études d'impact, et les enquêtes publiques. Il nous a fallu trouver quelqu'un du métier, un partenaire sérieux. Nous avons choisi le groupe Cap vert énergie avec lequel nous avons constitué une société de projet." En juillet 2017, le projet est lauréat d'un appel d'offres du Ministère de la transition écologique, avec un prix de rachat garanti par l'Etat de 6 centimes le kilowattheure, quelles que soient les fluctuations du marché. 

39 000 panneaux 

Lors de l'inauguration du mardi 17 septembre

La centrale a été mise en service au début de l'été : elle est composée de 39 000 panneaux. " Aujourd'hui, on a plusieurs projets en Nouvelle-Aquitaine, cela représente 40 mega watts crête.  Nous sommes un producteur d'énergie qui travaillons sur la totalité du spectre du photovoltaïque. Le domaine d'Essendieras est notre plus plus gros dossier avec 17 méga watts crête. Au niveau de la Dordogne, nous avons une autre centrale en service à Saint Antoine d'Auberoche en Dordogne et quelques projets", précise Jérôme Wampack, directeur du développement du photovoltaïque de Cap Vert energie, qui exploite le site. La centrale représente un investissement de 13 millions d'euros, financés majoritairement par emprunts. "Une de nos volontés est de travailler en partenariat avec les institutions locales, d'avoir un ancrage local dans chaque projet. Nous sommes co-investisseurs avec  la famille Bakker. Sur ce dossier, il y a eu 521 000 euros récoltés grâce au financement participatif réservé aux Périgourdins et aux habitants des départements limitrophes," poursuit Jérôme Wampack. La production de la centrale photovoltaïque du domaine d'Essendieras est estimée en année pleine,  à 20 gigawatts heures d'électricité, soit la consommation équivalente à une population de 17 000 habitants, hors chauffage. La communauté de communes Isle Loue Auvézère, sur laquelle est située la centrale, représente 14 000 personnes. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : CVE/ essendieras

Partager sur Facebook
Vu par vous
3983
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !