Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/18 : L'Hermione est arrivé hier à Pasaia, au pays basque espagnol, où elle restera jusqu'au 27 mai.

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/18 | Contournement de Beynac (24) : 3 nouveaux référés rejetés

    Lire

    Les décisions du tribunal administratif de Bordeaux concernant le contournement de Beynac (Dordogne) se suivent et se ressemblent. À la suite de son audience du 15 mai, il a rejeté, trois nouvelles requêtes contre les arrêtés d’autorisation de travaux de la préfecture et de la commune de Castelnaud-la-Chapelle. Les opposants requérants ont été déboutés et condamnés à verser 500 euros chacun au Conseil départemental et à la commune de Castelnaud-la-Chapelle pour les frais de justice.

  • 25/05/18 | Laura Flessel en visite à La Rochelle

    Lire

    La ministre des Sports Laura Flessel est en visite en Charente-Maritime ce vendredi 25 mai pour échanger avec lors du congrès des élus en charge du Sport (ANDES), au sujet de la nouvelle agence du sport. La ministre doit également visiter le Pole France Voile, basé à La Rochelle. Elle remettra la médaille de bronze de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement associatif à M.Ancel, proviseur du Lycée Dautet, avant de visiter le bateau du cercle handi rochelais.

  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarrosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Charente-Maritime : l'éco-taxe et le pont d'Oléron s'invitent à la session du Département

19/12/2016 | Le débat sur la création ou non d'un péage au pont d'Oléron est revenu sur la table lors du conseil départemental, où Bussereau a rappelé sa position

Pont d'Oleron

Semaine mouvementée pour le conseil départemental, lors de sa session d’hiver, qui s’est tenue du 12 au 16 décembre. Il s’agissait avant tout de voter le budget de l’année à venir : 900 millions d’euros, dont une majorité sera dévolue aux aides sociales (90 millions pour le seul RSA, ndlr), qui « n’ont fait qu’augmenter ces dernières années, bien que l’Etat nous annonce une baisse du chômage », a précisé le président du Conseil, Dominique Bussereau. Mais plusieurs questions connexes d’importance sont revenues sur la table, et qui devraient continuer à faire débat dans les mois prochains, quel que soit l’issue des présidentielles.

L’éco-taxe en question

Alors que le sujet n’était pas officiellement à l’ordre du jour, Dominique Bussereau a profité des derniers rebondissements dans l’affaire de la création d’un péage à Oléron pour donner son avis concernant l’éco-taxe. Alors le débat fait rage depuis plusieurs mois entre les partisans et les opposants à un projet de péage au pied du pont d’Oléron, et après deux refus du tribunal administratif de Poitiers concernant la demande du Département et de plusieurs élus locaux pour organiser un référendum local (jugé anticonstitutionnel), le même tribunal vient de renvoyer, le 1er décembre, le dossier à une plus haute instance, le Conseil d’Etat, pour juger d’une autre question (portée par l’Association pour la gratuité de l’île d’Oléron (AGPIO)) : la légalité d’un péage sur une route publique départementale. Si le Conseil d’Etat devait reconnaître l’illégalité du projet, il pourrait mettre à mal d’autres formes de péages comme celui de l’île de Ré, lui aussi sur une route départementale. A ce sujet, Dominique Bussereau reste confiant : « Je vois mal le Conseil d’Etat mettre à mal ce privilège de l’éco-taxe maintenant […] alors que l’objectif de cet éco-taxe est de préserver l’environnement et de développer les transports doux […] à l’heure où l’on nous rebat les oreilles avec la Cop 21». Dans le pire des cas, il envisage de saisir le Conseil constitutionnel.

L’aéroport de La Rochelle

« On attend avec impatience la réponse de la Région », a déclaré Dominique Bussereau concernant l’avenir de l’aéroport – il est notamment prévu la création d’un syndicat mixte, à condition que la Région accepte de lui déléguer la compétence. « Le président Alain Rousset avait dit qu’il ferait connaître sa position en décembre, nous ne la connaissons toujours pas à ce jour et les bruits de couloirs à Bordeaux nous laissent entendre qu’elle ne sera pas connue avant le printemps, voire l’été. Donc, nous nous sommes mis d’accord avec la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et son président Jean-François Fountaine pour renouveler nos aides et ne pas laisser tomber la desserte aérienne de notre département, mais il est urgent que la Région se positionne, et pas seulement pour La Rochelle, mais aussi pour des aéroports comme Périgueux, Bergerac ou Brive… » Le président de la Charente-Maritime attend également que la Région se positionne de manière générale sur la gestion des transports : pour rappel, la compétence sera dévolue à la Région à partir de 2017, dans le cadre de la réforme territoriale (dite aussi loi Notre), mais la Région a aussi la possibilité d’en déléguer la compétence. Compétence que le Département aimerait bien récupérer, mais « pour l’instant la négociation est très difficile, malgré la bonne volonté de nos directeurs généraux des services, de la Région et du Département, nous avons un petit problème politique, non pas avec le président, mais au sein de sa propre équipe [pour faire comprendre que] traiter les transports de La Rochelle est mieux que de le faire depuis Bordeaux. […] Je ne désespère pas que le bons sens prenne le dessus. »

Fusion entre les deux Charentes

Stéphane Villain, vice-président en charge du tourisme au Departement et président de la structure Charente-Maritime Tourisme, a annoncé la « fusion-création » prochaine des deux comités départementaux de tourisme de Charente et de Charente-Maritime, votée le 9 novembre à Cognac par les deux conseils d’administration. Un « partenariat » a  tenu à préciser l’élu et non une « absorption » des deux Charentes : la naissance juridique est prévue au 1er janvier 2017 pour une mise en fonction en avril et être opérationnelle en juillet. Objectif : développer une marque « Charentes », « un nom usuel qui doit devenir un nom de destination ; un domaine viticole commun et connu mondialement, Cognac ; un fleuve commun, la Charente ; des villages de pierres et d’eau ; des sites gallo-romains, à mettre en valeur, pour rendre plus visible la destination Charentes dans un contexte croissant de concurrence », a expliqué l’élu. Une gouvernance paritaire est prévue, avec Stéphane Villain comme président et le conseiller départemental charentais Jean-Hubert Lelievre (UMP) comme président délégué. Les 48 experts en tourisme seront répartis entre Angoulême, qui fera office de siège, et La Rochelle, antenne au budget annuel de 5, 5 millions d’euros. 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
12953
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !