Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/07/20 : Ce vendredi, la Gironde a été placée en "vulnérabilité modérée" face à la pandémie de coronavirus par Santé Publique France. Depuis début juillet, sept nouveaux "clusters" ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, dont trois en Gironde.

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/07/20 | Mont-de-Marsan : Ouverture du Campus connecté en septembre

    Lire

    Mont-de-Marsan Agglomération vient d'être retenue par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation parmi les 25 nouveaux projets labellisés "Campus connecté" (le premier en Nouvelle-Aquitaine) pour permettre le développement d'une nouvelle offre d'enseignement supérieur sur son bassin de vie. Dès septembre 2020, 15 étudiants pourront accéder à une formation universitaire depuis un espace collaboratif qui leur sera dédié au sein de l'Inspé à Mont-de-Marsan, doublé d'un accompagnement par un tuteur. Infos: www.montdemarsan-agglo.fr

  • 14/07/20 | Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se lancent dans un concours photo

    Lire

    Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se challengent dans un concours photo dédié aux moissons de l’année 2020. À travers cette initiative, les jeunes agriculteurs souhaitent redynamiser cette saison 2020, selon eux, assez moyenne et pourrait mettre en péril des exploitations « déjà bancales ». Plusieurs lots seront distribués aux gagnants dont un week-end de remplacement offert, financé par JA86.

  • 13/07/20 | La Rochelle: prise d'armes et spectacle pyrotechnique virtuel

    Lire

    A la Rochelle la traditionnelle cérémonie militaire aura lieu Parc Franck-Delmas ce 14 juillet à 11h. Pour des raisons de précautions sanitaires il n’y aura pas de spectacle pyrotechnique lancé en ville. En guise de compensation, les artificiers Lacroix-Ruggieri ont proposé gracieusement un spectacle pyrotechnique virtuel sur-mesure sur le thème des monuments Rochelais qui sera retransmis à 22h30 sur le site de la Ville de La Rochelle www.larochelle.fr, relayé sur Facebook La Rochelle Ensemble, visible plusieurs jours, ainsi que sur les écrans des Francofolies Square Bobinec après les concerts.

  • 13/07/20 | Guéret ouvre un ludo-drive

    Lire

    Un système de prêt de jeu à la semaine vient d’être mis en place par la ludothèque de Guéret. Pour passer commande, il suffit de se rendre sur le site de la Ville et de les appeler pour réserver. Le retrait et le paiement (1,60 € par jeu) se font à l’Espace Fayolle du lundi au vendredi de 9h à 15h. Il faut penser à amener son propre sac !

  • 13/07/20 | Charentes : une journée technique viticole sur le gel et la grêle

    Lire

    La lutte contre le gel et la grêle sera le thème de la journée technique viticole organisée mercredi 22 juillet à 13h30 à la salle des fêtes de Chadenac, par la Chambre d'agriculture dans le cadre d'Innov'action et du plan Ecophyto. Au programme : conférences, témoignages et visite d'essais. Contacts: Laetitia CAILLAUD, conseillère en viticulture et ingénieure réseau DEPHY ECOPHYTO à Saintes : 05 46 50 45 00. Sandrine LUCAS, conseillère, œnologue, à St-Jean-d’Angély: 05 46 50 45 00.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Gestion de l'eau : alliance entre la Gironde et l'agence Adour-Garonne

15/01/2020 | Représentants du département de la Gironde et de l'Agence de l'eau Adour-Garonne se sont retrouvés à Audenge (33) pour la signature d'un contrat pluriannuel.

Guillaume Choisy pour l'agence Adour-Garonne à gauche et Jean-Luc Gleyze pour le département de la Gironde à droite, signataires du contrat

Co-signé ce mardi 14 janvier par Jean-Luc Gleyze, président du conseil départemental de la Gironde, et Guillaume Choisy, directeur de l'agence de l'eau Adour-Garonne, le contrat de progrès prévoit 28 millions d'euros d'investissements jusqu'en 2024. Il repose sur trois piliers : gestion de l'eau potable, modernisation des réseaux des services publics et création du comité départemental de l'eau, effectif depuis mars 2019, réunissant tous les acteurs du domaine. La signature du contrat paraît anecdotique tant le partenariat semble déjà être rodé en Gironde, même si les défis restent importants.

« Nous entérinons un partenariat durable avec des préoccupations communes » illustre Jean-Luc Gleyze pour présenter le contrat de progrès. Audenge n'est pas un lieu choisi par hasard. Si les acteurs départementaux de l'eau y sont réunis ce jeudi 14 janvier au matin, c'est pour rendre compte sur le terrain de leur collaboration déjà étroite. « L'endroit est fortement symbolique » confie Guillaume Choisy, directeur général de l'agence de l'eau Adour-Garonne. L'instance gère l'usage des ressources en eau sur le bassin du même nom, partagé entre Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Le domaine naturel et marécageux de Certes et Graveyron, implanté à Audenge, est fort de 530 hectares protégés par une digue de 15 kilomètres, comptant des systèmes hydrauliques et réserves d'eau douce pour l'usage des riverains. Philippe Naté, garde du site classé Espace Naturel Sensible (ENS), avoue même qu'il s'y cache quelques cormorans, brochets et loutres. Anecdotique ? Pas tant que ça quand on sait que le domaine de Certes et Graveyron a été réaménagé par le département lui-même pour une somme de 15 millions d'euros, et avec le concours de l'agence de l'eau Adour-Garonne pour la création du bâtiment d'accueil.

 

Le domaine de Certes et Graveyron sensibilise à la faune et la flore présentes sur le site

 Décider ensemble les financements

Le contrat de progrès courant jusqu'en 2024 répond aux préconisations émises par l'agence pour l'horizon 2050. L'avenir s'annonce peu réjouissant : déficit des ressources en eau, perte de débit des rivières jusqu'à 40% et des nappes phréatiques jusqu'à 50% pour la Gironde. Il faut donc anticiper les effets induits par le changement climatique. Pour cela, le département et l'agence de l'eau vont lier leurs prises de décisions. « Nous avons établi des objectifs communs en termes d'investissements et de financements » montre Alain Renard, vice-président chargé de la préservation de l'environnement et de la gestion des risques et des ressources. Département et agence de l'eau accorderont des financements de façon conjointe. Exit les projets d'urbanisation qui voyaient le jour sans l'accord préalable des services de l'eau. « Des zones se sont retrouvées en surexploitation des nappes phréatiques du fait d'une augmentation démographique » déplore Alain Renard.
Avec le nouveau contrat, les projets impliquant une hausse démographique et des besoins en eau supérieurs devront se soumettre à l'expertise des services du département. Les financements devraient être dirigés massivement vers les aménagements en ingénierie des réseaux d'eaux. Le champ d'action s'étendra aussi à l'agriculture pour encourager les projets raisonnés en utilisation des nappes phréatiques et ressources en eau. Quant aux stations d'épuration, « 23 sites connaîtront une révision de leur réseau en Gironde » note Guillaume Choisy. L'approche conjointe du département et de l'agence de l'eau Adour-Garonne est donc globale. « Nous nous engageons dans une démonstration de résilience territoriale » montre Jean-Luc Gleyze.

 

De gauche à droite : Guillaume Choisy, Jean-Luc Gleyze et Sébastien Fourcade, garde gestionnaire, en visite sur le site de Certes et Graveyron

Engagement de long terme

Si l'agence Adour-Garonne admet que la Gironde a « une politique forte dans le domaine de la gestion de l'eau », elle collabore aussi avec d'autres départements de son bassin d'action. Celui-ci s'étend sur 26 départements français, partagés entre la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie. Dans notre région, l'agence mène des actions avec les Pyrénées-Atlantiques ou la Charente par exemple. Dans les projets co-conduits, les départements restent maîtres d'ouvrage, l'agence de l'eau apportant simplement son expertise en corrélation avec la préservation de l'environnement. « Le but n'est pas de mettre une zone sous cloche mais de gérer un espace naturel » explique Alain Renard, comme dans la gestion des prés salés sur la commune de Lège Cap-Ferret. Le lieu est devenu un refuge de biodiversité et en même temps un espace de sensibilisation. « Ces espaces abritent la biodiversité grâce à des aménagements cohérents » rappelle Guillaume Choisy. Le contrat pluriannuel se projette donc bien au-delà de l'échéance 2024.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
4851
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !