15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

  • 11/10/17 | Bassin de Lacq: "Une occasion manquée" pour EELV

    Lire

    En 2040, la France devrait cesser l'extraction d'hydrocarbure, sauf sur le Bassin de Lacq. Une décision, généralement saluée ici mais que "déplorent" Françoise Coutant, V-P de la Région chargée du climat et de la transition énergétique (EELV) et J-François Blanco, élu régional écologiste qui accusent "le lobbying des députés béarnais" de "condamner le site à moyen terme, les industriels [n'ayant] plus d'intérêt à anticiper les conséquences du dérèglement climatique. Populations et environnement en pâtiront (et) les travailleurs des sites concernés risquent selon eux d’y perdre leur activité lorsque les gisements seront taris"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | En Dordogne, le domaine d'Essendieras parie sur le photovoltaïque

13/08/2017 | Une ferme photovoltaïque de 18 hectares devrait bientôt fleurir sur le domaine d'Essendieras à Saint-Médard-d'Excideuil. La mise en service est attendue pour 2019.

Un parc photovoltaïque va voir le jour au domaine d'Essendiéras d'ici l'été 2019

La famille Bakker est propriétaire du domaine d'Essendieras, un complexe touristique, avec golf, salles de réception et séminaire. Son objectif est de rendre le domaine autonome en électricité d'ici quelques années. C'est pourquoi, elle a décidé d'investir dans un important projet de ferme photovoltaïque sur 18 hectares, pour un coût estimé à 13 millions d'euros. Ce projet, lauréat d'un appel d'offres lancé par le ministère de la transition écologique, devrait permettre à terme d'alimenter 17 000 personnes en électricité. La mise en service est prévue pour l'été 2019.

Le complexe touristique d'Essendieras, situé à Saint-Médard d'Excideuil, poursuit sa recherche de l'autonomie énergétique. Ses propriétaires, la famille BakKer ont entrepris depuis les années 2000, d'importantes rénovations et chantiers pour faire du domaine un lieu touristique, qui accueille des clients de toutes nationalités, des séminaires d'entreprises, des mariages, un golf. Aujourd'hui, le domaine s'étend sur 360 hectares et emploie 14 personnes à l'année et une cinquantaine en haute saison. Doté de gites, d'un château, il a une capacité d'accueil de 400 lits. On peut y pratiquer la pêche, le vélo, le golf, profiter de la piscine ou du spa.  "Depuis des années, grâce au forages et au nombreux étangs, nous sommes devenus autonomes en termes de consommation d'eau et d'irrigation.  Au fil des ans et de nos chantiers de rénovation sur les bâtiments se trouvant sur la propriété, nous avons considérablement accru nos besoins en électricité. Cela faisait plusieurs années, que mon père travaillait sur plusieurs projets pour nous permettre de rendre le domaine autonome en énergie. L'énergie solaire nous a toujours paru être la meilleure option. La mairie a toujours soutenu le projet dès 2013, date de l'obtention du permis de construire. Notre souhait est de doubler la capacité d'accueil d'ici quelques années. Nous avons travaillé  sur un dossier de 18 hectares de panneaux photovoltaïques, ce qui ne représente que 5 % de la superficie de la propriété,explique Floris Bakker, le directeur du domaine.
Ce projet vient d'être lauréat d'un appel d'offres du ministère de la Transition écologique. La famille Bakker est accompagnée depuis plus d'un an, par la société marseillaise Cap Vert énergie. Elle est chargée de la construction, de son développement de la centrale qui sera ensuite exploitée en partenariat avec le domaine d'Essendieras. Ce projet de ferme solaire doit aussi permettre de développer de nouvelles activités tout en rendant le domaine à énergie positive. L'implantation de ces panneaux solaires se fera à l'écart, de tous les autres équipements, sur des parcelles peu valorisables pour des activités agricoles. Essendieras a conservé une activité agricole avec 7 ha de pommiers, des ha de céréales, de tournesols. Ces parcelles sont en fermage avec des agriculteurs locaux.

Premiers travaux au second semestre 2018

Les premiers travaux sont programmés au second semestre 2018 pour une mise en route en été 2019. Le projet d un montant de 13 millions d'euros se fait en partenariat avec l'entreprise marseillaise. Il s'agit d'un des plus grands parcs photovoltaïque de la Dordogne. La centrale fournirat 90 GWh par an soit l'équivalent de la consommation électrique d'une ville de 17 000 habitants. Le projet permettra d'économiser 1841 tonnes de CO2 chaque année. "Nous avons passé un contrat avec Engie, ce qui sécurise l'investissement. L'énergie ainsi produite sera injectée dans le réseau ERDF, vendue par le domaine, qui compte rentabiliser son investissement de 13 millions d'euros au terme des vingt années. Oui, il s'agit d'un vrai pari sur l'avenir.  explique Floris Bakker. A terme, si les communes le souhaitent, Essendieras pourra fournir l'electricité des foyers  et équipements des villages aux alentours. "Ce projet de centrale solaire s'inscrit dans notre démarche de tourisme vert et proche de la nature. Les vacances de nos clients seront à l'avenir plus durables. Nous recevons beaucoup de touristes venus de l'Europe du Nord, très sensibles à ce type de démarche, poursuit le directeur du domaine. 
Un autre projet a été retenu par le ministère. Il s'agit d'un champ de panneaux photovoltaïques d'une quinzaine d'hectares dans le secteur de Thenon. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
9935
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !