Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/05/20 | Covid 19 : les personnels de l'hôpital de Périgueux pourront recevoir la prime de 1500 €

    Lire

    Les personnels de l'hôpital de Périgueux, mobilisés pendant la crise sanitaire, pourront toucher la prime Covid de 1500€. Le député de Dordogne Philippe Chassaing, qui a appuyé la demande auprès du gouvernement, l'a annoncé ce samedi 30 mai dans un communiqué. Il précise que "le chef d'établissement pourra en effet décider du relèvement de la prime à 1500€ dans les services au sein desquels les agents ont été particulièrement impliqués, dans la limite de 40% des effectifs de l'hôpital."

  • 31/05/20 | Covid 19: dépistage dans 40 communes de Creuse

    Lire

    Existence préoccupante d'un Foyer de contamination du Covid 19 en Creuse où un cas, parmi les professionnels de santé à domicile, a été détecté le 24 mai à Guéret et deux autres depuis. L'Agence Régionale de santé et sa délégation départementale ont donc mis en œuvre des tests collectifs auprès de 59 particuliers et 40 professionnels . En outre une campagne de dépistage est entreprise dans 40 communes du département qui va concerner près d'un millier de personnes, notamment âgées bénéficiant de soins à domicile.

  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | En Dordogne, le domaine d'Essendieras mise sur les énergies renouvelables

19/09/2019 | Le domaine d'Essendieras de Saint-Médard-d'Excideuil a inauguré sa centrale photovoltaïque, l’une des plus grandes de la Dordogne avec 39 000 panneaux.

Il s'agit d'une des plus importantes centrales photovoltaïques au sol de Dordogne

En juillet 2017, le domaine d'Essendieras à Saint-Médard d'Excideuil (24), qui accueille un hôtel, un camping, un golf, était lauréat d'un appel d'offres lancé par le ministère de la Transition écologique pour créer une centrale au sol photovoltaïque. Mise en service au début de cet été, cette centrale est l'une des plus grandes du département de la Dordogne. Elle s'étend sur 18 hectares et elle est composée de 39 000 panneaux. Elle permet de produire en année pleine, 20 gigawatts heures d'électricité, soit la consommation hors chauffage pour 17 000 personnes. La centrale a été inaugurée mardi.

Le département de la Dordogne est réputé être en retard en matière d'énergies renouvelables : environ 5 % de l'énergie produite localement est verte. Pourtant, certains investisseurs privés ont fait le choix de projet de grande ampleur pour être autonome d'un point de vue énergétique. C'est le pari de la famille Bakker, propriétaire du domaine d'Essendieras à Saint Médard d'Excideuil en Périgord vert. Depuis 1999 et son rachat par Ellen et Jeroen Bakker, cette vaste propriété de 360 hectares, qui au départ avait une vocation exclusivement agricole avec des vergers de pommiers, s'est transformée au fil des ans, en complexe touristique, avec un hôtel, un spa, un restaurant, un camping, un golf. "Dès 2001, ma famille a eu l'ambition de créer un domaine  qui soit autonome dans son fonctionnement, notamment en eau et en électricité. Pour l'eau, ce fut relativement facile, car nous avons notre propre forage pour l'eau potable, les étangs sur la propriété servent pour l'irrigation du golf et des parcs et on a mis en place notre propre station d'assainissement pour retraiter l'ensemble des eaux usées. Il restait à résoudre le problème de l'énergie et très vite, nous avons entamé notre réflexion sur le solaire, explique Floris Bakker, directeur du domaine. La famille Bakker se lance dès 2008 dans le projet d'une création de centrale photovoltaïque. Il a fallu onze années, pour qu'elle voit le jour. Inaugurée mardi 17 septembre, elle s'étend sur 18 hectares sur une vaste parcelle située à l'écart des hébergements touristiques, des terres exposées plein sud mais peu viables pour une activité agricole. Floris Bakker revient sur cette aventure. " Ce fut un processus très long, presque onze ans. Il a fallu cinq ans pour obtenir le permis de construire, après les études d'impact, et les enquêtes publiques. Il nous a fallu trouver quelqu'un du métier, un partenaire sérieux. Nous avons choisi le groupe Cap vert énergie avec lequel nous avons constitué une société de projet." En juillet 2017, le projet est lauréat d'un appel d'offres du Ministère de la transition écologique, avec un prix de rachat garanti par l'Etat de 6 centimes le kilowattheure, quelles que soient les fluctuations du marché. 

39 000 panneaux 

Lors de l'inauguration du mardi 17 septembre

La centrale a été mise en service au début de l'été : elle est composée de 39 000 panneaux. " Aujourd'hui, on a plusieurs projets en Nouvelle-Aquitaine, cela représente 40 mega watts crête.  Nous sommes un producteur d'énergie qui travaillons sur la totalité du spectre du photovoltaïque. Le domaine d'Essendieras est notre plus plus gros dossier avec 17 méga watts crête. Au niveau de la Dordogne, nous avons une autre centrale en service à Saint Antoine d'Auberoche en Dordogne et quelques projets", précise Jérôme Wampack, directeur du développement du photovoltaïque de Cap Vert energie, qui exploite le site. La centrale représente un investissement de 13 millions d'euros, financés majoritairement par emprunts. "Une de nos volontés est de travailler en partenariat avec les institutions locales, d'avoir un ancrage local dans chaque projet. Nous sommes co-investisseurs avec  la famille Bakker. Sur ce dossier, il y a eu 521 000 euros récoltés grâce au financement participatif réservé aux Périgourdins et aux habitants des départements limitrophes," poursuit Jérôme Wampack. La production de la centrale photovoltaïque du domaine d'Essendieras est estimée en année pleine,  à 20 gigawatts heures d'électricité, soit la consommation équivalente à une population de 17 000 habitants, hors chauffage. La communauté de communes Isle Loue Auvézère, sur laquelle est située la centrale, représente 14 000 personnes. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : CVE/ essendieras

Partager sur Facebook
Vu par vous
5786
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !