Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Interview : Sébastien Darsy et les "défis écologiques" de Bordeaux et sa région

17/02/2008 |

Sébastien Darsy

Dix ans pour changer radicalement le consommateur en éco-citoyen: Des déchets à ne plus savoir qu'en faire, l'eau des nappes profondes trop vite épuisée, des transports polluants en expansion et les énergies de demain bien timides à s'imposer : Le constat apparaît évident à la plupart d'entre nous mais comment changer radicalement le consommateur en éco-citoyen...

Dans son livre (1) paru récemment et qui éclaire utilement quelques enjeux de « développement durable » de la campagne électorale en cours, le journaliste Sébastien Darsy rappelle d’ailleurs que 87% des Français se disent inquiets de l’avenir de la planète et ils sont 62% (donc une partie des mêmes) à avouer faire peu d’efforts pour réduire leurs déplacements motorisés (sondage TNS-Sofres réalisé en 2006) Cet ouvrage dresse un état des lieux très documenté, met en perspective, en prenant du recul, acteurs, actions, obligations et solutions à Bordeaux et en Aquitaine car c’est au plan local qu’il convient, pour lui, d’abord d’agir. « On n’a plus le temps. Si on avait pris ça en considération on aurait pu anticiper et éradiquer. Aujourd’hui, au pied du mur, on n’a plus le choix d’ignorer. Il faut changer radicalement, agir dans les dix ans à venir, engager citoyens et institutions dans une révolution des comportements et des mentalités » lance-t-il.

Sébastien Darsy « Les défis écologiques de Bordeaux et sa région Agir localement, penser globalement » Editions Sud Ouest 238 pages 15€(9782879018065)
Acheter ce livre chez Mollat.com


Aqui!
: Pourquoi avez-vous choisi Bordeaux et sa région alors que la question concerne toute notre planète ?
Sébastien Darsy
: Je n’ai pas cherché à faire un livre de plus mais à décrire des défis écologiques de manière plus complète et plus précise. En Aquitaine, on trouve une série d’illustrations et de grands dossiers comme les axes autoroutiers et les camions, un projet d’autoroute, des centres d’enfouissement et d’incinération de déchets, une problématique de l’eau, le potentiel d’un massif forestier. Il y a aussi un « agenda 21 » en Gironde,un « plan climat » au niveau de la Région, Noël Mamère et Alain Juppé.

@! : Comment se situe l’Aquitaine par rapport aux autres régions et y existe-t-il une réelle volonté politique de passer à l’acte ?
S.D. : La Gironde est dans la moyenne nationale autant pour le dossier de l’eau que celui de l’agriculture, pas plus ni moins en avance. Le pouvoir politique est constructif mais n’a pas la culture de faire passer l’écologie avant l’économie alors qu’il faut changer ce comportement. Alain Rousset élabore un plan climat à l’échelle régionale mais défend le projet autoroutier Pau-Bordeaux. Philippe Madrelle facilite l’agenda 21 mais serait favorable au grand contournement autoroutier. Alain Juppé est un grand écologiste mais il n’a jamais remis en cause l’incinération des déchets.

@! : Et le tramway ?
S.D. : C’est une vraie révolution qui a mis la ville sens dessus dessous et qui montre que quand on veut changer radicalement les choses, on peut. Il fallait stopper la thrombose, c’était une question de logique. Le tram a réduit de 30% le déplacement des voitures dans l’hyper centre. Tout n’a pas été résolu pour autant, il faut aller plus loin et diminuer encore la place des automobiles. Les grandes surfaces à la périphérie accroissent aussi la circulation des véhicules. Le tramway n’est pas un aboutissement, ce n’est qu’un départ, l’arbre qui cache la forêt. La politique des élus a consisté à décongestionner la circulation et ça recommence à être embouteillé.
Le quartier de La Bastide est un bon exemple de mixité pour tout avoir à portée de la main sans utiliser la voiture mais les centaines de logement construits dans ce quartier ne sont pas Haute Qualité Environnementale.

@! : Vous ne parlez pas dedéveloppement durable ?
S. D. : Il ne fait que perpétuer le système responsable de la dégradation de l’environnement. Sa définition ne pose pas la question des besoins. C’est un non-sens sémantique. Parler de développement durable pour les pays riches est inadapté aux enjeux écologiques.

@! : Quelles directions emprunter ?
S.D.
: D’abord se poser la question du seuil de développement et aller à l’encontre du toujours plus et du culte du profit. Bâtir la ville à la campagne provoque des effets pervers. Il ne s’agit pas de faire plus mais de faire mieux, devenir écocitoyen par la force des choses dans le soutenable plutôt que dans lechaos.

Propos recueillis par Michel Pujol


1_ Sébastien Darsy « Les défis écologiques de Bordeaux et sa région Agir localement, penser globalement » Editions Sud Ouest 238 pages 15€

 

Ecocitoyen très mauvais consommateur !


« L’écocitoyen est celui qui ne consomme pas de yaourts en pots de plastique car ils ne sont pas recyclables, celui qui se sert rarement de sa voiture et prend le plus possible les transports en commun ou pratique le vélo. L’écocitoyen c’est aussi celui qui limite ses achats de produits textiles fabriqués à l’autre bout du monde et acheminés avec du pétrole (utilisé par les camions et les porte-conteneurs). C’est celui qui privilégie la consommation de produits agricoles locaux, préférant se rendre sur les marchés plutôt que dans les grandes surfaces, c’est également celui qui limite sa consommation d’eau et d’électricité, quitte à mécontenter les actionnaires d’EDF ou de la Lyonnaise des eaux, etc. Conclusion : l’écocitoyen est, au regard du système économique actuel, un très mauvais consommateur ! »
Extrait de la page 216 de « les défis écologiques de Bordeaux et sa région »

Partager sur Facebook
Vu par vous
888
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !