Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/02/20 | Un cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    L’Institut Pasteur a signalé un cas de rage chez un chien, à Saint-Martin-de-Ré. Il a été euthanasié. Une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) vise à rechercher d’autres personnes ou d’autres carnivores (chiens, chats, furets, etc) qui ont pu être en contact avec l’animal. Un arrêté préfectoral a été pris ce vendredi pour restreindre les mouvement des chats et chiens, qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

  • 16/02/20 | L'Europe et la Région en soutien au projet de Maison médicale d'Arudy (64)

    Lire

    Dans le cadre des réflexions engagées depuis 2015 sur l'accès aux soins et l'attractivité médicale de la Vallée d'Ossau, classée comme territoire vulnérable, plusieurs projets sont en cours. Parmi eux les projets de Maisons de Santé Pluri professionnelles (MSP) sur Arudy et Laruns. Le projet de MSP d'Arudy qui pévoit la construction d'un nouveau bâtiment et l'accueil de 10 médecins généralistes et professionnels de santé vient d'obtenir le soutien de la Région (200 000 €) et du FEDER (527 285 €). La livraison est prévue pour janvier 2022.

  • 14/02/20 | Isabelle Boudineau réélue présidente du COTER

    Lire

    Isabelle Boudineau vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine vient d'être réélue à la présidence du COTER, la commission de la cohésion territoriale et du budget au sein du Comité des Régions, lieu qui regroupe les élus des pays membres de l'Union. Son expérience acquise et son engagement personnel, ces dernières années, seront d'autant plus précieux que les perspectives budgétaires, en particulier consécutives au Brexit, s'annoncent délicates. Et ceci alors que les régions, avec la gestion décentralisée des fonds européens, jouent un rôle clé dans l'accompagnement des territoires, au plus près du terrain et de leurs priorités.

  • 14/02/20 | Salon de l’apprentissage et de l’emploi, les 14 et 15 février à Poitiers

    Lire

    Au Parc des expositions de Poitiers, de 9h à 18h, le salon de l’apprentissage et de l’emploi accueille les jeunes et les adultes en reconversion pour discuter orientation. A partir d’aujourd’hui et jusqu’à demain, l’entrée dans le forum est libre. Des professionnels proposent un accompagnement personnalisé sur place et une découverte des métiers ouverts à l’apprentissage dans 8 secteurs différents. 18 organismes de formation seront également sur place pour répondre aux diverses interrogations.

  • 14/02/20 | Les écoles de la 2ème chance renforcées dans le 64

    Lire

    Déjà aidée en 2019, l'École départementale de la 2ème chance des Pyrénées-Atlantiques (Mourenx) est à nouveau soutenue par la Région en 2020 à hauteur de 180 000€. En effet, l'ouverture des sites de Pau et de Bayonne permet d'optimiser le maillage territorial en complétant le site "historique" de Mourenx. Conséquence: les effectifs passeraient de 50 en 2019 à 180 en 2020, soit + 260%. Pour mémoire ces écoles, labellisées, associent dans un parcours de formation individualisé, l'acquisition de compétences, l'expérience en entreprise et la définition d'un projet professionnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Gestion de l'eau : alliance entre la Gironde et l'agence Adour-Garonne

15/01/2020 | Représentants du département de la Gironde et de l'Agence de l'eau Adour-Garonne se sont retrouvés à Audenge (33) pour la signature d'un contrat pluriannuel.

Guillaume Choisy pour l'agence Adour-Garonne à gauche et Jean-Luc Gleyze pour le département de la Gironde à droite, signataires du contrat

Co-signé ce mardi 14 janvier par Jean-Luc Gleyze, président du conseil départemental de la Gironde, et Guillaume Choisy, directeur de l'agence de l'eau Adour-Garonne, le contrat de progrès prévoit 28 millions d'euros d'investissements jusqu'en 2024. Il repose sur trois piliers : gestion de l'eau potable, modernisation des réseaux des services publics et création du comité départemental de l'eau, effectif depuis mars 2019, réunissant tous les acteurs du domaine. La signature du contrat paraît anecdotique tant le partenariat semble déjà être rodé en Gironde, même si les défis restent importants.

« Nous entérinons un partenariat durable avec des préoccupations communes » illustre Jean-Luc Gleyze pour présenter le contrat de progrès. Audenge n'est pas un lieu choisi par hasard. Si les acteurs départementaux de l'eau y sont réunis ce jeudi 14 janvier au matin, c'est pour rendre compte sur le terrain de leur collaboration déjà étroite. « L'endroit est fortement symbolique » confie Guillaume Choisy, directeur général de l'agence de l'eau Adour-Garonne. L'instance gère l'usage des ressources en eau sur le bassin du même nom, partagé entre Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Le domaine naturel et marécageux de Certes et Graveyron, implanté à Audenge, est fort de 530 hectares protégés par une digue de 15 kilomètres, comptant des systèmes hydrauliques et réserves d'eau douce pour l'usage des riverains. Philippe Naté, garde du site classé Espace Naturel Sensible (ENS), avoue même qu'il s'y cache quelques cormorans, brochets et loutres. Anecdotique ? Pas tant que ça quand on sait que le domaine de Certes et Graveyron a été réaménagé par le département lui-même pour une somme de 15 millions d'euros, et avec le concours de l'agence de l'eau Adour-Garonne pour la création du bâtiment d'accueil.

 

Le domaine de Certes et Graveyron sensibilise à la faune et la flore présentes sur le site

 Décider ensemble les financements

Le contrat de progrès courant jusqu'en 2024 répond aux préconisations émises par l'agence pour l'horizon 2050. L'avenir s'annonce peu réjouissant : déficit des ressources en eau, perte de débit des rivières jusqu'à 40% et des nappes phréatiques jusqu'à 50% pour la Gironde. Il faut donc anticiper les effets induits par le changement climatique. Pour cela, le département et l'agence de l'eau vont lier leurs prises de décisions. « Nous avons établi des objectifs communs en termes d'investissements et de financements » montre Alain Renard, vice-président chargé de la préservation de l'environnement et de la gestion des risques et des ressources. Département et agence de l'eau accorderont des financements de façon conjointe. Exit les projets d'urbanisation qui voyaient le jour sans l'accord préalable des services de l'eau. « Des zones se sont retrouvées en surexploitation des nappes phréatiques du fait d'une augmentation démographique » déplore Alain Renard.
Avec le nouveau contrat, les projets impliquant une hausse démographique et des besoins en eau supérieurs devront se soumettre à l'expertise des services du département. Les financements devraient être dirigés massivement vers les aménagements en ingénierie des réseaux d'eaux. Le champ d'action s'étendra aussi à l'agriculture pour encourager les projets raisonnés en utilisation des nappes phréatiques et ressources en eau. Quant aux stations d'épuration, « 23 sites connaîtront une révision de leur réseau en Gironde » note Guillaume Choisy. L'approche conjointe du département et de l'agence de l'eau Adour-Garonne est donc globale. « Nous nous engageons dans une démonstration de résilience territoriale » montre Jean-Luc Gleyze.

 

De gauche à droite : Guillaume Choisy, Jean-Luc Gleyze et Sébastien Fourcade, garde gestionnaire, en visite sur le site de Certes et Graveyron

Engagement de long terme

Si l'agence Adour-Garonne admet que la Gironde a « une politique forte dans le domaine de la gestion de l'eau », elle collabore aussi avec d'autres départements de son bassin d'action. Celui-ci s'étend sur 26 départements français, partagés entre la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie. Dans notre région, l'agence mène des actions avec les Pyrénées-Atlantiques ou la Charente par exemple. Dans les projets co-conduits, les départements restent maîtres d'ouvrage, l'agence de l'eau apportant simplement son expertise en corrélation avec la préservation de l'environnement. « Le but n'est pas de mettre une zone sous cloche mais de gérer un espace naturel » explique Alain Renard, comme dans la gestion des prés salés sur la commune de Lège Cap-Ferret. Le lieu est devenu un refuge de biodiversité et en même temps un espace de sensibilisation. « Ces espaces abritent la biodiversité grâce à des aménagements cohérents » rappelle Guillaume Choisy. Le contrat pluriannuel se projette donc bien au-delà de l'échéance 2024.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
3847
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !