Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/02/20 : Les producteurs des Pyrénées-Atlantiques reviennent chargés de médailles du Salon International de l'Agriculture : 95 au total, dont 19 médailles d'or, 41 médailles d'argent et 35 de bronze, produits et vins confondus.

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Gironde: 17 830 candidats aux municipales

    Lire

    Municipales: Dans les 535 communes de Gironde, ce sont 17 830 candidats qui se sont déclarés pour 8 887 sièges à pourvoir. Dans toutes les communes du département au moins une liste a été déposée. Dans les 231 communes de plus de 1 000 habitants, 496 listes ont été déposées soit 13 102 candidats (52% d’hommes et 47% de femmes) pour 5183 sièges à pourvoir. Bordeaux compte le plus grand nombre de listes, 10 listes déposées suivi de Mérignac avec 9 listes.

  • 28/02/20 | Municipales: 6 communes sans candidats dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Dans les 546 communes des Pyrénées-Atlantiques, 11 088 candidats se sont déclarés pour 7392 sièges à pourvoir. A Arrien, Urost, Higuères Souye, Pardies Pietat, Etsaut et Escout aucun candidat ne s'est présenté. Aucune élection ne pourra être organisée pour ce 1er tour. De nouveaux candidats pourront se déclarer entre les 2 tours et les élections pourront ainsi se tenir au 2nd tour. Si aucune candidature n’intervient pour le 2nd tour. Le préfet de département nomme alors une délégation spéciale chargée de gérer les affaires courantes de la commune et d’organiser de nouvelles élections dans un délai de 3 mois.

  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | La Rochelle : feu vert de l'Etat pour un territoire zéro carbone!

13/09/2019 | L’agglomération rochelaise fait désormais partie des 24 collectivités retenues par l’Etat dans son appel à projet de territoire d’innovation de grande ambition

Lors de l'annonce officielle par Jean-François Fountaine, avec le président du Port Atlantiqye Michel Puyrazat, le président de l'université Jean-Marc Ogier, la directrice des services Emilie Bout et la chargée de mission du projet pour la CdA Laure-Emile

Les sourires s’affichaient sur tous les visages des représentants du Consortium « territoire zéro carbone » ce midi à la terrasse du restaurant du Musée Maritime de La Rochelle, où tout le « staff » s’était donné rendez-vous pour fêter l’événement avant son annonce officielle. « Nous étions à la fois inquiets et confiants », résumera plus tard le maire de La Rochelle et président de l’agglomération Jean-François Fountaine, visiblement soulagé par l’annonce du premier ministre en fin de matinée. La Rochelle fait désormais partie des 24 territoires retenus dans le cadre de l’appel à projet sur des programmes de territoire d’innovation de grande ambition (TIGA), lancé en 2017.

« Notre force dans ce dossier, a résidé dans le fait que ce n’est pas le seul projet d’une collectivité mais d’un consortium rassemblant le privé et le public », a expliqué Jean-François Fountaine, se remémorant le grand oral passé en juillet à Paris devant les membres du jury du Tiga, « Je peux vous dire qu’il y a peu de dossiers qui ont pu se présenter comme nous avec l’université et le port comme partenaires. Ce qui a plu au jury également, c’est que notre projet fasse le lien entre les différentes initiatives et innovations déjà portées précédemment par différents acteurs du territoire ». L’édile a rendu hommage à l’ancien maire de la ville Michel Crépeau, premier initiateur d’un projet de territoire visant à atteindre la neutralité carbone. « C’est une page qui s’ouvre aujourd’hui et qui va nous emmener jusqu’en 2040. C’est un projet ambitieux mais nécessaire », a prévenu l’élu, « Notre monde est en pleine évolution, il va se transformer pour des raisons climatiques mais aussi sociologiques. C’est à nous d’être actif dans ces changements qui vont de toute façon survenir. Faisons en sorte d’être prêts, agissons avant qu’on nous impose des mesures ».

L’agglomération a fait son bilan carbone selon le référentiel de l’Ademe (population, logements, industries, circulation, etc.), le territoire émet aujourd’hui 1,9 million de tonnes de carbone par an. Le défi est donc de taille pour arriver à la neutralité carbone.

Et maintenant ?

Désormais, le Consortium attend de savoir quelle est l’enveloppe exacte que va lui allouer l’Etat sur ses 450 M€ de budget, et quelles actions du programme vont être concernées. Selon les premières annonces du ministère, il serait question d’une enveloppe d’un peu plus de 7 millions d’euros de subventions, et d’un investissement global de plus de 17 millions dans des actions publiques ou privées à caractère innovant. L’agglomération avait déjà reçu 400 000 € lors de la première étape de sélection du Tiga, pour mettre en place des études de faisabilité. Le budget du plan d’actions définitif a été chiffré à 82M€. 25M€ vont déjà être octroyés par la Banque des territoires à certaines structures publiques et privées. « En fonction des montants et de leur répartition, nous iront ensuite chercher d’autres aides ailleurs », explique Emilie Bout, la directrice générale des services de la ville de La Rochelle.

En attendant, les acteurs du consortium ne comptent pas se reposer sur leurs lauriers. « Nous allons tout de suite commencer à mettre des actions en place, et la première, c’est d’impliquer les citoyens à travers des actions de pédagogie », poursuit Emilie Bout. L’une d’entre elle s’incarnera dans la future exposition « Océan-climat », en préparation au musée maritime de La Rochelle. L’objectif est d’expliquer de façon didactique le rôle primordial des océans dans la régulation du climat. « Nous allons également travailler à améliorer les mobilités douces au quotidien », a annoncé la directrice. Plusieurs actions à destination du grand public seront lancées dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité, qui se tient du 16 au 22 septembre. La plateforme de données carbone et le fameux « agrégateur carbone » vont être lancés. Le Consortium va également créer et intégrer un comité de consultation citoyenne, qui sera composé de 25 personnes avec des représentants des entreprises et des associations, sur la base du volontariat.

Rappel du projet publié le 20 juin 2018

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6118
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !