Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Incendies de forêt : "Le risque n’est pas éteint, il y a encore des craintes à avoir"

04/08/2015 | Ce matin peu après dix heures, un hélicoptère a décollé de Saint-Jean D'Illac pour survoler la zone de l'incendie qui avait ravagé 572 hectares de forêt.

Les élus ont terminé par rendre visite à la caserne de pompiers de Saint-Jean d'Illac

Après le bilan, les leçons à en tirer. Ce matin, Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental accompagné notamment de Matthieu Rouveyre et d'Alain David, maire de Cenon, ont embarqué à bord d'un hélicoptère et ont survolé pour la première fois la zone de Pessac et Saint-Jean d'Illac pour constater l'ampleur de l'incendie qui a ravagé près de 580 hectares de forêt dès le 24 juillet dernier. L'occasion pour les élus de remercier les quelque 665 pompiers mobilisés, et de faire le bilan des failles qu'il reste encore à combler pour lutter plus efficacement contre une multiplication du phénomène.

L’hélicoptère de surveillance des pompiers a décollé, ce matin, peu après dix heures près du bâtiment de la société Detexial qui avait fait office de PC Sécurité pour les soldats du feu lors de l’incendie qui a ravagé 572 hectares de forêt de pins, déclaré officiellement éteint le 29 juillet dernier. Bilan : 733 personnes évacuées, 665 pompiers, dont plus du tiers, provenant d’autres départements un peu partout en France. L’hélicoptère a survolé la zone de Saint-Jean D’Illac et de Pessac avant de revenir pour une visite ciblée des zones parmi les plus touchées par le feu. Des arbres rasés, des fossés noircis par le feu. Sur certaines routes, des habitations touchent quasiment la zone de l’incendie, et font clairement office de miraculées. Au détour d’une route communale, à l’entrée d’une propriété, un drap blanc avec un message de remerciement aux pompiers encore placardé, en signe de soutien. 

Le feu est éteint, le risque reste importantLes blessures sont encore vives, mais le massif forestier n’est pas totalement à l’abri d’une réplique dans le courant de l’été comme l’a rappelé Jean-Luc Gleyze. « Cet incendie est un cas d’école, car il se situe à très grande proximité de zones d’habitation. L’extension des agglomérations amène à voir des maisons s’approcher des lisières forestières. Cet incendie est aussi intervenu dans une forêt en fort renouvellement. Les deux tempêtes que nous avons connues depuis 1999 ont amené des repeuplements majeurs. Cela a entraîné l’installation de semis sur des surfaces très importantes qui coupent avec l’hétérogénéité des plantations que l’on connaissait autrefois. C’est un facteur de risque important présent aujourd’hui, et qui le sera encore plus dans l’avenir puisque des surfaces recoupées vont certainement être ressemées demain. Le risque n’est pas éteint, il y a encore des craintes à avoir », a notamment précisé l’élu. 

Pourtant, selon Alain David, maire de Cenon et Président du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours), les moyens mis en place ont déjà mis la barre au maximum, même si des problèmes restent encore à régler. « Au niveau des services et des moyens, nous sommes déjà au maximum. Les équipes sont bien préparées, mais nous avons encore à imaginer une plus grande proximité du stationnement des moyens aériens. L’État a fait l’effort de stationner les canadairs à Mérignac en période très sensible, mais c’est insuffisant. Il y en a une dizaine en tout en France, dont la majorité se situe dans le sud de la France. C’est loin d’être suffisant », déplore-t-il.

Une table ronde de prévention fin septembreAutre point noir dans la gestion de l’incendie : l’intervention de nombreux véhicules provenant d’autres départements pour faire face à l’extension. « Dans le plus grand massif de résineux d’Europe, j’ai beaucoup de mal à comprendre que nous ayons à faire venir des moyens d’autres départements avec un temps de déplacement qui peut durer plusieurs heures. Nous avons d’ores et déjà programmé une réunion courant septembre avec l’ensemble des services de l’Etat et les élus des communes impactées, pour analyser les marges de progrès à accomplir », a indiqué le président du Conseil départemental de la Gironde. La réunion en question prendra la forme d’une table ronde, et ce « dès que l’Ordre départemental “Opération feux de forêt” sera levé », indique la préfecture.

Elle devrait notamment réunir l’État, l’association de Défense des Forêts Contre l’Incendie (DFCI) Aquitaine et les responsables des communes de Saint-Jean-d’Illac, Pessac et Cestas. « Nous devons sensibiliser les maires, travailler collectivement avec l’État en tenant compte des documents d’urbanisme communaux. Nous pouvons également travailler avec les propriétaires, les syndicats forestiers et la DFCI pour poser progressivement des jalons vers ce qui pourrait être un Plan de Protection des Incendies de Forêt, comparable à ce qui existe déjà pour les inondations, pour faire en sorte que demain, un nouveau cadre général soit respecté par tous ». 

Un département particulièrement impactéLes actions et mesures prises devraient être connues dans les prochains mois. En attendant, la Gironde n’est pas épargnée puisqu’elle reste le département français où l’on comptabilise le plus de départs de feux (plus de 150 depuis janvier dernier) et la situation de sécheresse n’aide pas non plus. Le récent incendie de forêt à Saint Symphorien ce dimanche qui a brûlé une quinzaine d’hectares, a rapidement été maîtrisé, car les moyens étaient là dès le départ. Pour Alain David, les nouvelles constructions, souvent au cœur de la forêt, sont également une partie du problème. « Aujourd’hui, on a construit pour des raisons environnementales au milieu de la forêt. Certaines maisons sont même enclavées. Ce sont de véritables dangers qui menacent à la fois les habitants mais aussi ceux qui vont les secourir. Il va donc falloir mettre en place une règlementation beaucoup plus stricte et réfléchir à des périmètres ». 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3592
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !