Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/19 | Corrèze: Les limitations des usages de l'eau perdurent

    Lire

    Depuis le 21/09, la Corrèze a connu des pluies régulières mais avec un déficit de pluviométrie de 30% depuis le début de l’année, "l'indice d'humidité des sols reste à un niveau très bas" indique la préfecture qui précise que les mesures de limitation des usages sont maintenues: vigilance sur le territoire de la Dordogne aval, niveau d’alerte renforcée sur le territoire des bassins de la Vézère aval, la Corrèze aval et l’Auvézère, niveau de crise sur le territoire des bassins de la Dordogne amont, la Xaintrie, la Vienne, la Vézère amont et la Corrèze amont, et enfin interdiction d'irriguer sauf cultures dérogatoires

  • 16/10/19 | Les 9 Pactes territoriaux en Gironde: du concret!

    Lire

    Aménagement de la halte nautique de Blaye (200 000 € d'aides), extension du local communal de l’épicerie sociale et solidaire à les Peintures (4 500 €), travaux et équipement numérique des écoles à Guîtres (66 000 €), réaménagement du centre social de Toulenne (50 000 €), aménagements de sécurité et travaux sur la commune de Villegouge (83 982 €), projet d’écosystème collaboratif visant à accompagner les acteurs locaux vers un tourisme durable en Médoc (18 723 €)... Autant de projets soutenus le 14/10 par les élus départementaux lors de la commission permanente et issus des Pactes territoriaux créés avec les acteurs locaux.

  • 16/10/19 | Le documentaire "L'Engrangeur" en avant-première à Tulle

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de la Corrèze et Tulle Agglo organisent le 17 octobre à 20h30 au Cinéma Véo de Tulle une projection en avant-première de "l'Engrangeur". Suite à la projection de ce documentaire, initié par l’association La Gaillarde, sur Régis Coudert, un éleveur emblématique de Corrèze, un échange avec le public est proposé sur divers thèmes dont les évolutions dans les pratiques d’élevage, le renouvellement des générations ou encore la consommation & l'alimentation. Entrée libre.

  • 16/10/19 | 9 000 visiteurs pour l'inauguration de Traversées/Kimsooja à Poitiers

    Lire

    Plus de 9 000 visiteurs ont fréquenté l'exposition Traversées/Kimsooja lors du week-end inaugural ce samedi 12 et dimanche 13 octobre. Des oeuvres d'art sont éparpillées dans les lieux importants de la ville de Poitiers comme le palais des ducs d'Aquitaine, lieu phare de cet événement. Visites, performances, ateliers, conférences sont au programme de Traversées/Kimsooja jusqu'au 10 janvier. Prochain temps fort, ce samedi 19 octobre avec la compagnie L'Homme debout, départ place Lepetit à 19h30.

  • 15/10/19 | Le tour de France 2020 passera par la Vienne !

    Lire

    20 ans que la Grande boucle n'était pas passée par la Vienne. La 107e édition du Tour de France passera deux jours dans le département. Une première étape le mercredi 8 juillet ralliera Châtelaillon-Plage (Charente-Maritime) à Poitiers, avec une arrivée avenue Kennedy, 1,5 km de ligne droite. Il s'agit de la plus longue ligne d'arrivée du parcours. Le lendemain, le 9 juillet, les coureurs partiront de Chauvigny pour rallier Sarran en Corrèze.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Haut-Béarn : À la forêt du Bitet de Laruns, l’IPHB fait dans le local

09/10/2019 | En montagne, l’entretien des forêts est primordial. Notamment pour sa régénération et « pour laisser place au développement des jeunes arbres ». Focus dans une forêt du Haut-Béarn.

Haut-Béarn : À la forêt du Bitet de Laruns, l’IPHB fait dans le local

La forêt du Bitet à Laruns connaît actuellement d’importants travaux forestiers. Après avoir réalisé la coupe des bois, les professionnels de la société l’entreprise bigourdane STCM procèdent au débardage par câble. Orchestrée par l’Institut Patrimonial du Haut-Béarn (IPHB), cette initiative, qui doit s’achever d’ici la fin novembre, s’inscrit dans un cercle vertueux : au-delà de régénérer l’espace forestier, le bois, façonné par des acteurs locaux, sera valorisé, aussi, localement. Un bel exemple d’économie circulaire qui suscite la joie de ses acteurs...

Depuis le mois d’août, le moteur des engins forestiers tourne à plein régime dans les sous-bois ossalois. Installés à Saint-Lary, dans les Hautes-Pyrénées, les professionnels de la société bigourdane de transport par câble en montagne (STCM) sont à pied d’œuvre. Après avoir réalisé la coupe d’environ 1 540 m3 de bois répartis sur près de 12 hectares, les hommes de Jérôme Valencia s’activent désormais au débardage. Depuis quelques jours, c’est le même manège qui se déroule : le long d’un câble de plus de 800 mètres, les troncs de hêtres et de sapins (N.D.L.R. valorisés en qualité « œuvre et affouage »), accrochés à un crochet fixé sur un système de treuil automatisé, dévalent le flanc.

Un rythme moyen de 50 - 100 m³ par jour
Si l’opération demeure rodée et répétitive, Jérôme Valencia garde un œil attentif sur son déroulé. Talkie-walkie en mains, le Bigourdan donne ses recommandations en direct à ses 4 salariés.

En haut, un opérateur s’empare du crochet du treuil pour fixer le tronc à acheminer. Par un système de poulie, la grume suspendue descend le long du flanc avant d’être réceptionnée par un autre qui s’occupe de le mesurer.

En parallèle, un autre les ramène en tracteur forestier jusqu’à la place de dépôt du Pont du Bitet. « Le transporteur le récupère et l’achemine ensuite vers la scierie », souligne-t-il. Pour l’heure, le chantier se déroule bien. « Pour l’abattage, nous avons eu de la chance avec le temps. Cela nous a permis de bien avancer, ajoute-t-il d’une voix enjouée. Aujourd’hui 800 m³ de bois ont déjà été descendus. Et nous sommes sur un rythme en moyenne de 50 - 100 m³ par jour. »

Le débardage par câble permet de pallier le dénivelé impressionnant de l’espace. « Avec ce système, à part sur une falaise à pic, on peut intervenir presque partout », souligne Didier Hervé, directeur de l’Institution patrimoniale du Haut-Béarn (IPHB). « Ce type de débardage est le cinquantième mené dans les Pyrénées (N.D.L.R. : le premier fut mené sur la commune d’Arette, en vallée de Barétous). Ici, on ne pourrait pas procéder autrement qu’avec les câbles », confie Robert Casadebaig, le maire de la commune et président de IPHB.

Favoriser le développement de jeunes arbres

Comme dans d’autres endroits, la forêt de Bitet est inaccessible en tracteur. Pourtant en montagne, l’entretien des forêts est primordial. Notamment pour sa régénération et « pour laisser place au développement des jeunes arbres ». L’IPHB a donc pris l’initiative de le faire. « Sans l’IPHB, il n’y a pas de chantier ! », souligne Pierre Casabonne, maire d’Arette et président de la commission montagne de l’institut. En effet, de la consultation à la rencontre des acteurs, en passant par le volet financier, les membres sous la houlette de Didier Hervé ont depuis le début tout orchestré. « C’est un site très fréquenté par les chasseurs et les randonneurs. Il a fallu communiquer et prévenir en amont que le site serait fermé aux usagers le temps des travaux », souligne comme exemple, le directeur. Au niveau du financement du projet, l’IPHB est également intervenu. « Le montant total du chantier s’élève 101 000 euros. L’État participe à hauteur de 17 625 euros. Le Département et la Région, eux, apportent 10 891 euros. Le reste est financé par la commune de Laruns, détaille l’élu de Arette. Mais l’IPHB fait l’avance de trésorerie. »

« Notre volonté était aussi de ne faire intervenir que des entreprises locales », glisse le maire de Laruns qui souhaite que ce projet serve de modèle « et que d’autres communes réitèrent ce type d’action ». Là encore, tout a été mis en œuvre avec brio. Pour le transport, les protagonistes ont fait appel aux Transports de la vallée d’Ossau (société établie à Gère-Bélesten) qui s’occupent de descendre les billes. Et pour le traitement du bois prélevé, c’est la scierie Bois et Matériaux d’Ossau, installée à Laruns qui s’en occupe. On peut dire que le défi est largement relevé. « Le bois sera aussi valorisé localement », assure Robert Casadebaig. Désormais, il ne reste plus qu’à toucher du bois pour que la fin de chantier se déroule sans embûches...

Baptiste Nouet
Par Baptiste Nouet

Crédit Photo : Baptiste Nouet

Partager sur Facebook
Vu par vous
2651
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !