Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | L'immeuble du futur : une première mondiale au Grand Parc

19/10/2018 | C'est en présence notamment de Martine Jardiné, Présidente de Gironde Habitat, que Jean-Luc Gleyze a visité hier le bâtiment qui abritera la Résidence Florestine et la future Maison du Département.

maison départementale une

C'est dans la quartier du Grand Parc que devrait être inaugurée en fin d'année, la future Maison du Département de Gironde. Un édifice qui accueillera également les quarante-neuf logements sociaux de la Résidence Florestine de Gironde Habitat. Conçu grâce à une innovation technologique mise au point par la société Qarnot Computing, il offre notamment une solution de chauffage gratuit et écologique pour les logements et bureaux qu'il abritera. Une première mondiale dans laquelle le Département de la Gironde s'est fortement investi en raison tant des économies d'énergies générées que de l'aspect social du projet. Un chantier dont la première pierre a été posée en juillet 2017 et qui a reçu hier, la visite du Président de Département.

Conçu par l'agence d'architecture Moon Safari, l'immeuble qui doit à terme abriter la Résidence Florestine et le nouveau Pôle Territorial de Solidarité de Bordeaux est avant tout un pari technologique et environnemental au service de l'innovation sociale. Fort de ses 3000 m2 dédiés à de nouveaux logements et 1752 m2 de locaux destinés à accueillir la future Maison du Département sur deux niveaux, c'est aussi le fruit d'un travail collectif né de la rencontre entre l'entreprise Qarnot Computing, le Département et Gironde Habitat. Un partenariat auquel est associée la banque BNP Paribas et grâce auquel les futurs habitants de l'immeuble pourront bénéficier d'avantages non négligeables tels que le chauffage et le wifi gratuits, pour ne citer que ceux-là. La raison ? La mise au point, par cette start-up sise à Montrouge et employant une trentaine de salariés (essentiellement des développeurs informatiques) des radiateurs QH-1. Le principe ? « Tout est parti d'un constat de départ, explique Miroslav Sviezeny, co-fondateur de l'entreprise : la surconsommation d'électricité dans les data-centers. Ces centres (banques, laboratoires de recherche, studios d'animation en 3D...) sont alimentés puis doivent être refroidis, le dégagement de chaleur étant inhérent aux calculs informatiques. Le principe consiste donc à récupérer cette chaleur perdue, appelée « chaleur fatale », pour chauffer des bâtiments ». Simple mais pas évident à réaliser. La première tentative réussie datant de 2014 et le processus ayant été par la suite perfectionné bien que le système reste inchangé : véritables radiateurs-ordinateurs, les QH-1 contiennent des microprocesseurs informatiques leur permettant de réaliser des calculs informatiques haute performance (habituellement effectués dans des data-centers) et dégagent une chaleur qui est dissipée pour chauffer les usagers. Une technologie offrant un double intérêt (un chauffage gratuit des habitations et bureaux et une absence de consommation énergétique pour refroidir les appareils) et à laquelle a souscrit la banque BNP Paribas, devenue partenaire du projet en confiant à ces ordinateurs-radiateurs, ses calculs réglementaires. « Il ne s'agit pas ici de calculs relatifs aux clients mais de ceux que nous sommes tenus d'effectuer pour nous assurer que nous avons bien la capacité de résister aux chocs économiques éventuels », précise Vincent Thiery, Directeur Régional du Réseau Nouvelle-Aquitaine. Une activité que la banque compte poursuivre puisqu'elle a récemment signé afin de multiplier par quatre le volume des calculs ainsi traités.

 maison départementale bis

 

Un partenariat gagnant-gagnant

Des radiateurs également équipés de capteurs à la demande du client (bruit, mouvement, humidité, pression...) permettant ainsi de contrôler la consommation énergétique du bâtiment et la qualité de l'air. Une expérimentation d'ailleurs validée par l'ADEME. Par ailleurs équipé d'une prise internet (fibre ou RJ45) par laquelle transitent les calculs informatiques, le QH-1 garantit aussi le wifi gratuit au locataire. « Une solution permettant de lutter efficacement contre la précarité énergétique et numérique », note Jean-Luc Gleyze, rejoint sur ce point par Martine Jardiné (1) : «14% de la population française est en situation de précarité énergétique. C'est une politique engagée, sociale et solidaire du Département et une politique de stratégie de Gironde Habitat de faire en sorte que ses locataires soient le mieux logés possible ». « Dans le même esprit, nous avons signé, il y a quelque temps, dans l'immeuble « Les Souffleurs », un protocole d'accord unique en France avec un certain nombre de partenaires (panneaux photovoltaïques), au travers duquel il sera possible à terme, de distinguer l'économie sur la facture énergétique de chacun des logements, note le Président avant de préciser concernant le Grand Parc : C'est une opération gagnant-gagnant. Le Département en bénéficiant de deux étages dédiés aux services sociaux, Gironde Habitat avec ce bâtiment qui aura des qualités exceptionnelles au niveau énergétique et environnemental, Qarnot Computing en démontrant sa capacité technologique, les locataires avec un chauffage et un internet gratuit et BNP Paribas via le rachat de ses calculs. » Une réalisation dont le coût avoisine les 9M€ dont 1 854298M€ financés grâce aux fonds propres de Gironde Habitat. Seule véritable limite actuelle de cette innovation : l'impossibilité de la proposer à des particulier ; L'installation nécessitant un entretien régulier effectué par un spécialiste. Au final, une réalisation pour laquelle Jean-Luc Gleyze ne cache pas sa satisfaction, preuve définitive que « c'est bien la démonstration que le Département sans la Métropole, fait son travail et qu'il n'a pas besoin d'être remplacé par une métropolisation ».

 

(1) : Présidente de Gironde Habitat, vice-présidente du Conseil départemental de la Gironde, chargée de l'habitat, du logement et du développement social et Présidente du FSL

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6691
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !