14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Entre-deux-mers : quand Sadirac se "zappe"

20/03/2007 |

Roland Feredj, Maire de Sadirac

Cette commune viticole et résidentielle de la rive droite de la Garonne entend protéger sa zone AOC bordeaux de l'urbanisation sauvage et éviter un « mitage » destructeur du paysage. L'occasion pour le maire Roland Feredj, de vider son sac à propos des incohérences du développement péri-urbain et rural.

C'est une agréable commune de l'Entre-deux-Mers situéeà une vingtaine de kilomètres de Bordeaux, dans un pays qui se partage entre plateau couvertde vignes ( AOC bordeaux et bordeaux supérieur), et quartiers résidentiels. Sadirac (www.sadirac.com) dans le triangle le plus coté de cette rive droite de la Garonne en pleine expansion, compte déjà autour de 3 500 habitants, et doit passer au cours des prochaines années à 4 000. Mais, contrairement au scénario que l'on rencontre fréquemment dans les zones péri-urbaines, la croissance de l'habitat ne s'y fera pas de façon sauvage et incontrôlée.La porte de la construction,fermée pendant deux ans, ne se rouvrira qu'avec la mise en œuvre d'une station d'épuration.

Le maire, Roland Feredj, et son conseil municipal, tenant les engagements électoraux,ont opté en faveur du zonage de la commune dans le cadre d'un PLU (Plan Local d'Urbanisme)et, ce qui est moins courant, d'une ZAP (Zone Agricole Protégée). Cette dernière qui doit prochainement être promulguée par un arrêté du préfet de la Gironde, sera l'une des deux ou trois premières de France.

« Laisser aller général »

Roland Feredj qui est aussi le directeur général du CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) explique « qu'il est frappé, et désolé, du laisser aller général qui règne dans les zones péri-urbaines. On bétonne, on fait des lotissementsun peu partout, loin de la ville, et on détruit le paysage ». « Les maires, ajoute-t-il, disposent désormais d'un pouvoir exorbitant en matière d'attribution des permis de construire. Lorsque les permis étaient du ressort des services de l'Etat, l'intérêt général était davantage respecté ». Il ne remet pas pour autant en cause le principe de la décentralisation, « mais cette décentralisation ». Les réalités du terrain révèlent, à ses yeux de façon flagrante, les carences du développement. Des tranches importantes de population ne peuvent, ou ne veulent, se loger dans Bordeaux , et choisissent de résider parfois « à 50 ou 60km ». Des maires cèdent aux sirènes de la multiplication de leur population sans tenir compte des problèmes de transport, d'assainissement, d'éducation qui vont apparaitre. « Les gens découvrent ensuite les difficultés et le coût du trajet puisquele travail est à Bordeaux.Si la population est rejetée vers nos communes, rien n'est fait en matière de transports en commun. Le tramway de Bordeaux c'est très bien, ça coûte à tous les contribuables, mais ça n'est pas accessible pour nous. Il eut étéintelligent de réhabiliter l'ancienne voieferrée de la Pimpine, (ligne Bordeaux- Créon) plutôt que d'en faire une piste cyclable où il ne passe personne, sauf quelques Bordelais en quête d'oxygène » !

Zonage durable

Le PLUsuffirait, en principe, à éviter le développement anarchique de Sadirac. Mais Roland Feredjentend« verrouiller » durablement le zonage de la commune. La ZAP, est un cadreinstaurépar la loi d'orientation agricole de 1999 mais qui, jusqu'ici,est peu utilisé. Le maire de Sadirac y fait cependant appel. L'opération est subventionnée, dans sa phase d'étude,par le Ministère de l'Agriculture, et elle apporte une garantie de pérennité en ce sens qu'une remise en cause éventuelle exigerait l'accord du préfet.

 

Sa mise en place semble s'être effectuée sans trop de grincements de dents selon un processus qui prévoyait diagnostic (par la chambre d'agriculture), audition de la quinzaine d'exploitants agricoles de la commune (parmi eux trois ou quatre grosses propriétés viticoles), délibérations du conseil municipal, enquête d'utilité publique. La ZAP qui doit faire l'objet d'un arrêté dupréfet représente 500 ha- la zone AOC - sur les 1900 ha que compte que la commune.

Ainsi que le prévoient les textes des ZAP, tout changement d'affectation ou mode d'occupation du sol qui altèrerait durablement le potentiel agronomique, biologique, ou économique de la zone, devra être soumis à l'avis de la chambre d'agriculture et de la commission départementale d'orientation agricole. En cas d'avis défavorable de l'une d'elles, la décision revient au préfet (le code de l'urbanisme et le plan d'occupation des sols approuvé limitent toutefois ces dispositions).

Roland Feredj, qui dit ne pas vouloir solliciter un nouveau mandat, entend avant tout éviter que le développement de la rive droite de la Garonne défigure pour toujours Sadirac. Et il souligne que le zonage (PLU et ZNIEFF, Zone d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) protège également les zones naturelles non agricoles de Sadirac.

Gilbert Garrouty

 

Notre photo : Roland Feredj : « la campagne ne doit pas être le dépotoir de la ville »( Ph. Aqui !)

Partager sur Facebook
Vu par vous
512
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !