Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Extraction de granulats dans l’estuaire : le non renouvelé du Parc Marin

09/11/2018 | Le Parc Marin s’est prononcé une nouvelle fois contre le projet au Mâtelier, au large des Mathes-La Palmyre (17)

Philippe Plisson à l'issue du vote du 8 novembre à La Rochelle

Il n’y aura désormais plus à tergiverser. Non, c’est non. Le comité de gestion du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis a rendu sa deuxième position officielle concernant le projet d’extraction de granulats marins dans l’estuaire. Sur 49 votants, 40 ont voté contre le projet, 5 se sont abstenus dont les représentants des plaisanciers, 4 ont voté pour, dont les suppléants des deux entreprises parties prenantes dans le projet, à savoir DTM et Granulats Ouest, dont les représentants font partie du comité.

« J’espère que l’affaire du Mâtelier connaitra là son épilogue », a lâché le président du parc marin Philippe Plisson à l’issue du vote jeudi 8 novembre. « Nous avons donné la parole à chacun, dont DTM et Granulats Ouest, avant de voter […] Et le vote d’aujourd’hui est suffisamment clair. J’espère que l’on va cesser de s’acharner à vouloir que ce projet se fasse alors que personne n’en veut et que l’impact environnemental n’est plus à prouver ». Philippe Plisson attend désormais que le Ministère de l’économie rende un avis conforme à celui du parc, et empêche la suite du projet du Mâtelier.

« J’avais mis ma démission dans la balance »
A entendre le président du Parc, l’Etat a intérêt à suivre : « en juillet lors de notre rencontre [suite à la décision du tribunal administratif de Poitiers] j’avais obtenu du ministère sa parole que l’avis conforme serait maintenu […] et j’avais mis ma démission dans la balance dans le cas contraire ». Philippe Plisson se dit notamment avoir été « très étonné par la décision de la justice », regrettant que le tribunal de Poitiers n’ait pas accordé tout le poids de sa crédibilité au parc marin. « A mon sens c’était un avis d’opportunité alors qu’on attendait un avis basé sur des motifs juridiques », assène Philippe Plisson, avant de préciser que le Parc s’est tout de même plié à la demande du tribunal en reprenant les points de faiblesse du dossier pour les argumenter davantage.

Le feuilleton à rebondissement du projet du Mâtelier ne serait pas le seul objet de la lassitude du président du Parc Marin. « J’ai dit au ministère d’arrêter de créer des Parcs alors qu’ils n’ont pas les moyens financiers de faire fonctionner ceux qui existent. Nous sommes un des derniers créés et le plus grand avec celui de la Corse et nous n’avons pas les moyens de travailler correctement. Nous n’avons même pas un bateau à nous et seulement 7 salariés sur les 15 dont nous aurions réellement besoin pour mettre en place nos actions ». Le parc marin s’apprête tout de même à accueillir une directrice ajointe, venue d’un autre parc, et un chargé de mission pour 6 ans, financé par l’Europe.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5190
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !