Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | L'Agglomération de Pau se mobilise et expérimente sur le tri des biodéchets

19/10/2018 | L'agglomération paloise veut tendre à un nouveau modèle de gestion des déchets et s'attaque au défi de la valorisation des déchets de cuisine

Monique Sémavoine 1ere vice présidente de la CAPBP et Sébastien Paré, directeur adjoint en charge de la collecte et valorisation des déchets (CAPBP)

Labellisée en 2016, « Territoire Zéro Gaspillage, zéro déchet », la CAPBP, la communauté d'agglomération de Pau, s'est engagée dans la refonte de son modèle de collecte des déchets d'ici 2021. Concrètement, rappelle sa 1ère vice-présidente, Monique Sémavoine, les objectifs sont la réduction de production de déchets ménagers de 10% d'ici 2020, l'augmentation de la part du recyclage via l'extension du tri des emballages plastique et en verre, et enfin le développement du tri des déchets de cuisine et de jardin via le compostage et la collecte séparée. Après plusieurs actions ces dernières années sur les deux premiers points, la CAPEB, s'attaque à compter de ce mois d'octobre à la valorisation des déchets de cuisine, à travers 4 opérations pilotes sur l'agglo.

En 2016, les habitants de l'agglomération paloise produisaient 236 kg d'ordures ménagères par personne et par an. Or, selon une campagne de caractérisation des ordures ménagères menée par Valor Béarn, sur ces 236 kg, 170 kg, soit 70% du contenu des sacs poubelles auraient pu être triés pour une « seconde vie », par le biais du recyclage, du compostage ou de la réutilisation.
Si les premières mesures prises par l'agglo semblent déjà commencer à porter leur fruit (on enregistre 4% de tri supplémentaire sur les emballages en 20178 par rapport à 2016, et +2,7% sur le tri du verre), restait à la collectivité à se mobiliser, et mobiliser ses habitants, autour de la question des biodéchets et notamment des déchets de cuisine qui sur les 170 kg d'ordures valorisables de nos poubelles, en représentent 83 kg.

Collecte ou compost, 4 secteurs testent
Une action désormais mise en œuvre non seulement par une campagne de communication incitant les habitants de l'agglomération, à ne pas relâcher leurs efforts en matière de tri, mais aussi par le lancement ces jours-ci de 4 opérations pilotes spécifiques aux déchets de cuisine sur 4 secteurs identifiés de l'agglomération, au regard notamment de la typologie de leurs habitats. Deux d'entre eux (un caractérisé par de l'habitat collectif, l'autre par de l'habitat pavillonnaire) verront les foyers volontaires à cette expérimentation être dotés gratuitement de « bioseaux » marrons et sacs biodégradables à des fins de collecte des biodéchets dans les bacs marrons, quand les habitants volontaires des deux autres secteurs (là encore un en zone pavillonnaire (et rurale), l'autre en habitat collectif) recevront un « bioseau » vert et un composteur soit individuel, soit collectif en pied d'immeuble (ou lombricomposteur pour les appartements dotés de balcon) pour les logements collectifs. Au total ce sont environ 5000 personnes que la collectivité espère ainsi faire entrer dans cette expérimentation.
Ces secteurs pilotes qui accueillent ces jours-ci des réunions publiques d'information pour mobiliser les habitants sur la mise en place de ces expérimentations, seront « bien entendus accompagnés dans cette démarche via des petites formations d'une heure, la diffusion du matériel, des réunions de quartiers et des campagnes d'informations régulières par voie d'affiche et/ou en porte-à-porte pour favoriser et encourager le changement des habitudes dans les foyers », précise Monique Sémavoine. Car derrière la collecte ou le compost, c'est aussi bien sûr la volorisation possible de ces déchets pas comme les autres que la CAPBP veut mettre en avant... Mais au-delà de cet accompagnement, s'ajoute le souhait d'une dimension participative forte sur cette politique de gestion des déchets en général et sur ces opérations pilotes en particulier. Dans cet esprit, il est prévu la création d'une plateforme de concertation en ligne (www.agglo-pau.fr/dechets) où tous les habitants de l'agglomération sont invités à s'exprimer sur les modes de tri et de collecte selon eux les plus adaptés au territoire.

"Prendre le temps de la pédagogie, plutôt que la contrainte"
Sur cette plateforme est également attendu un retour sur les expérimentations nouvelles. Cette participation, complétée par une enquête de terrain auprès des habitants sera en effet importante dans un an, à l'heure du bilan de ces dispositifs tests. En complément de ces témoignages et données qualitatives, certains indicateurs quantitatifs de suivi seront aussi mis en place tout au long de la démarche tels que « la mesure des déchets par catégorie, et notamment celle du contenu de la poubelle grise, l'évolution des quantités de déchets et des quantités des flux », détaille Sébastien Paré, directeur adjoint en charge de la collecte et de la valorisation des déchets à la CAPBP.
« Ce bilan nous permettra de mesurer les effets de l'expérimentation, pour si besoin corriger les modes de gestion de ces déchets de cuisine, voir ceux qui s'adaptent le mieux, pour ensuite, mais pas forcément immédiatement, les élargir à l'échelle de l'agglomération », ajoute Monique Sémavoine, qui insiste sur son souhait de « prendre le temps de faire évoluer les comportements par la pédagogie, plutôt que par la contrainte. D'autant qu'au regard des obligations légales, nous avons du temps pour poursuivre ce travail et voir comment les habitants s'y adaptent le mieux. » Du point de vue légal en effet, l'harmonisation du mode de financement du service de collecte au sein d'agglomération nouvellement fusionnée, ce qui est le cas de la CAPBP, doit être faite d'ici 2022, et pour ce qui est du tri à la source des biodéchets pour les particuliers, la loi de transition énergétique pour la croissance verte impose sa généralisation au plus tard à 2025.

Dates et lieux des réunions d'information pour les quarters concernés:

19/10/18

Lons

école Perlic Nord

18h30

22/10/18

Meillon

Salle polyvalente

18h

23/10/18

Aressy

Maison pour tous

18h30

30/10/18

Philippon

Ecole des Lilas - cantine

18h

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6564
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !