Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | La Dordogne s'engage dans la lutte contre la tuberculose bovine

26/04/2018 | De nombreuses actions sont menées en Dordogne dans la lutte contre la tuberculose bovine. Des mesures spécifiques concernent la faune sauvage.

Un exemple d'opération de piégeage de blaireaux à Saint Pierre de frugie

La Dordogne, un des départements français les plus touchés par la tuberculose bovine a renforcé depuis le début de l'année 2017 ses moyens de lutte contre la maladie. Ces actions concernent des mesures de bio sécurité dans les élevages dans les zones considérées à risque. Un travail a été aussi engagé pour éviter la contamination par la faune sauvage. Les services de l'Etat travaillent en partenariat avec la fédération de chasseurs, les associations de piégeurs, les lieutenants de louvèterie pour des opérations de piégeage au quotidien, notamment du blaireau. Illustration à St Pierre de Frugie.

 La Dordogne figure depuis des années dans le trio de tête des départements les plus touchés par la tuberculose bovine. Une distinction dont les éleveurs se passeraient bien.   Depuis le 1er janvier, 22 foyers ont été recensés. C'est le même chiffre que l'an dernier à la même date. Les services de l'état tablent pour cette année, sur une stabilité du nombre de foyers.  Depuis janvier 2017, la Dordogne, classée en zone 3 de surveillance, (le plus élevé) a pris des mesures pour lutter contre la maladie. "Pendant des années, nous avons travaillé  autour de la détection et de l’élimination des animaux infectés. Localement, on assiste à une problématique de recontamination des élevages. Certains ont enregistré deux ou trois foyers.  Des mesures de bio sécurité  ont été instaurées: protection des bâtiments, abreuvoirs,  clôtures, modification dans les pratiques d’élevage, rappelle  Frédéric Piron, le directeur départemental de la DDCSPP.

Eviter les risques de propagation

Un travail a aussi été engagé sur la faune sauvage. Les services de l’état travaillent avec la fédération des chasseurs,  les associations de piègeurs et l’association de lieutenants de louveterie dans le plan de lutte contre la tuberculose bovine. Les mesures ont pour but de limiter les risques de diffusion aux espèces sauvages en optimisant les pratiques de chasse, en évitant les facteurs de regroupement des animaux et en diminuant les densités des populations, mais également d’identifier les risques de diffusion hors des zones reconnues infectées, d’assurer une surveillance au sein des élevages. « Dans le cadre du dispositif Sylvatub, nous avons accentué nos mesures de prévention et de lutte lorsqu’un cas de tuberculose bovine est détecté au sein de la faune sauvage. Des cas ont  été mis en évidence sur des cerfs, des sangliers, des blaireaux et renards à proximité de foyers domestiques. Le réservoir principal du « Mycobacterium bovi » est constitué par les bovins  à partir desquels l'environnement et la faune sauvage peuvent être contaminés. Les populations d'animaux sauvages peuvent alors éventuellement devenir à leur tour réservoir, en particulier si leur densité est suffisante, » explique Franck Martin chef de service Santé et Protections Animales à la DDCSPP de la Dordogne. 

Afin d’éviter les risques propagation, les lieutenants de louvèterie avec la fédération de chasse procèdent à des opérations quotidiennes de repérage et de référencement de terriers de blaireaux par  du piègeage au collet dans les zones à risque, principalement au Nord Ouest du département. Sur la saison 2017 – 2018, 1454 blaireaux  ont ainsi été prélevés  et le taux d’infection s’élève à 3,7 %. Ces opérations de capture de blaireaux sont encadrées par un arrêté préfectoral et sont effectuées sous la supervision d'un lieutenant de louveterie. Elles  répondent aux impératifs sanitaires définis dans l'arrêté pour la surveillance ou pour la réduction de population infectée. A ces opérations de piégeage de blaireaux, s'ajoutent une augmentation du nombre de colliers sur le grand gibier et sangliers en lien avec la fédération de chasse. Celle ci prend en charge le coût des pièges. Une démonstration de piégeage de blaireaux a eu lieu lundi à Saint -Pierre -de-Frugie, en présence de l'association  des lieutenants de louvèterie et des services de l'Etat. 

La Nouvelle Aquitaine représente une proportion croissante des cheptels infectés de tuberculose. Les foyers recensés dans les départements de la Charente, de la Dordogne, des Landes, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques et Haute-Vienne représentent 90% du total à l’échelle nationale, ajoute Franck Martin. «  Le risque est que notre région perde à terme son statut de zone indemne est réel. Si tel était le cas, les conséquences économiques pour les  éleveurs seraient dramatiques. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3325
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !