Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | L'eau au coeur des priorités d"Adour-Garonne" et "Loire-Bretagne"

13/10/2020 | Ce lundi 12 octobre, Fabienne Buccio, Alain Rousset, Guillaume Choisy et Martin Gutton, se sont retrouvés afin de signer la convention de partenariat dans le domaine de l’eau.

1

Ce lundi 12 octobre, Fabienne Buccio, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Guillaume Choisy et Martin Gutton, directeurs généraux des agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, se sont retrouvés afin de signer la convention de partenariat dans le domaine de l’eau pour la période 2020-2021. Dans le respect des règles sanitaires, masques sur le nez, c’est enthousiastes qu’ils ont effectué ce geste symbolique, dans les locaux de Bordeaux Science Agro.

La région Nouvelle-Aquitaine est à cheval entre deux bassins. Celui de la Loire-Bretagne qui représente 21% de son territoire, et Adour-Garonne, 79% de celui-ci. Les milieux aquatiques de la région, c’est 74 000 kms de cours d’eau, soit presque deux fois le tour du monde ! Oui oui, deux fois… Inutile de préciser donc que les milieux aquatiques sont des éléments-clés du patrimoine régional. Avec notamment 24 000 kms de cours d’eau qui sont classés au titre de la protection de leur continuité écologique. « Pour le bassin Loire-Bretagne en Nouvelle-Aquitaine, seulement 27% des cours d’eau sont en bon état. Donc on a un gros travail à faire », souligne Martin Gutton, directeur général de l’agence de l’eau Loire-Bretagne. « L’enjeu de l’eau c’est probablement un enjeu essentiel aujourd’hui sur la qualité d’un territoire », explique Alain Rousset, président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine. D’où l’importance de cette convention. 

 « C’est une convention ambitieuse dans ses objectifs »

Le but de cette convention, c’est bien évidemment d’améliorer la qualité de l’eau, mais pas que ! « L’objectif de cette convention c’est protéger l’eau, garantir le maintien de la bonne qualité. Mais aussi assurer sa disponibilité, en faire un usage économique et raisonné pour qu’elle continue d’alimenter correctement le réseau hydrographique, les réservoirs, les zones humides, qui fournissent ainsi les nouveaux services écosystémiques dont nous dépendons de manière incontournable », développe Fabienne Buccio, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine. Il s’agit également de relever le défi du changement climatique en limitant ses effets sur la ressource en eau. Notamment en incitant aux changements profonds de pratiques et de comportements. « C’est une convention ambitieuse dans ses objectifs », exprime Martin Gutton. « Peut-être que face aux changements climatiques, une partie des solutions peut être trouvée dans un fonctionnement plus naturel, plus écologique des milieux et c’est aussi une façon de préserver ou reconquérir une partie de la biodiversité. C’est l’intérêt de la convention de se fixer des objectifs quantifiés », ajoute-t-il.

Dit comme ça, ça ne parle peut-être pas beaucoup. Alors concrètement, qu’est-ce qui va être mis en place? D’ici la fin 2021, et en cohérence avec les objectifs fixés par les Assises nationales de l’eau et la feuille de route Neo-Terra, l’action conjuguée des partenaires permettra plusieurs choses. D’une part, d’accompagner la réhabilitation de plus de 2000 ha de zones humides. D’autre part, la restauration du bon fonctionnement hydromorphologique de 1200 kms de cours d’eau, ou encore l’accompagnement d’exploitants agricoles dans la limitation de leur utilisation des pesticides (ce qui concerne 70 000 ha).  

 « L’agro-écologie c’est un acte et un enjeu essentiel »

« Le développement de l’agro-écologie est un axe essentiel », pour Guillaume Choisy, directeur général de l’agence de l’eau Adour-Garonne. Propos confirmé par Martin Gutton qui exprime qu’« il y a une nécessité d’accompagner la transition écologique de l’agriculture, qui est aussi un objectif de cette convention ». Toutefois, Alain Rousset, tient à souligner que « tout le monde est concerné, on ne peut pas se focaliser seulement sur l’agriculture ». D’ailleurs selon lui, « il est important de poursuivre le travail avec les scientifiques et les grandes écoles, parce qu’il y a un avantage, c’est que ça mène à déconflictualiser le rapport à l’autre ». Dans ce domaine agricole, l’objectif des partenaires est d’accompagner le changement des pratiques. Concrètement, cela se traduit par leur action commune dans le cadre du programme régional Re-sources afin de favoriser une eau de qualité - pour le maintien d’activités comme l’aquaculture, la baignade ou encore le tourisme - en réduisant les pollutions, en particulier sur les aires d’alimentation de captage d’eau potable prioritaires. En plus de tout cela, la convention permettra de coordonner des actions communes dans le cadre des appels à projets partenaires, comme sur la préservation des zones humides ou sur les continuités écologiques aquatiques. « L’agro-écologie c’est un acte et un enjeu essentiel à la fois pour préserver la quantité d’eau mais aussi pour préserver la qualité des sols », explique Guillaume Choisy.

En clair, « l’écologie est au centre du jeu et la convention est un enjeu majeur pour la région et pour la vie de chacun de nos concitoyens », exprime Fabienne Buccio. « Cette signature arrive dans un moment particulier. Elle arrive après un été de sécheresse sévère, dont nos agriculteurs sont les premiers à souffrir. Mais aussi dans un moment de difficultés économiques lié à la Covid-19 », poursuit Madame la préfète. Il est important de souligner que tout le monde est d’accord dans ce projet, où « tout l’enjeu de cette convention, c’est de trouver des axes et stratégies communes », déclare Guillaume Choisy. Cette convention fera l’objet d’une évaluation fin 2021, en vue de sa reconduction. 

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
25315
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Bernard Vauriac, président du Parc, Germinal Peiro, président d'Epidor et Michel Andrieux, président du syndicat de rivières Environnement | 21/01/2022

Mieux appréhender la gestion des milieux aquatiques de la rivière Haute-Dronne

Illustration éoliennes en mer Environnement | 12/01/2022

Projet éolien marin Sud Atlantique : quelle place pour la biodiversité ?

Grue cendrée Environnement | 03/01/2022

Pour un temps suspendu à la découverte des Grues cendrées

La réserve du marais d'Yves, côté littoral Environnement | 15/12/2021

La réserve nationale du marais d’Yves veut s’agrandir

Conférence WIS2021 Environnement | 03/12/2021

Le World Impact Summit, catalyseur de solutions pour la planète

Plantation d'une forêt résiliente sur le site aturin de Crédit Agricole Aquitaine Environnement | 30/11/2021

Le Crédit agricole Aquitaine et Alliance forêt bois créent une forêt résiliente à Aire-sur-l'Adour

Marais du pays rochefortais Environnement | 25/11/2021

Un projet de parc naturel régional en Charente-Maritime

Inauguration du serious game Espéride et la forêt de demain Environnement | 23/11/2021

Nouvelle-Aquitaine : une expérience immersive pour lutter contre le changement climatique

Arnaud Laurent, éleveur de limousines, a prévu de planter des haies sur une partie de son exploitation Environnement | 15/11/2021

Des agriculteurs haut-viennois s’engagent en faveur de la biodiversité

François Bayrou et Guillaume Choisy, DG de l'Agence de l'eau découvre le site de renaturation de l'Ousse des bois (en arrière-plan) sur le secteur Léon Blum, à Pau Environnement | 09/11/2021

A Pau, la rivère Ousse des Bois a retrouvé son lit naturel

Sur le salon de l’habitat de Limoges, le stand a généré de nombreux contacts Environnement | 05/11/2021

Un guichet habitat énergie disponible pour les habitants de Limoges Métropole

Eau potable -  illustration Environnement | 29/10/2021

Eau potable : une concertation pour creuser le projet du champ captant des Landes du Médoc

La boucle énergétique de Lagord Environnement | 29/10/2021

Une boucle énergétique en test à La Rochelle

Espace pédagogique Louis Fargue Environnement | 27/10/2021

Bordeaux : la station d'épuration Louis Fargue, une offre pédagogique pour "éveiller les consciences"

médoc biogaz une Environnement | 19/10/2021

Méthanisation : A Saint-Laurent du Médoc, Médoc Biogaz élargit son cercle vertueux