Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

16/10/19 : C'est à Saint-Jean-Pied-de-Port (64) que se tient les 17 et 18 octobre le congrès annuel de l'Association Nationale des Elus de Montagne. Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires participera à l'ouverture de la manifestation.

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/19 | 180 exposants au Salon de l'habitat et de l'immobilier à Biarritz

    Lire

    Dès ce jour à la halle Iraty de Biarritz et jusqu'à dimanche, près de l'aéroport, se tiennent deux salons complémentaires, Solution Maison pour son aménagement et un second qui rassemble les constructeurs et promoteurs de la Région. Sans oublier les Offices HLM. Des conférences à thèmes seront en outre organisées. Dans un secteur immobilier très tendu et très convoité au Pays basque, une visite qui s'impose, de 10 h à 19h. Entrée 6 euros et à 3 euros pour...les plus de 60 ans. Gratuit pour les moins de 18 ans.

  • 18/10/19 | Congrès des départements : la gauche dénonce un "mépris"

    Lire

    Vive réaction du groupe de gauche (PS, PCF, PRG) ce vendredi dans le cadre du Congrès des Départements de France (du 16 au 18 octobre à Bourges). Dans un communiqué conjoint, il souligne "le mépris de l'exécutif" suite au refus de participation au congrès d'Edouard Philippe. Ils exigent le maintien de leur autonomie financière, le soutien à l'expérimentation, et affirment que "l’Etat doit 9 milliards d'euros aux Départements" et "masque cette réalité par un effet d’annonce autour d’un fonds insuffisant de 250 millions d'euros".

  • 18/10/19 | Sécheresse en Creuse : la préfecture alerte

    Lire

    Dans un communiqué publié ce jeudi, la préfecture de la Creuse alerte sur les conditions de sécheresse profonde des sols dans le département qui, malgré les pluies de ces derniers jours, ne semblent pas s'atténuer. L'État a annoncé que la Creuse allait être placée en alerte à la sécheresse, soit un seuil moins fort que celui de "crise aïgue", pour cause d'une pluviométrie plus forte depuis plusieurs semaines. "Si l’automne et l’hiver 2019/2020 s’avéraient secs, le retour à une situation de crise aiguë pourrait réapparaître très rapidement", prévient la préfecture.

  • 18/10/19 | Pau: l'expo Apollo fête les 50 ans de la mission lunaire

    Lire

    Le 50e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune (mission Apollo 11 en 1969), est l'occasion d’expliquer et de resituer dans un contexte historique une étape marquante de l’histoire des sciences et des techniques. C'est l'objet de l'"Expo Apollo" présentée à la Chapelle de la Persévérance à Pau par l'asso GERMEA : maquettes de la fusée Saturn V, présentation du voyage d'Apollo 11, des sites d'atterrissage, d'expériences réalisées sur la Lune, vidéos sous-titrées pour les sourds et malentendants, et panneaux d'exposition transcrits en braille. Du 21 au 26 octobre de 14h à 18h.

  • 18/10/19 | Nouvelle-Aquitaine: Programme chargé pour les Journées de l'architecture

    Lire

    Pour la 4ème édition des Journées nationales de l'Architecture (du 18 au 20/10) 130 rendez-vous sont proposés au public en région: ateliers pour enfants, balades urbaines, visites de chantiers, expositions ou conférences autour de la réhabilitation du patrimoine et de l’architecture contemporaine. A voir notamment: un magasin aux vivres du 17e s. devenu résidence à Rochefort, le réaménagement du centre-bourg de Meymac (19), un village de tiers-lieux à Lavaveix-les-Mines (23), la nouvelle École d’art et de design dans un édifice art déco à Pau, un ancien garage devenu Maison de l’architecture à Poitiers (86), le Palais de justice à Limoges.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Mobilités douces : La Rochelle aussi performante que Bordeaux

08/11/2018 | Selon l'Ademe, l'agglomération rochelaise s'est illustrée de manière exemplaire lors du challenge de la mobilité, se plaçant 2e derrière Bordeaux.

Les lauréats des 4 catégories du challenge de la Mobilité 2018 à La Rochelle

En matière de mobilités douces, La Rochelle serait aussi exemplaire que Bordeaux. C’est l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) qui le dit, suite au challenge de la Mobilité organisé du 16 au 22 septembre. Créé il y a 8 ans, ce concours vise à réduire son impact carbone sur la planète, à commencer par sa manière de se déplacer. Durant une semaine, les salariés des établissements publics et privés participants sont amenés à changer leurs habitudes en favorisant des moyens de transports à faible impact comme le vélo, la marche à pied, les transports en commun ou le covoiturage.

L’agglomération rochelaise, qui compte sensibiliser sa population dans le cadre de son programme « territoire urbain littoral et zéro carbone », s’est montrée particulièrement exemplaire cette année. Sur les 11 708 participants néo-aquitains ayant participé au challenge de la Mobilité en 2018, La Rochelle compte 1361 salariés de 80 entreprises ou établissements publiques de l’agglomération. Leur démarche durant cette semaine spéciale aurait permis d’éviter 3,5 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Et surtout, la plupart des entreprises ayant participé témoignent qu’environ 35% des participants ont ensuite gardé ces nouvelles pratiques (lire ci-dessous).

Pour récompenser les candidats les plus vertueux, l’Ademe, l’agglomération de La Rochelle et la Chambre de commerce et d’industrie avaient organisé le 7 novembre une cérémonie de remise des prix. Les lauréats des 4 catégories, définies en fonction du nombre de salariés, sont repartis avec un vélo à assistance électrique et un panier garni à partager avec l’ensemble des salariés participants.

Parmi les entreprises exemplaires, le site Alstom d’Aytré a remporté le 1er prix de la catégorie des entreprises de plus de 500 salariés. « L’entreprise participe au challenge depuis 2012 et on y a pris goût », raconte Rémy Fréry, des services généraux du site d’Aytré. « On se rend compte de l’impact de cette démarche quand on constate aujourd’hui que les 200 places de vélos mises à disposition il y a quelques années sur le site finissent par être insuffisantes ». Selon Rémy Fréry, Alstom a fait beaucoup d’efforts pour inciter ses salariés à réduire leur impact carbone, pendant et hors challenge. « Nous prenons en charge une partie des abonnements aux transports en commun ; nous donnons des tickets de bus à nos visiteurs pour qu’ils se déplacent en transport en commun ; nous possédons des douches pour ceux qui viennent en vélos de loin ; nous avons réservé des places de parking exprès pour les véhicules en co-voiturage ; et nous déployons petit à petit des bornes de recharge pour voitures électriques sur notre parking ». Durant le challenge, Alstom propose également à ses salariés des ateliers sécurité et anti-vol des vélos, et font venir un réparateur pour réviser gratuitement les vélos de ceux qui viennent avec au travail. « Une quarantaine de bicyclettes ont été révisées cette année ».

"Ca n'a pas été très difficile de mobiliser tout le monde"

Un profil et un engagement que l’on retrouve à d’autres échelles dans d’autres entreprises ou institutions rochelaises comme l’Université (2e prix catégorie + de 500 salariés), l’EIGSI (3e prix catégorie + de 500 salariés), l’office publique de l’habitat 17 (1er prix catégorie moins de 500 salariés) ou encore le site d’EDF à Périgny (1er Prix catégorie moins de 100 salariés). Les TPME ne sont pas en reste, comme a pu le démontrer l’entreprise Storkcom, spécialisée dans l'intégration et déploiement de solutions connectées à Chef de Baie. 100% des effectifs de cette entreprise de moins de 20 salariés ont participé au challenge. « Ca n’a pas été très difficile de mobiliser tout le monde », ont témoigné les salariés de l’entreprise venus en équipe récupérer leur 1er Prix, « De manière générale, nous sommes tous très impliqués dans le développement durable, notamment sur la gestion des déchets, et nous avons mis en place un certain nombre de mesures pour favoriser les transports doux ou collectifs comme le fait Alstom mais à notre niveau ».

 

Le challenge de la Mobilité au niveau régional

Avec +10% de participants cette année, l’Ademe de Nouvelle-Aquitaine constate une prise de conscience progressive dans les entreprises. Alors que le challenge avait mobilisé quelque 300 personnes à ses débuts, il a dépassé son record cette année avec plus de 10 000 participants de 465 établissements privés ou publics, et fédéré la plupart des zones urbaines de la région. Parmi les 18 participants de cette édition, on retrouve les agglomérations de Bordeaux, de Lacq-Orthez, du Haut Béarn, du Pays Basque, d’Aunis Atlantique, de La Rochelle ainsi que les villes de Niort, Angoulême, Oléron, Dax, Pau, Mont-de-Marsan et Maremne. Cette année, le challenge aurait permis d’éviter 51 565 voitures sur les routes durant une semaine. Il aurait surtout un effet bénéfique à long terme, puisque 35% des participants déclarent avoir conservé par la suite ces nouveaux modes de fonctionnement, « en sachant que 65% des participants utilisaient déjà un mode alternatif », note Alain Besançon, coordinateur du Pôle Territoire durables et mobilité de l’Ademe Nouvelle-Aquitaine. Selon une étude régionale de l’Ademe, 34% d’entre eux utiliseraient les transports en commun, 27% le covoiturage, 24% le vélo, 9% le télétravail, 4% la marche et 2% la trottinette, les rollers, le skate et autres moyens de déplacement atypiques bas carbone.  

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5392
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !