aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | L'ours menacé à l'ouest des Pyrénées, mais stable au centre

12/04/2016 | Alors que la partie ouest des Pyrénées ne compte plus que deux mâles isolés, le centre du massif voit les ours afficher un bon niveau de reproduction

La population d'ours dans les Pyrénées est estimée à au moins 29 individus

Le nombre d’ours vivant dans les Pyrénées est resté stable en 2015. Mais cette population demeure fragile, estiment les défenseurs du plantigrade. L’ouest du massif, où deux mâles isolés ont pris leurs habitudes, suscite en effet des inquiétudes. Si aucune femelle n’y est introduite, ce secteur allant de la vallée d’Aspe à la région de Luz-Saint-Sauveur risque fort de voir cet animal disparaître à court terme, prévient l’association Pays de l’ours-Adet. Rien de tel n’est cependant constaté dans la partie centrale de la chaîne. L’an passé, 27 individus y ont été dénombrés et la reproduction parait bonne. Trois portées comprenant au total 6 oursons ont été repérées en 2015. D’autres pourraient bien suivre cette année.

Ces chiffres sont le fruit d’un travail de terrain très méthodique. Un rapport établi par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS)  indique que  901 indices de présence d’ours ont été confirmés en 2015 sur le versant français du massif montagneux.
Le plus souvent il s’agit de poils retrouvés sur des écorces d’arbre, mais aussi de photos et de vidéos révélant passage d’un animal, d’empreintes relevées sur le sol ou de témoignages apportés par des chasseurs ou des randonneurs.

Iris, le berger malinois utilisé pour repérer les crottes d'ours

Sans oublier un élément précieux : les crottes d’ours qu’un chien spécialement dressé repère  à terre. L'intéressé s’appelle Iris. C’est un berger belge malinois. Il se couche et aboie dès qu’il a trouvé une trace et il est redoutable. Depuis que l’équipe ours de l’ONCFS fait appel à ses services, Iris a permis de retrouver six fois plus de ces indices particuliers que par le passé.

Autre preuve de la présence du plantigrade : les attaques dont sont victimes certains troupeaux. L’année dernière, 88  morts d’ovins dues à l’ours ont été confirmées, pour 148 animaux blessés. Ce bilan est en baisse de 31% par rapport à 2014. A noter, pour être complet, qu’il a aussi concerné… 5 ruches.

L’ouest en manqueVoilà pour la méthode. Reste le constat. « A l’ouest, rien de nouveau » déplore Adet-Pays de l’ours en commentant ce travail. Dans le haut-Béarn, le grand mâle Néré, qui parait se cantonner essentiellement aux vallées d’Aspe et d’Ossau, continue à traîner sa solitude. Quant à Cannellito, le fils de l’ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur des Pyrénées-Atlantiques, il fréquente tout aussi isolé un territoire de près de 1 100 kilomètres carrés allant jusqu’au département voisin.

« Ces deux mâles attendent que les autorités, françaises ou espagnoles, daignent se pencher sur leur sort et leur lâcher quelques femelles. Elles ne viendront pas toutes seules ! » commentent les partisans de la réintroduction.

De nouveaux reproducteurs au centreLa situation des Pyrénées centrales est tout autre. Sur les 27 ours que l’on y a repérés, 14 sont des femelles et 9 sont des mâles adultes. Le sexe de 4 oursons n’a, par contre, pas pu être déterminé.Les indices de présence de l'ours relevés en 2015 à l'ouest et au centre du massif

Aucun cas de mortalité n’a été constaté l’année dernière. Même si deux oursons, présents en 2014, n’ont pas été détectés en 2015 et « ne peuvent pas encore être considérés comme disparus ».

D’une manière générale, cette population relativement jeune où de nouveaux reproducteurs ont été dénombrés « poursuit son extension régulière, essentiellement sur le versant espagnol » note le rapport rédigé par l’ONCFS.

Les femelles et leurs petits plus discretsCelui-ci parle également d’une « bonne dynamique » car le nombre de femelles suitées a tendance à s’accroître. En 2016, leur nombre est estimé au moins à 7, voire à 10 individus. Sachant que, compte-tenu que l’augmentation du nombre de mâles adultes, toujours susceptibles de s’en prendre aux oursons, les femelles et leurs petits se font plus discrets et deviennent donc plus difficiles à repérer.

Bref, au moment où l’on s’apprête à célébrer les vingt ans des premiers lâchers d’ours en France, les perspectives de reproduction affichées par les Pyrénées centrales semblent correctes.
En mai prochain, les Catalans, doivent pour leur part lâcher un nouveau mâle en montagne. « Il pourrait participer à la reproduction dès ce printemps et apporter ainsi un peu de sang neuf » se réjouit Adet-Pays de l’ours.

Le rapport du réseau ours brun : http://www.oncfs.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Reseau_Ours_Brun_2015.pdf

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : ONCFS

Partager sur Facebook
Vu par vous
25865
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !