aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

21/03/17 : Décès d'H.Emmanuelli."La France perd aujourd’hui un grand homme, le Lot-et-Garonne un voisin bienveillant sur lequel il pouvait compter, les élus et militants socialistes un camarade et un ami." Jacques Bilirit, vice-psdt du CD47.

21/03/17 : Vive émotion ce matin au Conseil départemental des Landes où vient d'être annoncée la mort de son président et ancien ministre Henri Emmanuelli.

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

15/03/17 : La Rochelle va accueillir la 1ère étape de l’#intercoTOUR, tour de France des villes interconnectées, le 23 mars au Musée maritime, de 9h à 18h. Elus, experts et public échangeront sur la modalités et avantages de l’Opendata pour les territoires.

14/03/17 : Quoi de neuf en 2017 pour transmettre son exploitation agricole ? La Chambre d’agriculture47 organise la 13ème journée de la transmission dans le cadre de la 15aine de la transmission en Nouvelle Aquitaine lundi 20 mars à 15h dans ses locaux à Agen.

12/03/17 : Saint-Jean-Pied-de-Port, étape basque incontournable du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, capitale de la Basse Navarre, aux 55 000 touristes/l'an, a été désigné 154e Village plus beau de France. A voir, sa citadelle dessinée par Vauban.

10/03/17 : L'aéroport de Bergerac Dordogne Périgord a enregistré 305 323 passagers en 2016, soit une progression de 8,48 % par rapport à 2015. L'infrastructure figure désormais à la 27e place des aéroports les plus fréquentés en France, gagnant deux places.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d' entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

  • 16/03/17 | 20 000 € pour le gagnant du premier Hackathon de La Rochelle

    Lire

    La Ville de La Rochelle organise son premier Hackathon du 21 au 23 mars au Musée maritime. Il réunira une soixantaine de participants individuels, développeurs, universitaires et entreprises. Ils auront 48 heures pour créer une application informatique de représentation graphique et cartographique des informations de l’Open Data de la Ville. Le lauréat recevra 20 000 euros pour transformer le prototype en application opérationnelle. Il sera accompagné jusqu’à la réalisation finale du projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Hautes-Pyrénées : le Pic du Midi s’offre une seconde jeunesse

29/12/2016 | Planétarium, hyper-belvédère, filet suspendu… Le Pic du Midi de Bigorre rivalise d’imagination pour séduire les visiteurs, entre étoiles et montagnes

Hautes-Pyrénées : le Pic du Midi s'offre une seconde jeunesse

Vaisseau de pierre ayant jeté l'ancre à 2877 mètres d’altitude au cœur d’un univers peuplé de cimes et d’étoiles, le Pic du Midi de Bigorre a entamé une nouvelle vie dans les Hautes-Pyrénées. Ce site d’observation à l’activité scientifique soutenue, propose un nouveau parcours de découverte à ses visiteurs. L’un de ses équipements les plus remarquables est un planétarium de 45 places, équipé de fauteuils inclinables et permettant de voyager au cœur de notre galaxie. Hyper-belvédère, filet suspendu au-dessus du vide, animations en cours de montée… D’autres aménagements sont prévus en 2017.

Edifié à partir de 1875 dans des conditions qui forcent l’admiration, ce site consacré à l’observation des astres avait été doté de ce qui était autrefois l’un des plus grands télescopes du monde. Un appareil de 50 centimètres de diamètre qui avait notamment permis de démentir la théorie des « canaux martiens » professée par les scientifiques de l’époque.

Depuis, d’autres équipements de plus en plus performants avaient suivi. Mais, il faut bien le dire, le circuit de visite touristique du Pic auquel on accède aujourd’hui en téléphérique et qui accueille près de 120 000 visiteurs par an, avait pris quelques rides. Sans doute était-il devenu un peu trop technique, voire austère.

Plus spectaculaire, plus ludique

Une ambiance permettant au visiter d'aller à la rencontre d'un territoire et d'un site exceptionnel

A l’ère de l’image et du numérique, des changements s’imposaient. C’est la raison pour laquelle, depuis l’été dernier, un « centre d’interprétation » a remplacé l’ancien espace muséographique.

Des photos géantes y évoquent le patrimoine paysager exceptionnel que domine cet observatoire d’où l’on peut admirer, par beau temps, 300 kilomètres de montagne. D’autres racontent l’histoire du lieu et les liens qu’il a tissés avec les habitants du pays. D’autres encore mettent en avant la singularité du site et l’immensité céleste qui le domine. La réserve de ciel étoilé dont le Pic bénéficie a été labellisée voici trois ans par l’International Dark Sky Association.

Autre aménagement et non des moindres, un planétarium de 45 places doté d’un écran de 8 mètres de diamètre a été installé dans la coupole Baillaud, qui a accueilli jadis le premier télescope. Sa visite, pour laquelle il convient de réserver sa place, permet de découvrir le film de 35 minutes « Le navigateur des étoiles » que Serge Brunier a consacré à notre galaxie. Ce fou d’astronomie a parcouru le monde entier pour photographier les astres qui nous entourent. L’été prochain, un film retraçant l’épopée du Pic du Midi sera présenté dans le planétarium.

Pour répondre aux demandes des visiteurs qui souhaitent savoir comment les scientifiques travaillent, les responsables du site ont de même décidé d’accueillir le public dans une autre coupole. Celle-ci est équipée d’un instrument d’astronomie relié à des écrans. Son ouverture et sa fermeture peuvent être actionnées par le public.

Des chantiers d’envergure

Un planétarium équipé d'un écran de 8 mètres de diamètre et de 45 sièges inclinables

Il ne s’agit là que d’un début. Le réaménagement touristique du site s’inscrit en effet dans un vaste projet de 4,5 millions d’euros financé avec l’aide de l’Europe, de l’Etat, de la région Occitanie et du département des Hautes-Pyrénées.

Le chantier se poursuivra en 2017 avec la création d’un hyper-belvédère et la mise en place d’un filet surplombant le vide, un peu comme le ferait une via ferrata.

Terrasses modernisées, boutique, restaurants (dont un panoramique de 120 places) et galeries devraient ainsi participer à toute une ambiance basée sur « la rencontre avec un territoire et ses habitants ». Des animations sur les paysages environnants sont prévues dès la montée en cabine.

Cerise sur le gâteau, le Pic du Midi travaille enfin à la réhabilitation de l’Hôtellerie des Laquets, un ancien refuge situé 400 mètres en contrebas. Ce projet de 6 millions d’euros permettra de proposer un séjour de haute montagne relié au Pic par un téléphérique.

Le prix de l'aventure

Le tarif pour monter ainsi vers les étoiles ? Il est fixé à 38 € (23 € par personne pour les familles). « C’est un seuil psychologique à ne pas dépasser » estime Daniel Soucaze Des Soucaze, le directeur du site. Tout en indiquant que, compte tenu des fortes fréquentations, un supplément pourrait être demandé en période estivale pour le niveau 6 qui accueille le planétarium.

Quant à l’activité scientifique du Pic, elle reste « extrêmement compétitive » assure Eric Josselin, son directeur scientifique. Qu’il s’agisse d’étudier l’atmosphère terrestre (polluants, aérosols, radioactivité), de s’intéresser aux champs magnétiques des étoiles ou encore à la relation nouée entre le soleil et la terre. Sans parler des infrarouges ou des météorites.

Perché au-dessus de nos têtes, le Pic du Midi fait feu de tout bois.

Pour en savoir plus : http://picdumidi.com/

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Paul Compere, Jérome Cotton et Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
6674
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !