Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/18 : L'Hermione est arrivé hier à Pasaia, au pays basque espagnol, où elle restera jusqu'au 27 mai.

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Interview : Olivier Darrioumerle : En attendant une ourse slovène dans les montagnes béarnaises.

13/02/2011 |

Olivier Darrioumerle - Journaliste

Ce n'est pas parce que l'ours brun a disparu des Pyrénées qu'il ne continue pas à passionner tous ceux qui savent que la faune sauvage et le destin des grands animaux en liberté témoignent, aussi, du lien que l'homme entretient avec son environnement. Notre confrère Olivier Darrioumerle est de ceux-là et sa nouvelle passion pour l'ours a piqué la curiosité de Gabrielle Soulé en stage de découverte au sein d'Aqui.fr. Récit en manière d'interview d'une rencontre...sur les pas de l'ours.

@qui! : Comme les lecteurs d'Aqui ont pu le remarquer vous avez écrit de nombreux articles sur l'ours. Pourquoi ce sujet et pourquoi l'avoir autant développé ?
Olivier Darrioumerle : Pourquoi ce sujet ? Parce ce que c'est un sujet qui intéresse beaucoup de lecteurs d'Aqui car ils sont, à la foisgens des villes et des villages. L'ours passionne dans notre région, c'est un des sujets importants à traiter. Ensuite, l'ours c'est l'actualité et le journaliste traite de l'actualité. Et là, en l'occurrence, une consultation publique vient d'avoir lieu pour recueillir, dans les communes concernées, l'avis de la population au sujet de la réintégration d'un ours dans les Pyrénées. Aqui se devait d'en parler.

@! : Est ce que le nombre d'articles que vous avez écrits et le nombre de personnes que vous avez rencontrées vous ont fait évoluer dans vos réflexions sur l'ours et sa réintroduction ?
O.D : Tout a fait ! Sur le sujet de l'ours, on part forcément avec des à priori. L'affect et l'affectif comptent beaucoup. Au début on est souvent guidé par les sentiments et donc on est davantage pour l'ours parce que c'est une bête charmante, du moins l'imagine-t-on ainsi. En étudiant le sujet, de près, on se rend compte que c'est très complexe ; or c'est la complexité qui rend la question intéressante.

@! : Nous avons commencé à parler de la réintroduction.Et vous, pensez vous que cela soit une bonne ou mauvaise idée ?
O.D : La réintroduction, c'est une bonne chose parce que l'ours existe dans les Pyrénées depuis des centaines de milliers d'années. Mais, la réintroduction de l'ours représente, quelque part, un échec parce que l'ours pyrénéen, en tant que tel, a disparu ou quasiment disparu. On procède donc à une réintégration d'ours slovènes, qui posent quelques problèmes. Notamment parce que cette race descend trop bas dans les montagnes, étant habituée a vivre moins en altitude que l'ours des Pyrénées. Donc avec la réintroduction d'ours on s'attache à restituer aux Pyrénéens un patrimoine qui a disparu. C'est un vrai paradoxe d'autant que selon moi cela a quelque chose d'assez tragique

@! : Comme vous avez écrit de nombreux articles et même un conte sur le site d'Aqui, avez vous des projets d'écriture ou des articles en cours sur cet animal ?
O.D : Il pourrait y avoir une suite au conte. Comme vous avez peut être pu le lire, c'est l'histoire de Nere un ours d'origine slovène qui s'est exilé a été rejeté par Pyros, le mâle dominant des Pyrénées centrales et orientales. Nere a fait des centaines de kilomètres jusqu'à l'ouest de la chaine, jusque dans le Béarn où il a trouvé Cannelle, la dernière ours pyrénéenne. Il a donc trouvé l'amour, avec Cannelle: ils on fait un petit, qui s'appelle Cannellito, « le petit cannelle » en espagnol. ll y a une histoire là, une histoire vraie  qui m'a donné l'idée d'écrire un  conte de Noël. Cannellito, le petit de Nere et Cannelle, aujourd'hui disparue parce que tuée par un chasseur en 2004, est le dernier ours à avoir du sang Pyrénéen. Et, paraît-il depuis mes dernières recherches, Pyros serait en passe de mourir ; il a entre 29 et 30 ans. Un âge canonique pour un ours; si il meurt il n'y aura plus de mâle vraiment pour reproduire l'espècedans les Pyrénées-Orientales. Nere et Cannellito sont les deux seuls ours existant dans les Pyrénéens Occidentales.Nere et Cannellito, le père et le fils, tournent en rond car il n'y a plus de femelles. Alors tôt ou tard, d'après mes sources, tôt ou tard sûrement, Cannellito, le plus jeune à moins que ce ne soit son père, iront chercher des femelles. Ils retourneront dans les Pyrénéens-Orientales et là qui rencontreront-il ? Pyros qui sera plus vieux, et sera sûrement battu par un ours plus jeune : ce sera soit le retour de Nere à l'est de la chaîne, soit celui deCannellito qui ira venger son père. L'histoire et le conte connaîtront, alors, un nouvel épisode.

@! : Alors quand peut-on attendre la réintégration de l'ours ?
O.D. : Dans la réalité, la réintégration de l'ours va être politique, on va suivre de près, avec Aqui, la tournure politique que prend la réintégration. Un ours devrait être réintégré dans le Béarn, une ours femelle au printemps, mais on a remarqué que Nathalie Kociuscko-Morizet ministre de l'environnement a mis la main sur le dossier de l'ours et que ça va être très politique. Jusqu'au présidentielle, ca va être un sujet politique,On disait les ours on voté Mitterrand a l'époque. La, question, désormais sera: est-ce que les ours voteront UMP ? Parce que c'est évident que le gouvernement va essayer de tirer parti de la sympathie pour l'ours, car l'ours est sympathique pour les gens des villes.


@! : Vous parlez beaucoup de l'ours mais en avez vous déjà vu ? Si non aimeriez-vous en voir un ?

O.D : Non, je n'ai jamais vu d'ours même pas dans un zoo mais oui, j'aimerais bien. C'est un animal sauvage. Ce qui doit être impressionnant c'est de voir une femelle avec son ourson.

Propos recueillis par Gabrielle Soulé

Partager sur Facebook
Vu par vous
877
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Baudouin de Menten | 13/02/2011

Les ours pyrénéens descendaient aussi dans les villages. les livres d'histoires des Pyrénées sont pleins de récits de ce genre. La désinformation des opposants finissent par payer. Les ours sont les mêmes, ils utilisent les mêmes chemins, se nourrissent de la même façon. Même espèce, même comportement. Le reste n'est que du régionalisme, voire du racisme. Vive la cohabitation et les Pyrénées sauvages.

l'outs | 15/02/2011

Monsieur Darrioumerle, votre position courageuse doit être saluée, même si vous subissez inconsciemment l'influence des arguments tendancieux des groupuscules anti que nous connaissons bien, comme le premier commentaire l'a justement signalé. Je voudrais indiquer que le noyau des Pyrénées centrale reste le plus important avec, au moins, une quinzaine d'ours. Le transfert d'une ourse vers le Béarn pourrait donc réamorcer le noyau occidental et doit être soutenu. Je suis à votre disposition pour vous rencontrer, ou en parler, si vous le jugez utile. Mon adresse e-mail a été donné à la rédaction. Je peux vous fournir toutes les informations objectives que vous jugeriez utiles pour une meilleure connaissance de ce dossier.
Jean-Paul Mercier auteur de "l'Europe des ours", ouvrage traitant de toutes les populations d'ours en Europe, qui vient de paraître.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !