18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Gestion des risques littoraux: une méthode à revoir

02/10/2015 | Engager les territoires du littoral dans des réflexions stratégiques sur la gestion et la prévention des risques littoraux, voilà l'ambition des CESER de l'Atlantique dans un rapport commun.

La plage centrale à Lacanau interdite au public pour des raisons de sécurité et de travaux suite à la forte houle du début du mois de janvier 2014

Forte vulnérabilité de la façade atlantique face aux risque de submersion et d'érosion, et « imbroglio » administratif de la gouvernance destinée, justement, à la gestion de ces risques. Voilà le diagnostic, posé par les Ceser de la façade atlantique dans un récent rapport sur les risques naturels littoraux. Un état des lieux qui n'est pas vraiment nouveau. Mais l'affirmation ici est pressante, et a l'avantage de ne pas se suffire ni à elle même, ni à un constat d'impuissance. En effet, si le rapport en appelle à un véritable réveil des consciences sur l'inexorable phénomène du recul du trait de côte, il égrène aussi au fil de ses 69 pages un certain nombre de suggestions afin d’encourager l'ensemble des acteurs à entrer « dans une logique de responsabilisation ».

A l’échelle du littoral atlantique, quasiment un tiers des côtes est concerné par l’érosion. Quant au risque submersion, ce sont, sur ce même espace, 535 000 personnes qui sont directement concernées. Deux risques naturels qui pourraient bien être intensifiés par le changement climatique. Une vulnérabilité d’autant plus préoccupante que le littoral atlantique ne perd rien de son attractivité : d’ici à 2040, les dix départements de la façade atlantique devraient accueillir 2,1 millions de nouveaux habitants, rappellent les Conseils économiques sociaux et environnementaux de l’Atlantique (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Aquitaine).

Face à cela les outils de gestions des risques et les acteurs institutionnels compétents sont pléthores. Une multiplicité des acteurs locaux, régionaux et nationaux s’adossant sur une multitude d’acteurs et structures d’expertise pour l’élaboration et la mise en œuvre de leur politique via une flopée d’outils divers et variés. Une gouvernance que les CESER n’hésitent pas à qualifier « d’imbroglio » administratif, notant au passage et en paradoxe de tout ce foisonnement administratif, l’absence criante de la société civile. Il faut dire qu’entre Plan de Gestion des Risques d’Inondations (PGRI), Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL), Plans Submersions Rapides (PSR), Programmes d’Actions de Prévention contre les Inondations (PAPI), ou encore les différentes procédures réglementaires opérationnelles, la technicité des sujets, l’emporte bien souvent sur celle de la mise en place des modalités de participation de la société civile...

2014: construction d'un mur de sable devant le casino de Biarritz


Articuler gestion des risques et urbanisme : un impératifFort de ces constats et au-delà du foisonnement administratifs que la gestion du littoral semble déclenché à tout niveau, le Ceser appelle les acteurs à prendre conscience du caractère inexorable des dynamiques littorales, condition préalable à une véritable réflexion sur un aménagement durable de cet espace. Pour ce faire, l’hétérogénéité, et l’évidente complexité entre les différents acteurs et outils doivent laisser place à une plus grande cohérence des stratégies de gestion et de prévention de ces risques naturels.

Dans cet esprit, le CESER préconise l’« impérative » articulation entre gestion des risques et urbanisme, encourageant notamment la mise en place de stratégies foncières de long terme. Dans la même idée, il souligne « l’absolue nécessité de mise en cohérence et d’articulation des nombreux dispositifs de prévention et de gestion des risques littoraux ». Sur la multitude des acteurs de l’expertise, le rapport préconise également la mise en place « d’une structure unifiée », issue de regroupement ou de mutualisation. Une rationalisation des compétences pour « l’optimisation des connaissances », justifie-t-il.

Développer une culture du risqueConcernant la définition et la mise en œuvre des stratégies de prévention, les Ceser plaident pour prendre de la hauteur. Le rapport affirme en effet qu’à l’échelle locale : « la commune ne constitue pas le niveau pertinent de gestion des risques littoraux ». C’est « aux intercommunalités de s’engager dans la définition de stratégies d’aménagement cohérentes, intégrant l’ensemble des enjeux socioéconomiques, urbanistiques et environnementaux. » Mais sans pour autant perdre de vue l’échelon régional. Les CESER en effet, encouragent les Régions à prendre en compte les risques littoraux dans leur futur Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) afin de contribuer à la cohérence des stratégies territoriales.

Autre suggestion chère aux conseillers des Ceser de l’Atlantique : le développement d’une véritable culture du risque qui passerait par le renforcement des liens entre élus, société civile et monde académique et scientifique, mais aussi par la multiplication des visuels mémoriels et des temps forts informatifs et festifs. Une culture du risque qui est un préalable indispensable à l’implication des parties prenantes, que les CESER appellent également de leurs vœux.
Quant à la question des financements que le rapport n’oublie pas de traiter, il invite sans surprise à leur optimisation et à leur fléchage sur des stratégies d’anticipation et de prévention, assurant que « c’est autant de moyens qui seront économisés sur le curatif. »

Rapport consultable sur : www.ceser-aquitaine.fr/cooperations

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2933
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !