Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Covid-19 : le nombre de malades est établi ce mercredi soir à 1845 cas depuis le début de l'épidémie, selon l'ARS. 700 personnes sont hospitalisées; 215 en soins intensifs; 414 sont sorties guéries de l'hôpital. 82 décès sont à déplorer.

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/04/20 | Opération "Résilience" pour la ville de Limoges

    Lire

    Dans le cadre de l’opération militaire « Résilience », un détachement du 92e Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand va être déployé à Limoges et sa périphérie à partir du vendredi 3 avril. 27 militaires de ce régiment sont accueillis par la Ville de Limoges à la caserne Marceau. Cette opération "Résilience" aura pour but de protéger la population, de sécuriser les lieux sensibles (comme le CHU de Limoges) et d'apporter un soutien logistique (transports).

  • 02/04/20 | Lesparre-Médoc (33) installe son couvre feu

    Lire

    La commune de Lesparre-Médoc en Gironde entre en couvre-feu entre 22 heures et cinq heures à partir de ce jeudi 2 avril et jusqu'au 15 avril. C'est la sixième ville de Gironde a l'instaurer après Vendays-Montalivet, Le Verdon, Saint-Médard-de-Guizières, Villenave d'Ornon et Lège-Cap Ferret. L'arrêté municipal a été pris ce mercredi 1er avril et est réservé à tous les habitants de la commune, hormis les personnes disposant d'un justificatif professionnel pour leur trajet domicile-travail ou le personnel médical et social.

  • 02/04/20 | Coronavirus en Dordogne : l'épidémie a fait quatre décès

    Lire

    Le dernier bilan livré ce jeudi après midi par le préfet de la Dordogne fait état de quatre victimes du coronavirus en Dordogne. Quatre personnes sont décédées au centre hospitalier de Périgueux. Le préfet, Frédéric Périssat, indique en outre qu'en Dordogne, 64 cas identifiés de coronavirus ont été détectés depuis le début de l'épidémie. Onze personnes qui ont été hospitalisées ont pu rejoindre leur domicile. Dix huit personnes sont actuellement hospitalisées dont 3 en réanimation.

  • 02/04/20 | Pyrénées-Atantiques: 12 000 tests de dépistage prêts à être déployés

    Lire

    Apres consultation du Préfet des Pyrénées-Atlantiques et de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, a décidé de proposer une vaste campagne de dépistage du Covid-19 des personnels médico-sociaux du secteur de l’autonomie dans le 64. L’ensemble des établissements et structures partenaires aura la possibilité de faire tester les 12 000 professionnels du secteur. Les premiers tests, menés par une équipe spécialement formée, seront effectués dès la semaine prochaine. Objectif : "rassurer des professionnels en première ligne auprès des personnes les plus fragiles mais aussi leurs familles".

  • 02/04/20 | Les tours de La Rochelle rendent hommage à tous les aidants

    Lire

    Les Tours de La Rochelle seront éclairées en bleu tout le mois d’avril, du coucher du soleil jusqu’à 1h du matin avec 5 minutes de scintillement toutes les heures en hommage à tous ceux qui sont mobilisés face au Covid-19 : personnels soignants, pompiers, secouristes, ambulanciers, forces de l’ordre, agents de la fonction publique, éboueurs, caissières et caissiers, commerçants, livreurs, et tous ceux qui apportent leur aide. Les images sont retransmises sur: www.larochelle.fr/webcam-en-direct.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Habitat et éco-construction : La Rochelle fait avancer la recherche européenne

25/09/2017 | L'Agglomération de la Rochelle et son université ont participé à une étude européenne de 4 ans sur l'économie d'énergie des bâtiments.

De gauche à droite : Francis Allard, Martin Seneclauze et Olivier Cottet

L’agglomération de La Rochelle et son université participent depuis 2013 au projet européen de recherche et développement TRIBUTE portant sur l’efficacité énergétique des bâtiments. Les résultats ont été révélés la semaine dernière par le consortium de chercheurs et d’entrepreneurs (*) le constituant, dans le cadre d’un symposium professionnel donné à l’espace Encan à La Rochelle. L’équipe s’était formée suite à un appel à projet de l’Europe, dans le cadre du « 7e programme cadre » (ou FP7) pour la recherche et le développement technologique.

Sur le papier, la question du FP7 a l’air simple : « Comment peut-on estimer l’écart entre un bâtiment simulé et un bâtiment construit - et comment faire pour le réduire ? » Une question qui peut sembler superflue au premier abord, mais la problématique se pose de manière concrète dans la réalité des industriels et des constructeurs de bâtiments. « Les propriétaires sont souvent les premiers à être déçus par l’écart existant entre leurs attentes, les promesses en terme de confort thermique et de consommation énergétique, et la réalité du bâtiment livré. L’objectif était donc de comprendre où et comment se font ses écarts pour essayer de réduire cette marge », explique Martin Sénéclauze, coordinateur du projet TRIBUTE et chercheur au Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique (CSEM). Le but étant à terme de réduire les coûts, à la fois dans l’usage de l’énergie et dans la post-construction, car « rattraper » un bâtiment coûte évidemment beaucoup d’argent.  

Le consortium a donc sélectionné 4 bâtiments à travers l’Europe pour étudier la question : le bâtiment Vaucanson de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle à Périgny, la bibliothèque Calvino de Turin en Italy, les locaux d’IBM à Dublin en Irlande, une galerie marchande B&Q en Angleterre. Quatre bâtiments construits ces vingt dernières années, avec des problématiques de construction, de consommation d’énergie, d’usages et de fréquentation différents. Le bâtiment rochelais a été choisi car il est l’un des tous premiers bâtiments issu de l’éco-construction de l’agglomération rochelaise, sorti de terre dans les années 1980 et entièrement rénové il y a cinq ans avec les dernières technologies de l’éco-construction de l’époque – notamment un système de « thermo-frigo-pompe »,  « une pompe à chaleur dont l'énergie utile est à la fois celle rejetée sur la source chaude et celle prélevée à la source froide ».

Relever les failles

La première étape de la recherche a consisté à poser des capteurs dans les 4 bâtiments. Objectifs : mesurer la quantité de CO2, le taux d’humidité, les variations de température et de luminosité,  mais aussi les dépenses d’énergies fossiles ou fissiles. Les données ont ensuite été rassemblées dans un logiciel qui les a comparés par rapport aux paramètres du bâti. L’ordinateur a ensuite fourni une estimation d’une consommation énergétique optimale de chacun des bâtiments. Les chercheurs ont comparé l’écart entre ce diagnostic et les consommations réelles des bâtiments. Puis ils ont cherché « les failles ». « A Vaucanson, on s’est par exemple rendu compte que la plus petite des pompes à chaleur ne fonctionnait pas. Personne ne s’en était rendu compte parce que ça n’avait pas d’impact direct sur le confort des personnels, mais certains outillages qui auraient dû fonctionner grâce à cette pompe compensaient leur manque d’énergie en tirant ailleurs, notamment sur la pompe principale, qui du coup, avait tendance à surconsommer », explique Olivier Cottet, directeur marketing en charge des programmes de recherche sur l'énergie chez Schneider Electric. L’étude a permis de corriger ce défaut, à l’instar de bien d’autres. « A Vaucanson comme dans la plupart des bâtiments modernes, on se rend compte que l’écart entre l’estimation des consommations énergétiques et leur consommation réelle est souvent en grande partie liée à du gaspillage d’énergie, généralement involontaire», explique Francis Allard, professeur émérite à l’Université de La Rochelle et Président de la plateforme TIPEE. « A Vaucanson, on a par exemple constaté que les lumières extérieures, sur le parking, fonctionnaient toute la nuit alors qu’il n’y avait plus personne sur le site ». Depuis, les lampadaires sont éteints plus tôt, permettant de réaliser environ 10% d’économie.

Les effets concrets de l’étude

Les résultats de l’étude seront prochainement mis à disposition des constructeurs et des industriels, via l’Europe. Ces éléments vont permettre aux professionnels de travailler sur de nouveaux dispositifs permettant d’optimiser l’usage des énergies dans les bâtiments. Chez Schneider Electric, on travaille déjà à la création de systèmes d’extinction automatique de la lumière et du chauffage en fonction des données thermiques d’une pièce. L’entreprise commence même à mettre en application certaines des analyses dans la construction de son nouveau bâtiment à Grenoble. A Périgny, la Communauté d’agglomération de La Rochelle a embauché un « Monsieur Energie », chargé de repérer les fuites d’énergie de Vaucanson. Les économies réalisées permettraient de couvrir justement le salaire mensuel  de cet agent, selon l’Agglo. « Tout le monde y gagne : en créant un emploi, on sort une personne du système des allocations, payées par l’Etat, on dépense moins d’énergie, donc on fait des économies à long terme, et on réduit également notre impact sur la planète », explique-t-on à l’Agglo. A terme, l’agent devrait avoir en charge tous les bâtiments de l’Agglo.

 

(*) L’équipe de recherche de TRIBUTE : piloté par le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique – CSEM et Schneider Electric, TRIBUTE associe également le Centre de recherche IBM de Dublin en Irlande, les PME EQUA en Suède, TEKEVER au Portugal, NXP Semiconductors aux Pays-Bas, les sociétés de conseil TBC Innovation en France, AMIRES en République Tchèque, le Cabinet d’architectes ZED Factory au Royaume-Uni, l’Université de La Rochelle, l’Institut de Technologie de Cork en Irlande, l’Université Technologique de Dresde en Allemagne, l’Université Polytechnique de Turin en Italie, l’Institut de Recherche sur l’Energie de Catalogne en Espagne, et des autorités locales comme la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et la Ville de Turin.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Communauté d'Agglomération de La Rochelle

Partager sur Facebook
Vu par vous
49913
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !