Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Halte à l'effet de serre, leçon sur les dérèglements climatiques par Hervé Le Treut à l'Athénée Municipal de Bordeaux

17/09/2009 |

Hervé Le Treut diagnostic scientifique sur changements climatiques

Sur une invitation de la Sepanso (Fédération des Sociétés pour l'Etude, la Protection et l'Aménagement de la Nature dans le Sud-Ouest), Hervé Le Treut, climatologue, membre de l'Académie des sciences et du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) a présenté hier (mercredi 16 septembre) à l'Athénée Municipal de Bordeaux un diagnostic scientifique des changements climatiques. Le constat, on le connait depuis bien longtemps déjà: Si on continue à cette allure, le climat risque de changer de manière irréversible. Que faire pour y remédier? Réduire les émissions de CO2 dans l'atmosphère. M. Dupont voudrait peut-être bien contribuer à cette réduction mais à quoi bon, si même les Etats ne veulent ou ne peuvent se mettre d'accord sur des mesures et actions concertées dans ce domaine.

Oui, les émissions des gaz a effet de serre sont un problème. Oui, elles provoquent le réchauffement du climat. Oui, les glaciers continuent, par conséquent, de fondre et le niveau des eaux des océans d'augmenter. Oui, il faut faire quelque chose. Cela fait désormais plus de trente ans que l'on entend ce discours, depuis la célèbre publication Halte à la croissance ? Rapport sur les limites de la croissance publiée en 1972 par l'Institute of Technology de Massachusetts. Mais si l'on nous en parle de nouveau c'est qu'il y a bien une raison. Il ne faut pas se faire d'illusions. Si l'on continue d'en parler c'est parce que rien, ou presque rien, n'a été fait pour que la situation de cette planète Terre s'améliore.

Une « difficile perception du risque »
Que faut il faire? La réponse paraît très simple: réduire de moitié les émissions de CO2. Mais comment s'y prendre, ça c'est une autre question. D'autant plus que, comme remarque M. Le Treut, « les effets du changement climatique sont dilués dans l'espace et dans le temps » et, de ce fait, « on est inégaux face au changements ». D'où, dans une bonne partie des cas, la « difficulté de percevoir le risque » selon Daniel Delestre, président de la Sepanso en Gironde. En effet, les gaz de combustion qui sont évacués de nos pots d'échappement, on semble ne plus y penser, tout comme aux gaz utilisés pour le chauffage des nos maisons. Qui plus est, dans le cas du réchauffement, il s'agit d'une « évolution progressive dans le temps », donc encore une fois, peu perceptible dans l'immédiat et au quotidien. Enfin, nombreux sont encore ceux qui « nient » tout simplement l'existence du phénomène.

Pas de panique mais on se presse
Selon M. Le Treut, il ne faut pas pour autant adopter de ton « catastrophique » pour tout ce qui est relatif au réchauffement climatique, car il ne s'agit pas « d'une année près, mais de quelques décennies près ». Mais on ne peut « pas se permettre », cependant, « une perte de temps inutile ». M. Delestre a ici rajouté que ce temps devrait servir un réel « débat démocratique », plutôt qu'une « dictature des experts » imposant certains modèles énergétiques comme les « seuls pouvant sauver la situation ». On le sait donc : il faut agir, et ce en commençant par les simples gestes de la vie quotidienne. D'accord, mais en même temps, comment ne pas se sentir découragé dans ses efforts lorsqu'on voit que d'autres n'en font pas (et il ne s'agit pas pour le moins des voisins). En effet, sans règlement quelconque dans ce domaine, qui serait le fruit d'un compromis inter-étatique, il sera difficile d'obtenir des résultats efficaces et à une échelle globale. Certains pourront, certes, continuer de faire des efforts par conviction et, ou, pour la beauté du geste, mais d'autres ne verront sûrement rien de mal à conduire une Porsche à 300km/h consommant plus de 10 litres aux 100kms, au lieu d'une auto électrique faisant à peine 80km/h et devant être rechargée tous les 200 km. La conférence de Hervé Le Treut a donné lieu à une foule de questions et de remarques militantes, en particulier dans la perspective du sommet de Copenhague, en décembre prochain. Celles-ci faisaient écho à la mobilisation de plusieurs associations girondines réunies dans un "collectif Gironde Copenhague 09 » qui a pour objet d'éveiller les consciences et d'exprimer une volonté partagée. Parmi les initiatives prévues figure un "pique-nique" sans carbone le 4 octobre sur les quais de Bordeaux.

 

Piotr Czarzasty

Partager sur Facebook
Vu par vous
500
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !