Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | La Rochelle : un projet de territoire urbain zéro carbone

20/06/2018 | La Rochelle compte devenir la première agglomération littorale à réduire de 50% son empreinte carbone d'ici 2030

L'entrée du vieux port de La Rochelle

Repousser les limites et surtout son empreinte carbone, tel est l’objectif de La Rochelle pour son futur. La cité de Jean Guiton ambitionne d’être la première ville littorale, exemplaire et pilote, à réduire de 50% son empreinte carbone à l’horizon 2030, pour arriver à une relative neutralité dix ans plus tard. Pour y parvenir, elle a postulé l’an dernier à un appel à projet de l’Etat concernant les territoires d’innovation de grandes ambitions (TIGA). Objectif : faire partie des 10 lauréats qui bénéficieront d’un coup de pouce financier de l’Etat pour mener à bien leur plan.

Intitulé « Vers un littoral urbain zéro carbone », le projet rochelais  a pour ambition d’apporter des réponses aux questions climatiques urgentes comme la relation entre le carbone et l’océan, les mobilités durables, les énergies renouvelables, la rénovation du bâti public et privé pour l’efficience énergétique et l’écologie industrielle avec le traitement des déchets et les circuits locaux de recyclage.

La Rochelle parmi les 24 finalistes

Historiquement parlant, La Rochelle est déjà très orientée sur les problématiques du littoral et du développement durable depuis quelques années, avec par exemple l’essor  des transports doux, la création du site spécialisé dans l’éco-construction Atlantech, l’adaptation des stations d’épuration à des traitements écologiques, l’inclusion des marais comme zones tampons dans le cadre des plans d’actions contre les inondations, etc. Des projets avec des points de convergences qui amènent souvent à travailler ensemble différents services de l’agglomération et divers partenaires extérieurs, comme le pole de recherche Atlantech ou le port maritime. L’idée est venue progressivement de travailler ensemble à un grand projet multi-domaines et multi-compétences pour aider La Rochelle à devenir une ville littorale du futur, c’est-à-dire qui limite son impact sur l’environnement dans ses usages quotidiens, de l’habitat aux transports. La Rochelle a donc vu une opportunité dans l’appel à projet de l’Etat lancé en 2017 consistant à développer des « territoires innovants soucieux d’améliorer la qualité de vie des habitants tout en augmentant la durabilité du territoire ». Les lauréats seront dotés d’une enveloppe de 450 M€ sur dix ans pour mener à bien leur projet.  

Mais la sélection est rude et longue. Le dossier de La Rochelle a déjà franchi la première étape en janvier, après deux auditions en automne 2017. Sur les 113 candidatures présentées, elle fait partie des 24 projets toujours en lice ! Pour figurer parmi les dix lauréats finaux, La Rochelle devra faire face à des projets concurrents forts comme celui de Bordeaux Métropole, qui ambitionne de faire de sa cité la première ville à énergie positive ; le projet « Littoral + » porté par la région Occitanie sur les performances, l’économie et la résilience du littoral ; ou de Rennes Métropoles sur le développement des mobilités intelligentes.

Des études de faisabilité en cours

En attendant la prochaine présentation de dossier en 2019, l’Etat a délivré une enveloppe de 400 000€ à chacun des 24 lauréats de cette première phase pour affiner leur projet. Car les candidats devront présenter un nouveau dossier complété de fiches explicatives sur chacune des articulations du projet, avec des actions concrètes identifiées, des tableaux de financements, des modèle d’affaires et des lettres d’engagements des éventuels partenaires privés.

La Rochelle s’est donc lancé dans  des études de faisabilité, techniques et financières, de ses projets. Sept comités de travail sont chargés de mener un état des lieux des besoins et des enjeux en sept lieux significatifs de l’agglomération, ayant des environnements géographiques et des tissus économiques, industriels et technologiques différents. Par exemple, sur la zone portuaire, des études sont en cours en vue de produire des énergies renouvelables sur site. Une éventualité qui soulèvent des interrogations comme : quels types d’énergies ? Un modèle unique ou pluriel ? Comment et où la stocker une fois produite ? Ces études ont également pour objet de répondre à des problématiques de vie quotidienne comme comment développer la mobilité en respectant l’environnement, comment inciter les propriétaires  à faire évoluer leur bien immobilier en habitat durable ou encore comment gérer et recycler les déchets industriels. Autant de questions auxquels les chargés d’étude auront à répondre d’ici septembre, afin de pouvoir monter le dossier Tiga entre la rentrée scolaire et les fêtes de Noël.

Impliquer professionnels et particuliers

En parallèle de ces études, l’agglomération cherche des partenaires privés prêts à s’investir financièrement et/ou techniquement dans cette démarche. Certains sont déjà identifiés comme le port maritime, l’université, le parc de recherche Atlantech et son labo Tipee, l’éco-réseau des entreprises de l’agglomération « Biotop », Alternatives Energies, EDF, Alstom, Lea Nature, l’Atelier du végétal…

L’agglomération aimerait également impliquer ses concitoyens, afin de les préparer aux changements des pratiques du futur. Le projet « Vers un littoral urbain zéro carbone » sera présenté à la Foire exposition de La Rochelle en septembre, via un stand et des animations didactiques. Un évènement participatif – pour l’instant tenu secret-  à l’intention des Rochelais devrait également avoir lieu en novembre, en partenariat avec des associations environnementales locales…

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
5340
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !