aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Les stations de ski béarnaises mieux armées face à la météo

18/06/2016 | Pour essayer de faire face aux aléas de la météo, les deux stations de ski vont voir leur arsenal de production de neige de culture être renforcé

La Pierre-Saint-Martin au début 2016 : un enneigement très réduit

L’hiver dernier, la météo a malmené les stations de ski béarnaises de Gourette et de La-Pierre-Saint-Martin. En dépit des chutes de neige survenues comme d’habitude fin novembre, ces dernières ont en effet pâti de températures trop douces. Résultat : le manteau neigeux travaillé par ces stations d’altitude n’a pas suffi pour accueillir les skieurs. Tandis que leurs voisines des Hautes Pyrénées étaient plus préservées, il leur a fallu attendre la mi-janvier pour commencer à travailler normalement. Même si l’on ne peut pas maîtriser la météo, le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques a donc décidé de renforcer ses équipements de production de neige : 780 000 euros vont être investis cette année afin de les améliorer dans les deux stations. Au total, ces dernières bénéficeront d’une enveloppe de travaux de 1,7 million. En attendant le lancement d’un plan montagne 64

L’investissement envisagé en 2016 sur Gourette et La-Pierre-Saint-Martin n'est pas anodin. Il consistera à remplacer 40 têtes d’enneigeurs par des équipements de dernière génération. Ce qui permettra, assure-t-on, de produire une neige de qualité par une température de -2 ° C au lieu des 4 °C nécessaires jusqu’alors.

Plusieurs ventilateurs à neige à gros débit vont par ailleurs être installés afin d’optimiser les plages horaires de production. La neige ainsi fabriquée restant « ce mélange exclusif d’eau et d’air qui, assemblé à la neige tombée du ciel, constitue un manteau durable et idéal pour la glisse ».

D’autres travaux, entamés en 2015, se poursuivront  de même cette année pour un montant de 660 000 €. Parmi eux, on trouve l’aménagement du front de neige à La-Pierre-Saint-Martin. Pour compléter les mesures déjà prises l’an passé, le Département consacrera par ailleurs 240 000 € à la sécurisation du risque avalanche à Gourette, tandis que 30 000 € seront utilisés pour diverses opérations, comme la fin de la déconstruction du télésiège des Fontaines de Cotch détruit par une coulée en février 2015.

 Du tourisme toute l’année en montagne

Quant au « Plan montagne » que les Pyrénées-Atlantiques souhaitent mettre en place, il sera « finalisé en octobre », indiquent Jean-Jacques Lasserre, le président du Conseil Départemental, et Vincent Bru, le président de l’Etablissement public des stations d’altitude.

Les stations de ski constitueront un élément moteur de cette opération et plusieurs priorités seront affichées. Qu’il s’agisse de moderniser et optimiser l’offre d’hébergement, d’améliorer l’accès aux sites, de développer le niveau de service mais également – et ce n’est certainement pas un mal – de développer une offre qui s’étendrait sur quatre saisons. Ce qui conduira les acteurs locaux à développer une politique touristique mettant en valeur le patrimoine naturel et agricole que constitue la montagne. Dans le même esprit, « une coopération transfrontalière plus ambitieuse » est envisagée avec l’Espagne.

« L’ambition du Plan Montagne 64 ne se limite pas à l’économie hivernale » tiennent à rappeler à ce propos les élus. « Il a pour vocation de soutenir l’ensemble des filières d’activités qui font la vitalité de la montagne basco-béarnaise ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
20917
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !