Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Grippe aviaire : le préfet de la Dordogne qualifie la situation de " sérieuse"

01/12/2015 | Après un premier cas de grippe aviaire avéré il y a huit jours, deux nouveaux cas ont été détectés en Dordogne a annoncé lundi le Ministère de l'agriculture.

Christophe Bay, le préfet de la Dordogne et Frédéric Piron, le directeur de la Cohésion sociale ont tenu une conférence de presse ce mardi

Le 24 novembre, la grippe aviaire a fait sa réapparition en Dordogne, dans une basse cour de Biras. La première fois depuis 2007. Lundi, le Ministère de l'agriculture a annoncé deux nouveaux cas. Le premier a été découvert dans un élevage de canards de Saint-Paul-la roche et le second dans un élevage d'oies dans le secteur de Domme. Tous les animaux ont été euthanasiés. Dans les trois zones concernées, des mesures de confinement ont été prises afin d'éviter toute propagation de l'épidémie. Ces cas posent de nombreuses interrogations : des épidémiologistes nationaux vont être dépêchés en Dordogne.

Depuis huit jours, le département de la Dordogne est au centre de toutes les préoccupations sanitaires depuis la confirmation dans une basse cour de Biras d'un cas de grippe aviaire, le 24 novembre. Deux nouveaux foyers ont été détectés a indiqué lundi le Ministère de l'agriculture. Le premier concerne une exploitation de Saint-Paul-la-Roche où 14 000 canards ont été abattus et le second à Domme dans un élevage d'un millier d'oies qui ont été euthanasiées. Le plan national d'intervention sanitaire d'urgence a été déclenché. Comme l'a souligné le préfet Christophe Bay, cet après-midi, au cours d'une conférence de presse, la priorité est d'éviter toute propagation de l'épidémie", notamment par des mesures strictes de confinement. Le plan d'urgence comporte tout un tas de mesures pour prévenir des risques sanitaires : détermination d'un périmètre de 3 km de zone de protection et de 7 kilomètres de zone de surveillance autour des trois lieux concernés, mise en place de mesures de bio sécurité dans les exploitations. Dans les trois zones concernées, sont réglementés tous les mouvements de personnes et d’animaux et sont interdits le transport et la commercialisation de tous animaux et les produits qui en sont issus (œufs, foie gras etc.) y compris sur les foires et marchés locaux ainsi que les expositions, de même que les lâchers de gibiers à plumes. Elles vont durer 21 jours dans les zones de surveillance, et 30 jours dans la zone de protection. Au total 70 exploitations sont concernées par les mesures de confinement absolu. Pour l'instant, ces mesures ne concernent pas l'ensemble de la Dordogne.

Pas de risque sur la consommationCes trois cas de grippe aviaire tombent au plus mauvais moment, à la veille des fêtes de fin d'année, dans une filière agricole qui ne se portait pour l'instant pas trop mal et qui avait de vraies perpectives de développement. Et les conséquences risquent d'être principalement économiques pour la filière, en cette période. Si le préfet de la Dordogne a qualifié la situation sanitaire de "sérieuse", il veut rassurer les consommateurs en précisant que « l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande de volaille, d’œufs, de foie gras et plus généralement de produits alimentaires."

Des interrogations Les deux derniers cas détectés en Dordogne posent de nombreuses questions. "Ce sont des contrôles aléatoires qui ont révélé la présence de ce virus hautement pathogène dans ces deux élevages, mais il n'y a pas eu  de surmortalité observée. Il s'agit d'un virus H 5 non déterminé. Le N1 reste à déteminer par le laboratoire national de référence. L'abattage systématique fait partie du principe de précaution. Nous sommes dans une situation scientifique atypique, précise le préfet." Pour faire simple, les canards et les oies étaient porteurs du virus mais n'étaient pas malades ou peu. "On a en fait une difficulté précise à savoir ce qui se passe réellement d'un point de vue scientifique", indique Frédéric Piron, directeur départemental de la direction de la cohésion sociale et de la protection des populations. C'est pourquoi, pour expliquer ce phénomène scientifique, des épidémiologistes nationaux sont attendus en Dordogne. Ce mardi soir, une réunion devait avoir lieu avec les vétérinaires sanitaires libéraux du département (ils sont une cinquantaine). Un renfort d'une dizaine de vétérinaires venus d'autres départements a aussi été évoqué. Le préfet a aussi annoncé la mise en place d'une cellule d'urgence qui réunira les professionnels, la MSA, la chambre d'agriculture pour évaluer les conséquences économiques.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
8024
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !