Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Haute-Vienne : A Landouge, l'inversion des collectes de déchets a boosté le tri

12/05/2021 | Avant cette expérimentation, 23,6 tonnes d'ordures ménagères étaient collectées chaque semaine contre 18,9 tonnes à présent, une baisse 20%.

Sarah Gentil, vice-présidente en charge de la collecte des déchets et  Delphine Ruchaud, chef du service collecte à la direction de la propreté

Depuis six mois, Limoges Métropole mène une expérimentation sur l'inversion des collectes de déchets. Les bacs verts contenant les ordures ménagères sont collectés tous les quinze jours. Au contraire, les bacs bleus qui contiennent les déchets recyclables sont ramassés chaque semaine car ils débordaient. Cette inversion de collecte répond aux nouvelles consignes de tri du centre de recyclage de Limoges.

Depuis le 1er juillet 2020 suite à la modernisation du centre de recyclage, les consignes de tri ont été élargies au niveau de la communauté urbaine à l'ensemble des déchets plastiques que ce soient les barquettes, pots, films et sachets ainsi que les petits emballages en métal. Les bacs bleus étant davantage remplis avec ce tri systématique, des administrés ont souhaité qu'ils soient collectés plus souvent. Une expérimentation a été lancée en novembre pour six mois par Limoges Métropole, en concertation avec la Ville de Limoges, à Landouge quartier mixant habitat individuel et collectif. Les bacs bleus roulants sont ramassés chaque semaine et les bacs verts, contenant des ordures ménagères, toutes les deux semaines. Pour répondre aux inquiétudes suscitées (mauvaise odeur, fermentation des ordures ménagères, asticots, insectes...), les 6 000 habitants concernés par cette mesure ont été largement informés. "Une campagne de communication a été menée en collaboration avec notre prestataire Véolia souligne Sarah Gentil, vice-présidente chargée de la propreté urbaine et de la collecte des déchets, des étiquettes ont été apposées sur les bacs pour indiquer le changement de collecte et un courrier envoyé à chacun expliquant notre démarche avec un calendrier sur trois mois précisant les jours de collectedes bacs bleus et verts."

Forte demande de composteurs et lombricomposteurs

En plus, des agents du service propreté se sont rendus à la mairie annexe de Landouge durant trois jours pour faire la promotion des composteurs, un bon moyen de réduire le contenu du bac vert. "Nous savions que ce ne serait pas facile de changer les habitudes prises après tant d'années" admet-elle. L'opération a été bien comprise par les habitants qui ont bénéficié, fin novembre, de 400 composteurs plastiques mis à disposition gratuitement, équipement qui était déjà proposé. En outre, une nouvelle aide financière est accordée depuis avril aux personnes souhaitant acquérir un composteur en bois ou un lombricomposteur, la communauté urbaine subventionnant 50% de la facture avec un plafond de 60€. Ces équipements ont pour objectif de réduire les apports de déchets organiques vers la centrale énergie déchets. Le succès est au rendez-vous avec 42% de composteurs en plus soit 1 085 en service contre 765 avant.

La sensibilisation au tri et au compostage de certains déchets a porté ses fruits avec une quantité de déchets recyclables en forte la hausse. Avant cette expérimentation, 23,6 tonnes d'ordures ménagères étaient collectées chaque semaine contre 18,9 tonnes à présent, une baisse 20%. A l'inverse, le tonnage de déchets recyclables a progressé de 33%, passant de 8,6 tonnes par semaine à 11,4 tonnes. Le premier bilan, effectué au bout de trois mois, affiche de bons résultats. "Nous avons été agréablement surpris, Véolia a aussi été épaté constate Sarah Gentil, cela s'est bien passé avec seulement onze retours de personnes qui, pour la plupart, n'avaient pas compris qu'elles pouvaient demander un bac bleu plus grand." L'expérimentation a été prolongée de six mois.

Des craintes sont apparues par rapport à la hausse des températures et aux conséquences sur les ordures ménagères. "Nous avons étudié ce problème et décidé de mettre un point d'apports volontaires pour que les habitants déposent leurs déchets non recyclables annonce Delphine Ruchaud, chef du service collecte à la direction de la propreté, car le but est d'avoir des chiffres sur une année complète. De juin à septembre, seront donc installés, près de la déchetterie du Cavou, des bacs roulants pour qu'ils déposent leurs déchets de poissons, leurs couches bébés, etc... La collecte sera effectuée chaque semaine." C'est aussi une expérimentation dans l'expérimentation par rapport aux déchets odorants, le but étant de vérifier s'ils passent le cap de l'été et des fortes chaleurs lorsqu'ils sont bien emballés.

Sensibiliser les gardiens d'immeubles et les enfants

Deux points négatifs ont également été soulevés, le premier concernant l'habitat collectif. Une réunion a été organisée, le mois dernier, avec le bailleur social Limoges Habitat afin de sensibiliser les gardiens. Les locaux poubelles partagés en extérieur sont accessibles par tous, des riverains peuvent être tentés d'y déposer n'importe quoi. "Nous travaillons avec les gardiens sur la mise en place de composteurs collectifs en pied d'immeubles et cela fonctionne bien ajoute-telle, cela permet de sortir des biodéchets des bacs verts." Limoges Métropole a servi d'exemple dans ce domaine. Une enquête a été menée par l'Ademe sur le compostage partagé au pied des immeubles afin d'éditer un guide national. "Nous allons servir de référence pour les collectivités qui veulent se lancer dans ce type de compostage précise-t-elle, l'Ademe est venue nous auditer plusieurs fois pour voir la manière dont nous procédions."

Quant au second point négatif, il concerne la qualité du tri. Si les gens trient davantage, les erreurs sont plus importantes. Des déchets verts, des ordures ménagères, blocs de mousse florale et des sacs opaques noirs fermés (interdits) avaient été déposés dans les bacs bleus ouverts pour une vérification. "Ces erreurs peuvent se corriger facilement" assure-t-elle. Un nouveau courrier sera adressé aux habitants de Landouge ce mois-ci pour redonner les consignes de tri et communiquer les premiers résultats. Un effort sera nécessaire puisque le taux de refus des déchets, à l'entrée du centre de recyclage, a été multiplié par trois, passant de 11% à 33%.

Une nouvelle expérimentation d'inversion des collectes démarrera, en septembre, à Chaptelat avec le même processus d'information des habitants. Cette commune est la dernière à avoir rejoint la communauté urbaine et elle bénéficie d'une tournée de collecte à part, ce qui facilitera la mise en place. "Les maires étaient réticents à l'annonce de cette initiative et maintenant ils sont prêts à l'appliquer se félicite Sarah Gentil, car l'objectif est d'étendre l'inversion des collectes à l'ensemble des communes de Limoges Métropole, nous avons déjà étudié la mise en place pour la deuxième couronne en zone rurale sachant que nous devrons faire de la dentelle dans la première couronne très urbanisée, en regardant secteur par secteur. Nous allons y arriver car nous nous sommes engagés à réduire nos déchets de 20% sur dix ans." Cette nouvelle organisation sera évaluée en vue du renouvellement de l'appel d'offre de la collecte prévu début 2023. Des actions vont être menées dans les quartiers prioritaires pour augmenter la part de déchets triés en sensibilisant les enfants qui, eux-mêmes, sensibiliseront leurs parents. "Notre plus grande marge de manoeuvre est là" estime-t-elle.

Par ailleurs, des bacs roulants avec une ouverture à pied ont été installés Place des Bancs. Ils remplacent des abris en béton où des dépôts sauvages avaient lieu de manière quotidienne. Pour inciter riverains et commerçants à y déposer leurs déchets, ils ont pu choisir la photo servant de "stickage" à savoir, une carte postale de la Place des Bancs du début 20ème siècle. Avec un résultat surprenant. "Le jour où nous avons mis ça, il n'y a plus eu de débordements. Cela s'appelle du nudge, le beau appelle le respect." Une idée qui peut facilement être déclinée tout en rendant nos villes plus belles.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
8307
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
La centrale solaire de Pardies, Os-Marcillon, Parix occupe les friches de l'ancienne centrale thermique Environnement | 16/09/2021

Béarn: la centrale solaire occupe les friches de l'ancienne centrale thermique

L'antenne radio de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène Environnement | 15/09/2021

L'antenne de l'aviation civile de Sarlat fonctionne désormais à l'hydrogène

Depuis 2019, 70 espèces d'oiseaux, 216 espèces végétales, 7 espèces de chiroptères et de nombreux insectes ont été répertoriés sur la plateforme aéroportuaire de Pau Environnement | 10/09/2021

Pau: l'aéroport, refuge de biodiversité ?

Campagne de mesures par géophysique héliportée Environnement | 03/09/2021

Eau : un hélico pour sonder les nappes souterraines du Nord-Est néo-aquitain

Vue d'ensemble 3D des futures installation duj site de dépollution des eaux de l'agglomération Pau Béarn Pyrénées, par le cabinet Camborde Architectes Environnement | 31/08/2021

L'Agglo de Pau va transformer ses boues d'épuration en énergies vertes, locales et décarbonnées

Olivier Mitsieno, le jeune éleveur ovin conduit son troupeau sur le marais restauré de Talmont-sur-Gironde Environnement | 24/08/2021

Sur le marais de Talmont, agriculture et biodiversité vont de pair

Le quai Souchet, à Libourne, où se déroulera le festival « Libournais Territoire d'eaux » Environnement | 18/08/2021

Libourne : l’eau au cœur d’un festival cet automne

un pêcheur sur l'Isle Environnement | 28/07/2021

La pêche, un autre atout pour le département de la Dordogne

Vue forestière du Bois des Sources du Peugue Environnement | 27/07/2021

Au mois d'août, baladez-vous en Gironde !

Florian Horru a fait installer un composteur pour ses végétaux Environnement | 26/07/2021

Réduire l'impact carbone des hypermarchés, c'est possible. Exemple sur l'île d'Oléron

Il est possible de réduire la pollution lumineuse pour favoriser la biodiversité des animaux crépusculiares et nocturnes. Environnement | 23/07/2021

Limoges Métropole s’engage à réduire la pollution lumineuse pour préserver la biodiversité nocturne

La création d’une ligne de bus à haut niveau de service est l’un des objectifs du plan climat air énergie de Limoges Métropole Environnement | 12/07/2021

Limoges Métropole vise la transition énergétique avec son plan climat air énergie

Dans la réserve naturelle de Moeze Oléron, près de Rochefort Environnement | 30/06/2021

Biodiversité : Rochefort fait son université d'été

Le bureau de la plateforme de la rénovation énergétique inauguré le 11 juin à La Rochelle Environnement | 14/06/2021

Rénovation énergétique : comment La Rochelle accompagne ses administrés

Les chiroptères vont profiter d'un nouvel habitat Environnement | 10/06/2021

Un espace de biodiversité urbain sur l'agglomération périgourdine