Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Trois questions à Nicolas Thierry : "L'agence régionale de la biodiversité sur de bons rails"

21/01/2018 | En visite cette semaine en Haute Vienne, le vice-président de la Région en charge de l'environnement et de la biodiversité a fait le bilan de son action.

Nicolas Thierry, vice président de la Région en charge de l'environnement et de la biodiversitéc

Depuis le début de la mandature, les élus écologistes du Conseil régional ont obtenu la création d'un conseil permanent de la transition énergétique et depuis décembre dernier, une agence régionale de la biodiversité. Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et de la biodiversité, détaille les missions de cette nouvelle instance dont le siège social est à Poitiers. Un des objectifs est d'offrir notamment un espace de dialogue et de concertation à des acteurs qui ne parlent jamais ensemble, exemple la ligue de protection des oiseaux et les fédérations de chasseurs.

@qui! -Quel est le bilan de vos actions depuis le début de la mandature au sein du Conseil régional.?
Nicolas Thierry - Cela a été à 100 à l'heure. Je m'étais fixé plusieurs objectifs. Je suis assez content, car ils sont en bonne voie. Maintenant il faut les faire vivre. Dans les deux premières années, notre volonté était de crééer une agence régionale de la biodiversité. Il a fallu fusionner ce qui existait dans les trois anciennes régions. En Aquitaine, il existait une agence, en Poitou-Charentes aussi et en Limousin, des politiques étaient menées sur ce sujet mais sans instance de coordination. Ma volonté était aussi de mettre une attention particulière sur les pollinisateurs. Depuis juin 2017, il existe un plan régional de sauvegarde des pollinisateurs.  Ce plan prévoit quatre grands axes : améliorer la connaissance pour mieux préserver les pollinisateurs, informer et sensibiliser les citoyens, construire l’exemplarité régionale et, surtout, pierre angulaire du plan, restaurer les habitats naturels. En décembre, nous avons aussi présenté une stratégie globale régionale en faveur de la protection de la biodiversité. On va par exemple proposer à des territoires qui le souhaitent de les labelliser, territoire vert et bleu. Ce sont des territoires qui vont s'engager pour préserver leur patrimoine naturel.

@qui!- Où en est la mise en route de l'Agence régionale de la biodiversité ? 
N T -  L'agence régionale de la biodiversité est sur de bon rails puisqu'elle a été créée début décembre. Elle réunit une vingtaine d'agents et elle est présidée par le scientifique Alain Dutartre, hydrobiologiste et spécialiste des milieux aquatiques. Son siège social est au Futuroscope à Poitiers. L'Agence organise ses réunions aussi bien à Bordeaux, à Poitiers qu'à Limoges. L'Agence se veut ancrée au plus près des territoires car la biodiversité touche à de nombreux domaines transversaux. Exemple, lorsqu'une commune décide la construction d'un nouveau supermarché, il y a un impact. La biodiversité, cela peut être aussi la manière dont on va gérer une forêt, ou encore, le choix d'un type d'agriculture. Contrairement au climat, la biodiversité, c'est plus précis. La biodiversité, ne sera préservée qu'au niveau local, que si localement on est capable de modifier nos pratiques.  L'agence se veut un apport en termes d'accompagnement , d'ingénierie et un lieu d'échanges et de concertation.  

@qui! - Quelles  en sont les missions ?
N T - Cette agence a trois missions. La première est d'être un forum d'acteurs, faire de rencontrer sur le territoire un certains nombre d'acteurs sur des problématiques très précises, telles les pollénisateurs, la moule perlière, le loup. Un des objectifs est de réunir et de faire débattre ensemble et de trouver des points d'accord entre des gens qui ont des intérêts spontanément assez éloignés. La deuxième mission, c'est l'accompagnement. Exemple, aujourd'hui une commune de taille modeste veut entamer la réforme de son PLU, et elle n'a pas forcément les compétences  en interne. L'agence aura un rôle d'outil et sera en mesure d'orienter ces élus locaux sur des acteurs de terrain pour des missions de conseils. La troisième mission est fondamentale. Elle concerne le recueil des données scientifiques, qui sont aujourd'hui éparpillées entre plusieurs instances : le CNRS, les fédérations de chasse, de pêche, les agences de l'eau. Aujourd'hui, les données existent mais pour les croiser et les analyser, cela reste complexe. L'Agence va passer une convention avec chacun de ces organismes qui créent de la donnée, après les avoir identifiés, pour en premier lieu y avoir accès et ensuite permettre une mise en commun. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6609
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !