Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | La plage, terrain d'innovation pour les acteurs économiques

26/03/2016 | Le GIP littoral Aquitain a mobilisé des entreprises aquitaine pour démontrer que développement économique et aménagements durables des plages se retrouvent à l'angle de l'innovation

Le projet Nemo, développé par INEO à Pessac

Ce jeudi 24 mars, c'est à Lège-Cap ferret que le GIP littoral a organisé sa troisième « Journée plages » à destination des gestionnaires du littoral, avec l'innovation comme thématique. Non pas celle portée par des politiques publiques expérimentales qui a déjà été abordées lors de la session précédente à Vieux-Boucau, mais celle des produits et services innovants proposés par les acteurs économiques aquitains. Des produits qui pourraient bien être les solutions de demain pour les acteurs et gestionnaires des plages et du littoral. Trois thématiques ont particulièrement été abordées : la protection des personnes, les déplacements doux et alternatifs à la voiture, et enfin la gestion environnementale des sites.

Comme l'a rappelé Renaud Lagrave, Président du GIP littoral aquitain, dans son introduction, « la première action phare du GIP a été le Schéma Plan plage (validé fin 2010, ndlr), qui donne aux communes qui se lancent dans la démarche, un cadre pour travailler sur l'aménagement raisonné des plages ». Mais pour autant si cet aménagement cherche à protéger le littoral et son environnement, la question n'est pas de « laisser ce littoral sous cloche », loin de là. Et au vu de l'affluence à cette journée «innov'plage », ce n'est visiblement pas l'intention des gestionnaires, pas plus que celle des 10 acteurs économiques invités, que le littoral et ces différentes problématiques visiblement inspirent. C'est, en effet, à un défilé de bonnes idées novatrices et soucieuses de l'aménagement durable des plages, qu'a donné lieu cette journée d'échange. Une manière pour le Gip littoral de démontrer aussi qu'aménagement durable et développement économique loin d'être concurrents peuvent se révéler parfaitement complémentaires, et offrir une vitrine à ses concepteurs innovants, auprès des acteurs présents.

C'est par exemple le cas de la scierie Labadie, qui a remporté le marché lancé par la mairie de Biscarosse pour la réalisation du premier poste de secours mobile en pin maritime. Une réalisation dont l'idée avait initialement été lancée par le GIP en partenariat avec l'ONF. Idée novatrice en soi, sa réalisation, pousse aussi à l'innovation technologique. Un défi du goût de cette scierie installée à Roquefort, qui depuis 40 ans est en recherche perpétuelle sur les innovations constructives en pin des Landes. Pour réaliser ce projet, elle passe encore un cap en décidant de recourir à la technique du "CLT", qui « à la différence du lamellé collé consiste en un croisement de plis de bois verticaux et horizontaux ». Une technique très peu développée en pin maritime, mais qui pourrait à terme être de nouveau utilisée par la scierie, après la réalisation de ce prototype, dans le cadre de projet de construction de produit d'hôtellerie de plein air en pin maritime. Un prototype, qui pourrait bien aussi donner l'idée à d'autres communes de se lancer.

L'innovation pour sauver des viesAutre proposition particulièrement innovante, le projet Nemo de la société INEO à Pessac, spécialisée dans le développement des réseaux de communication. Un projet « bluffant » selon le terme de Renaud Lagrave qui en effet a largement suscité l'intérêt dans la salle puisque son objet est de permettre une plus grande rapidité des interventions des sauveteurs, et ainsi en améliorer sensiblement le taux de survie à une noyade. Le principe repose sur la création d'un réseau basse fréquence reliant le poste de secours et le sauveteur parti à la rescousse d'un baigneur, d'une bouée de sauvetage équipée d'une carte embarquée, avec système de géolocalisation, d'un algoritme prédictif des courants marins et un écran dans le poste de secours, permettant de visualiser en direct les déplacements du sauveteur. L'idée est d'une part que le sauveteur dans l'eau puisse immédiatement faire connaître la procédure à mettre en place à terre pour prendre en charge le baigneur et qu'il soit géolocalisable plus rapidement qu'à l'oeil nu pour, si nécessaire, hélitreuiller plus rapidement la personne de l'eau. Quant à l'algoritme prédictif, il sert à pouvoir localiser le sauveteur et savoir où le courant peut éventuellement l'entraîner en cas de submersion trop importante de la carte embarquée (le réseau ne passe pas dans l'eau). Des tests effectués grandeur nature à Messanges (Landes) démontrent des procédures de sauvetage diminuée de 30%, soit un temps suffisant pour sauver un certain nombre de vies... Une démonstration qui a fait sensation dans la salle et pour cause, les plages concentrent chaque années 2/3 des noyés.

Sur le sujets des déplacements doux ou alternatifs, les fondateurs de co-rider.fr, sont venus présenter leurs plateforme de co-voiturage dédié surfers. Une offre, qui a su identifier les besoins spécifiques de ce public, ne serait-ce qu'en termes de véhicule nécessaire au transport des planches, ou encore aux horaires, souvent bien plus matinaux que ceux des baigneurs. Une solution proposant une alternative au véhicule individuel qui est un point de réflexion important pour les gestionnaires, soucieux de diminuer les flux de déplacements automobiles vers les plages, et alléger les parkings. Enfin dans le domaine de la gestion environnementale des sites, la société Base innovation, notamment, a pu présenter des solutions solaires autonomes, permettant d'assurer électricité ou chaleur, dans des sites isolés, que ce soit sur le toit d'un mobile home, sur un bateau, ou encore pour assurer l'éclairage de site.

La troisième journée Plages était organisé à la salle de la Halle à Lège Cap Ferret, le 24 mars 2016

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
13671
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !