Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

  • 27/02/20 | L'octogénaire qui avait attaqué la mosquée de Bayonne est décédé

    Lire

    Claude Sinké, 84 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la mosquée de Bayonne qui avait fait deux blessés est décédé. Placé en détention provisoire au Centre pénitencier de Mont-de-Marsan, le procureur de la ville a indiqué qu'il était décédé mercredi après avoir été conduit aux urgences de l'hôpital, son état de santé s'étant aggravé. Il disait vouloir "venger l'attentat de Notre Dame de Paris" dont il pensait que la responsabilité de l'incendie incombait à des musulmans.

  • 27/02/20 | La Charente-Maritime décroche le label "vélo et fromage" au SIA

    Lire

    Au Salon International de l'Agriculture de Paris, le Département de la Charente-maritime a obtenu le 26 février le label "Vélo & Fromages".Lancé en 2018 par l'Assemblée des Départements de France, ce label vise à faire découvrir aux amateurs de randonnées à vélo les produits fromagers du terroir. Le premier itinéraire labellisé en Charente-Maritime fait découvrir une quarantaine de sites fromagers sur un parcours de 154 km, qui démarre à l’entrée Nord du département, sur la Vélo Francette.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Mobilités douces : La Rochelle aussi performante que Bordeaux

08/11/2018 | Selon l'Ademe, l'agglomération rochelaise s'est illustrée de manière exemplaire lors du challenge de la mobilité, se plaçant 2e derrière Bordeaux.

Les lauréats des 4 catégories du challenge de la Mobilité 2018 à La Rochelle

En matière de mobilités douces, La Rochelle serait aussi exemplaire que Bordeaux. C’est l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) qui le dit, suite au challenge de la Mobilité organisé du 16 au 22 septembre. Créé il y a 8 ans, ce concours vise à réduire son impact carbone sur la planète, à commencer par sa manière de se déplacer. Durant une semaine, les salariés des établissements publics et privés participants sont amenés à changer leurs habitudes en favorisant des moyens de transports à faible impact comme le vélo, la marche à pied, les transports en commun ou le covoiturage.

L’agglomération rochelaise, qui compte sensibiliser sa population dans le cadre de son programme « territoire urbain littoral et zéro carbone », s’est montrée particulièrement exemplaire cette année. Sur les 11 708 participants néo-aquitains ayant participé au challenge de la Mobilité en 2018, La Rochelle compte 1361 salariés de 80 entreprises ou établissements publiques de l’agglomération. Leur démarche durant cette semaine spéciale aurait permis d’éviter 3,5 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Et surtout, la plupart des entreprises ayant participé témoignent qu’environ 35% des participants ont ensuite gardé ces nouvelles pratiques (lire ci-dessous).

Pour récompenser les candidats les plus vertueux, l’Ademe, l’agglomération de La Rochelle et la Chambre de commerce et d’industrie avaient organisé le 7 novembre une cérémonie de remise des prix. Les lauréats des 4 catégories, définies en fonction du nombre de salariés, sont repartis avec un vélo à assistance électrique et un panier garni à partager avec l’ensemble des salariés participants.

Parmi les entreprises exemplaires, le site Alstom d’Aytré a remporté le 1er prix de la catégorie des entreprises de plus de 500 salariés. « L’entreprise participe au challenge depuis 2012 et on y a pris goût », raconte Rémy Fréry, des services généraux du site d’Aytré. « On se rend compte de l’impact de cette démarche quand on constate aujourd’hui que les 200 places de vélos mises à disposition il y a quelques années sur le site finissent par être insuffisantes ». Selon Rémy Fréry, Alstom a fait beaucoup d’efforts pour inciter ses salariés à réduire leur impact carbone, pendant et hors challenge. « Nous prenons en charge une partie des abonnements aux transports en commun ; nous donnons des tickets de bus à nos visiteurs pour qu’ils se déplacent en transport en commun ; nous possédons des douches pour ceux qui viennent en vélos de loin ; nous avons réservé des places de parking exprès pour les véhicules en co-voiturage ; et nous déployons petit à petit des bornes de recharge pour voitures électriques sur notre parking ». Durant le challenge, Alstom propose également à ses salariés des ateliers sécurité et anti-vol des vélos, et font venir un réparateur pour réviser gratuitement les vélos de ceux qui viennent avec au travail. « Une quarantaine de bicyclettes ont été révisées cette année ».

"Ca n'a pas été très difficile de mobiliser tout le monde"

Un profil et un engagement que l’on retrouve à d’autres échelles dans d’autres entreprises ou institutions rochelaises comme l’Université (2e prix catégorie + de 500 salariés), l’EIGSI (3e prix catégorie + de 500 salariés), l’office publique de l’habitat 17 (1er prix catégorie moins de 500 salariés) ou encore le site d’EDF à Périgny (1er Prix catégorie moins de 100 salariés). Les TPME ne sont pas en reste, comme a pu le démontrer l’entreprise Storkcom, spécialisée dans l'intégration et déploiement de solutions connectées à Chef de Baie. 100% des effectifs de cette entreprise de moins de 20 salariés ont participé au challenge. « Ca n’a pas été très difficile de mobiliser tout le monde », ont témoigné les salariés de l’entreprise venus en équipe récupérer leur 1er Prix, « De manière générale, nous sommes tous très impliqués dans le développement durable, notamment sur la gestion des déchets, et nous avons mis en place un certain nombre de mesures pour favoriser les transports doux ou collectifs comme le fait Alstom mais à notre niveau ».

 

Le challenge de la Mobilité au niveau régional

Avec +10% de participants cette année, l’Ademe de Nouvelle-Aquitaine constate une prise de conscience progressive dans les entreprises. Alors que le challenge avait mobilisé quelque 300 personnes à ses débuts, il a dépassé son record cette année avec plus de 10 000 participants de 465 établissements privés ou publics, et fédéré la plupart des zones urbaines de la région. Parmi les 18 participants de cette édition, on retrouve les agglomérations de Bordeaux, de Lacq-Orthez, du Haut Béarn, du Pays Basque, d’Aunis Atlantique, de La Rochelle ainsi que les villes de Niort, Angoulême, Oléron, Dax, Pau, Mont-de-Marsan et Maremne. Cette année, le challenge aurait permis d’éviter 51 565 voitures sur les routes durant une semaine. Il aurait surtout un effet bénéfique à long terme, puisque 35% des participants déclarent avoir conservé par la suite ces nouveaux modes de fonctionnement, « en sachant que 65% des participants utilisaient déjà un mode alternatif », note Alain Besançon, coordinateur du Pôle Territoire durables et mobilité de l’Ademe Nouvelle-Aquitaine. Selon une étude régionale de l’Ademe, 34% d’entre eux utiliseraient les transports en commun, 27% le covoiturage, 24% le vélo, 9% le télétravail, 4% la marche et 2% la trottinette, les rollers, le skate et autres moyens de déplacement atypiques bas carbone.  

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5898
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !