Devenez actionnaire d'aqui.fr

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

16/12/21 : Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se rend ce jeudi à Laruns, puis à Peyrehorade et Hastingues pour rencontrer les acteurs locaux, exprimer le soutien de la Région.

10/12/21 : Alors que l'alerte ROUGE vigilance crues et inondations est en cours à Bayonne, l’autoroute A63 est coupée entre les sorties 6 de Bayonne Nord et 5 de Bayonne Sud vers Espagne, et entre les sorties 5 Bayonne Sud et 7 d’Ondres, dans l'autre sens.

09/12/21 : Le département des Pyrénées-Atlantiques est placé en vigilance météo ORANGE pluie-inondation, à compter de ce jeudi 9 décembre 2021 à 15h00 jusqu’au vendredi 10 décembre 2021 à 10h00 au moins. La préfecture appelle à la vigilance.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/22 | Pfizer choisit Mourenx pour produire le principe actif d'un traitement contre la Covid-19

    Lire

    Le groupe américain Pfizer a choisi le laboratoire Novasep à Mourenx, en Béarn, pour la fabrication du principe actif de son médicament contre le Covid-19, le Paxlovid. La production devrait débuter au second trimestre 2022, avec notamment le recrutement de 40 employés supplémentaires pour ce nouveau projet. Ce traitement oral contre la Covid-19 « réduirait de 89% le risque d’hospitalisation ou de décès dans les 3 jours suivant l’apparition de symptômes » selon les résultats de phase 2/3, indique le labo américain.

  • 17/01/22 | Le Festival de la Bande dessinée d'Angoulême reportée en mars

    Lire

    Au regard de la situation sanitaire, le Festival de la BD d’Angoulême a décidé de reporter son édition 2022 qui était initialement prévue à la fin du mois. Les nouvelles dates ont été communiquées : ce sera du 17 au 20 mars. "L’ambition reste par conséquent totalement intacte de proposer à tous les amateurs de bande dessinée une édition comparable, par sa richesse et la diversité de son offre culturelle, à celles qui ont précédé la pandémie", ont précisé les organisateurs du Festival.

  • 17/01/22 | Brive lit la nuit !

    Lire

    Le 22 janvier de 17h à 22h, la médiathèque de Brive participe aux Nuits de la lecture sur le thème « Aimons toujours ! Aimons encore ! ». Au cours de cette nuit, les enfants dès 3 ans pourront participer à un atelier autour de la découverte des émotions, des quizz, un blind test musical mais aussi assister au spectacle « La potion de Pétram ». Ce conte médiéval-fantastique mêle théâtre et magie.

  • 17/01/22 | Marquage routier photoluminescent : le Département des Landes demande l’avis des usagers

    Lire

    Depuis le 13 octobre 2021, un dispositif de marquage routier photoluminescent est installé sur la route départementale 29, entre Dax et Saint-Pandelon, afin d’être expérimenté. Pour évaluer au mieux ce marquage à la fois sécuritaire et éco-durable, le Département des Landes a publié un questionnaire à l’attention des usagers, disponible du 10 janvier au 4 février sur landes.fr.

  • 15/01/22 | H5N1 : L'épizootie se poursuit dans les Landes

    Lire

    L’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 continue de progresser à partir de foyers apparus dans la commune de Malaussanne (64) puis Mant (40). Au 14 janvier, 110 foyers ont été confirmés H5N1 et 33 suspicions d’influenza aviaire sont en attente de confirmation de leur caractère hautement pathogène par le Laboratoire National de Référence. À ce jour, près de 170 000 volailles et 115 000 palmipèdes ont été abattus au sein des exploitations, auxquels il faut ajouter 260 000 palmipèdes et 60 000 volailles euthanasiés au titre du dépeuplement préventif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Haute-Vienne : A Landouge, l'inversion des collectes de déchets a boosté le tri

12/05/2021 | Avant cette expérimentation, 23,6 tonnes d'ordures ménagères étaient collectées chaque semaine contre 18,9 tonnes à présent, une baisse 20%.

1

Depuis six mois, Limoges Métropole mène une expérimentation sur l'inversion des collectes de déchets. Les bacs verts contenant les ordures ménagères sont collectés tous les quinze jours. Au contraire, les bacs bleus qui contiennent les déchets recyclables sont ramassés chaque semaine car ils débordaient. Cette inversion de collecte répond aux nouvelles consignes de tri du centre de recyclage de Limoges.

Depuis le 1er juillet 2020 suite à la modernisation du centre de recyclage, les consignes de tri ont été élargies au niveau de la communauté urbaine à l'ensemble des déchets plastiques que ce soient les barquettes, pots, films et sachets ainsi que les petits emballages en métal. Les bacs bleus étant davantage remplis avec ce tri systématique, des administrés ont souhaité qu'ils soient collectés plus souvent. Une expérimentation a été lancée en novembre pour six mois par Limoges Métropole, en concertation avec la Ville de Limoges, à Landouge quartier mixant habitat individuel et collectif. Les bacs bleus roulants sont ramassés chaque semaine et les bacs verts, contenant des ordures ménagères, toutes les deux semaines. Pour répondre aux inquiétudes suscitées (mauvaise odeur, fermentation des ordures ménagères, asticots, insectes...), les 6 000 habitants concernés par cette mesure ont été largement informés. "Une campagne de communication a été menée en collaboration avec notre prestataire Véolia souligne Sarah Gentil, vice-présidente chargée de la propreté urbaine et de la collecte des déchets, des étiquettes ont été apposées sur les bacs pour indiquer le changement de collecte et un courrier envoyé à chacun expliquant notre démarche avec un calendrier sur trois mois précisant les jours de collectedes bacs bleus et verts."

Forte demande de composteurs et lombricomposteurs

En plus, des agents du service propreté se sont rendus à la mairie annexe de Landouge durant trois jours pour faire la promotion des composteurs, un bon moyen de réduire le contenu du bac vert. "Nous savions que ce ne serait pas facile de changer les habitudes prises après tant d'années" admet-elle. L'opération a été bien comprise par les habitants qui ont bénéficié, fin novembre, de 400 composteurs plastiques mis à disposition gratuitement, équipement qui était déjà proposé. En outre, une nouvelle aide financière est accordée depuis avril aux personnes souhaitant acquérir un composteur en bois ou un lombricomposteur, la communauté urbaine subventionnant 50% de la facture avec un plafond de 60€. Ces équipements ont pour objectif de réduire les apports de déchets organiques vers la centrale énergie déchets. Le succès est au rendez-vous avec 42% de composteurs en plus soit 1 085 en service contre 765 avant.

La sensibilisation au tri et au compostage de certains déchets a porté ses fruits avec une quantité de déchets recyclables en forte la hausse. Avant cette expérimentation, 23,6 tonnes d'ordures ménagères étaient collectées chaque semaine contre 18,9 tonnes à présent, une baisse 20%. A l'inverse, le tonnage de déchets recyclables a progressé de 33%, passant de 8,6 tonnes par semaine à 11,4 tonnes. Le premier bilan, effectué au bout de trois mois, affiche de bons résultats. "Nous avons été agréablement surpris, Véolia a aussi été épaté constate Sarah Gentil, cela s'est bien passé avec seulement onze retours de personnes qui, pour la plupart, n'avaient pas compris qu'elles pouvaient demander un bac bleu plus grand." L'expérimentation a été prolongée de six mois.

Des craintes sont apparues par rapport à la hausse des températures et aux conséquences sur les ordures ménagères. "Nous avons étudié ce problème et décidé de mettre un point d'apports volontaires pour que les habitants déposent leurs déchets non recyclables annonce Delphine Ruchaud, chef du service collecte à la direction de la propreté, car le but est d'avoir des chiffres sur une année complète. De juin à septembre, seront donc installés, près de la déchetterie du Cavou, des bacs roulants pour qu'ils déposent leurs déchets de poissons, leurs couches bébés, etc... La collecte sera effectuée chaque semaine." C'est aussi une expérimentation dans l'expérimentation par rapport aux déchets odorants, le but étant de vérifier s'ils passent le cap de l'été et des fortes chaleurs lorsqu'ils sont bien emballés.

Sensibiliser les gardiens d'immeubles et les enfants

Deux points négatifs ont également été soulevés, le premier concernant l'habitat collectif. Une réunion a été organisée, le mois dernier, avec le bailleur social Limoges Habitat afin de sensibiliser les gardiens. Les locaux poubelles partagés en extérieur sont accessibles par tous, des riverains peuvent être tentés d'y déposer n'importe quoi. "Nous travaillons avec les gardiens sur la mise en place de composteurs collectifs en pied d'immeubles et cela fonctionne bien ajoute-telle, cela permet de sortir des biodéchets des bacs verts." Limoges Métropole a servi d'exemple dans ce domaine. Une enquête a été menée par l'Ademe sur le compostage partagé au pied des immeubles afin d'éditer un guide national. "Nous allons servir de référence pour les collectivités qui veulent se lancer dans ce type de compostage précise-t-elle, l'Ademe est venue nous auditer plusieurs fois pour voir la manière dont nous procédions."

Quant au second point négatif, il concerne la qualité du tri. Si les gens trient davantage, les erreurs sont plus importantes. Des déchets verts, des ordures ménagères, blocs de mousse florale et des sacs opaques noirs fermés (interdits) avaient été déposés dans les bacs bleus ouverts pour une vérification. "Ces erreurs peuvent se corriger facilement" assure-t-elle. Un nouveau courrier sera adressé aux habitants de Landouge ce mois-ci pour redonner les consignes de tri et communiquer les premiers résultats. Un effort sera nécessaire puisque le taux de refus des déchets, à l'entrée du centre de recyclage, a été multiplié par trois, passant de 11% à 33%.

Une nouvelle expérimentation d'inversion des collectes démarrera, en septembre, à Chaptelat avec le même processus d'information des habitants. Cette commune est la dernière à avoir rejoint la communauté urbaine et elle bénéficie d'une tournée de collecte à part, ce qui facilitera la mise en place. "Les maires étaient réticents à l'annonce de cette initiative et maintenant ils sont prêts à l'appliquer se félicite Sarah Gentil, car l'objectif est d'étendre l'inversion des collectes à l'ensemble des communes de Limoges Métropole, nous avons déjà étudié la mise en place pour la deuxième couronne en zone rurale sachant que nous devrons faire de la dentelle dans la première couronne très urbanisée, en regardant secteur par secteur. Nous allons y arriver car nous nous sommes engagés à réduire nos déchets de 20% sur dix ans." Cette nouvelle organisation sera évaluée en vue du renouvellement de l'appel d'offre de la collecte prévu début 2023. Des actions vont être menées dans les quartiers prioritaires pour augmenter la part de déchets triés en sensibilisant les enfants qui, eux-mêmes, sensibiliseront leurs parents. "Notre plus grande marge de manoeuvre est là" estime-t-elle.

Par ailleurs, des bacs roulants avec une ouverture à pied ont été installés Place des Bancs. Ils remplacent des abris en béton où des dépôts sauvages avaient lieu de manière quotidienne. Pour inciter riverains et commerçants à y déposer leurs déchets, ils ont pu choisir la photo servant de "stickage" à savoir, une carte postale de la Place des Bancs du début 20ème siècle. Avec un résultat surprenant. "Le jour où nous avons mis ça, il n'y a plus eu de débordements. Cela s'appelle du nudge, le beau appelle le respect." Une idée qui peut facilement être déclinée tout en rendant nos villes plus belles.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
12826
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Illustration éoliennes en mer Environnement | 12/01/2022

Projet éolien marin Sud Atlantique : quelle place pour la biodiversité ?

Grue cendrée Environnement | 03/01/2022

Pour un temps suspendu à la découverte des Grues cendrées

La réserve du marais d'Yves, côté littoral Environnement | 15/12/2021

La réserve nationale du marais d’Yves veut s’agrandir

Conférence WIS2021 Environnement | 03/12/2021

Le World Impact Summit, catalyseur de solutions pour la planète

Plantation d'une forêt résiliente sur le site aturin de Crédit Agricole Aquitaine Environnement | 30/11/2021

Le Crédit agricole Aquitaine et Alliance forêt bois créent une forêt résiliente à Aire-sur-l'Adour

Marais du pays rochefortais Environnement | 25/11/2021

Un projet de parc naturel régional en Charente-Maritime

Inauguration du serious game Espéride et la forêt de demain Environnement | 23/11/2021

Nouvelle-Aquitaine : une expérience immersive pour lutter contre le changement climatique

Arnaud Laurent, éleveur de limousines, a prévu de planter des haies sur une partie de son exploitation Environnement | 15/11/2021

Des agriculteurs haut-viennois s’engagent en faveur de la biodiversité

François Bayrou et Guillaume Choisy, DG de l'Agence de l'eau découvre le site de renaturation de l'Ousse des bois (en arrière-plan) sur le secteur Léon Blum, à Pau Environnement | 09/11/2021

A Pau, la rivère Ousse des Bois a retrouvé son lit naturel

Sur le salon de l’habitat de Limoges, le stand a généré de nombreux contacts Environnement | 05/11/2021

Un guichet habitat énergie disponible pour les habitants de Limoges Métropole

Eau potable -  illustration Environnement | 29/10/2021

Eau potable : une concertation pour creuser le projet du champ captant des Landes du Médoc

La boucle énergétique de Lagord Environnement | 29/10/2021

Une boucle énergétique en test à La Rochelle

Espace pédagogique Louis Fargue Environnement | 27/10/2021

Bordeaux : la station d'épuration Louis Fargue, une offre pédagogique pour "éveiller les consciences"

médoc biogaz une Environnement | 19/10/2021

Méthanisation : A Saint-Laurent du Médoc, Médoc Biogaz élargit son cercle vertueux

Le marais de Tasdon, près de l'avenue Jean-Moulin à La Rochelle Environnement | 14/10/2021

La Rochelle : une deuxième vie pour le marais de Tasdon