Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/04/20 | Le préfet de la Corrèze adresse un message vidéo

    Lire

    Le département de la Corrèze compte à ce jour 11 victimes du Covid19. Au travers d’un message vidéo, le préfet de la Corrèze en appelle à tous pour respecter le confinement en ce week-end de Pâques. Une mobilisation exceptionnelle des policiers et des gendarmes sera mise en place pour le week-end pascal afin de s’assurer du respect du confinement.

  • 10/04/20 | Obligation de port de masque : le maire de Royan (17) contraint de reculer

    Lire

    Le maire de Royan Patrick Marengo a édité un arrêté le 8 avril obligeant tous les habitants de la commune à porter un masque pour se déplacer. Mesure illégale, lui a rétorqué le préfet de la Charente-Maritime. Patrick Marengo l'a donc retiré pour éditer un nouvel arrêté "encourageant fortement" le port du masque. L'élu a également lancé un appel à contribution pour réaliser des masques artisanaux, pour compléter les 22 000 masques FFP1 commandés par la Ville. contact : santé@mairie-royan.fr.

  • 10/04/20 | L'Engie Open de tennis de Biarritz annulé

    Lire

    L'Engie Open de tennis de Biarritz, organisé par Quaterback qui était programmé entre le 13 et le 19 juillet a été annulé en raison de la pandémie de Covid19. L’annonce par les instances internationales du gel des compétitions ATP et WTA jusqu’au 13 juillet et des mesures de confinement annoncées dans l’hexagone pendant une période incertaine ne permettent pas l’organisation de ce tournoi. En collaboration avec les instances du tennis ITF et FFT, les organisateurs se projettent vers l’édition 2021 afin que ce tournoi demeure un tournoi de référence.

  • 10/04/20 | Pas de pénurie de masques selon le préfet de la Dordogne

    Lire

    Lors d'un point presse, le préfet Frédéric Périssat, a annoncé que 900.000 masques avaient été distribués aux personnels soignants et aides à domicile depuis un mois. Le préfet estime qu'il n'y a "pas de pénurie" de masques. 140.000 masques ont été récupérés dans des entreprises ou dans des collectivités. Les infirmiers et médecins libéraux du département vont d'ailleurs se voir fournir, par l'Agence Régionale de Santé, 23.000 masques en supplément ainsi que 1000 litres de gel hydroalcoolique.

  • 10/04/20 | Interbev solidaire avec les soignants et les viandes régionales

    Lire

    Durant cette période de consommation traditionnelle de viande d’agneau et de veau, Interbev N-A soutient les actions de solidarité en offrant des repas à base de viandes régionales d’agneau et de veau aux hôpitaux et EHPAD : 120 repas à base d’Agneau du Limousin IGP* et de Veau élevé sous la mère IGP* Label Rouge ont été servis au personnel du CHU de Limoges le 7/04, et 500 repas à base d’Agneau de Pauillac IGP Label Rouge le seront ce jour au personnel du CHU de Bordeau. D'autres actions sont à venir auprès des CHU de Brive et de Poitiers, des EHPAD de la Corrèze, de la Vienne et des Pyrénées-Atlantiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | L'immeuble du futur : une première mondiale au Grand Parc

19/10/2018 | C'est en présence notamment de Martine Jardiné, Présidente de Gironde Habitat, que Jean-Luc Gleyze a visité hier le bâtiment qui abritera la Résidence Florestine et la future Maison du Département.

maison départementale une

C'est dans la quartier du Grand Parc que devrait être inaugurée en fin d'année, la future Maison du Département de Gironde. Un édifice qui accueillera également les quarante-neuf logements sociaux de la Résidence Florestine de Gironde Habitat. Conçu grâce à une innovation technologique mise au point par la société Qarnot Computing, il offre notamment une solution de chauffage gratuit et écologique pour les logements et bureaux qu'il abritera. Une première mondiale dans laquelle le Département de la Gironde s'est fortement investi en raison tant des économies d'énergies générées que de l'aspect social du projet. Un chantier dont la première pierre a été posée en juillet 2017 et qui a reçu hier, la visite du Président de Département.

Conçu par l'agence d'architecture Moon Safari, l'immeuble qui doit à terme abriter la Résidence Florestine et le nouveau Pôle Territorial de Solidarité de Bordeaux est avant tout un pari technologique et environnemental au service de l'innovation sociale. Fort de ses 3000 m2 dédiés à de nouveaux logements et 1752 m2 de locaux destinés à accueillir la future Maison du Département sur deux niveaux, c'est aussi le fruit d'un travail collectif né de la rencontre entre l'entreprise Qarnot Computing, le Département et Gironde Habitat. Un partenariat auquel est associée la banque BNP Paribas et grâce auquel les futurs habitants de l'immeuble pourront bénéficier d'avantages non négligeables tels que le chauffage et le wifi gratuits, pour ne citer que ceux-là. La raison ? La mise au point, par cette start-up sise à Montrouge et employant une trentaine de salariés (essentiellement des développeurs informatiques) des radiateurs QH-1. Le principe ? « Tout est parti d'un constat de départ, explique Miroslav Sviezeny, co-fondateur de l'entreprise : la surconsommation d'électricité dans les data-centers. Ces centres (banques, laboratoires de recherche, studios d'animation en 3D...) sont alimentés puis doivent être refroidis, le dégagement de chaleur étant inhérent aux calculs informatiques. Le principe consiste donc à récupérer cette chaleur perdue, appelée « chaleur fatale », pour chauffer des bâtiments ». Simple mais pas évident à réaliser. La première tentative réussie datant de 2014 et le processus ayant été par la suite perfectionné bien que le système reste inchangé : véritables radiateurs-ordinateurs, les QH-1 contiennent des microprocesseurs informatiques leur permettant de réaliser des calculs informatiques haute performance (habituellement effectués dans des data-centers) et dégagent une chaleur qui est dissipée pour chauffer les usagers. Une technologie offrant un double intérêt (un chauffage gratuit des habitations et bureaux et une absence de consommation énergétique pour refroidir les appareils) et à laquelle a souscrit la banque BNP Paribas, devenue partenaire du projet en confiant à ces ordinateurs-radiateurs, ses calculs réglementaires. « Il ne s'agit pas ici de calculs relatifs aux clients mais de ceux que nous sommes tenus d'effectuer pour nous assurer que nous avons bien la capacité de résister aux chocs économiques éventuels », précise Vincent Thiery, Directeur Régional du Réseau Nouvelle-Aquitaine. Une activité que la banque compte poursuivre puisqu'elle a récemment signé afin de multiplier par quatre le volume des calculs ainsi traités.

 maison départementale bis

 

Un partenariat gagnant-gagnant

Des radiateurs également équipés de capteurs à la demande du client (bruit, mouvement, humidité, pression...) permettant ainsi de contrôler la consommation énergétique du bâtiment et la qualité de l'air. Une expérimentation d'ailleurs validée par l'ADEME. Par ailleurs équipé d'une prise internet (fibre ou RJ45) par laquelle transitent les calculs informatiques, le QH-1 garantit aussi le wifi gratuit au locataire. « Une solution permettant de lutter efficacement contre la précarité énergétique et numérique », note Jean-Luc Gleyze, rejoint sur ce point par Martine Jardiné (1) : «14% de la population française est en situation de précarité énergétique. C'est une politique engagée, sociale et solidaire du Département et une politique de stratégie de Gironde Habitat de faire en sorte que ses locataires soient le mieux logés possible ». « Dans le même esprit, nous avons signé, il y a quelque temps, dans l'immeuble « Les Souffleurs », un protocole d'accord unique en France avec un certain nombre de partenaires (panneaux photovoltaïques), au travers duquel il sera possible à terme, de distinguer l'économie sur la facture énergétique de chacun des logements, note le Président avant de préciser concernant le Grand Parc : C'est une opération gagnant-gagnant. Le Département en bénéficiant de deux étages dédiés aux services sociaux, Gironde Habitat avec ce bâtiment qui aura des qualités exceptionnelles au niveau énergétique et environnemental, Qarnot Computing en démontrant sa capacité technologique, les locataires avec un chauffage et un internet gratuit et BNP Paribas via le rachat de ses calculs. » Une réalisation dont le coût avoisine les 9M€ dont 1 854298M€ financés grâce aux fonds propres de Gironde Habitat. Seule véritable limite actuelle de cette innovation : l'impossibilité de la proposer à des particulier ; L'installation nécessitant un entretien régulier effectué par un spécialiste. Au final, une réalisation pour laquelle Jean-Luc Gleyze ne cache pas sa satisfaction, preuve définitive que « c'est bien la démonstration que le Département sans la Métropole, fait son travail et qu'il n'a pas besoin d'être remplacé par une métropolisation ».

 

(1) : Présidente de Gironde Habitat, vice-présidente du Conseil départemental de la Gironde, chargée de l'habitat, du logement et du développement social et Présidente du FSL

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6305
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !