Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | La Science et des lycéens dans le sillage de L'Hermione

02/06/2017 | Des lycéens de La Rochelle missionnés par l'Ifremer ont effectué des recherches dans le sillage de la frégate

Prélèvements de phytoplancton à bord du K.VIII

En 2015, une équipe d’élèves du lycée maritime et aquacole de La Rochelle embarquait à bord de l’Hermione pour son périple jusqu’en Amérique. Dans leur sillage, le K.VIII, un voilier léger, ancien champion de la route du Rhum, avec à son bord un autre équipage de lycéens, chargés d’une mission scientifique par l’Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer) : effectuer une série de prélèvements de phytoplancton en Atlantique Nord. La restitution des résultats est tombée fin mai, après deux ans de recherches et un long périple.

« A l’époque, tout est parti d’une demande de la Région, suite à l’annonce de la participation de l’établissement au voyage de L’Hermione, de trouver une idée autour de la frégate. On s’est dit : pourquoi ne pas les suivre ? », raconte Thierry Daguzan, professeur d’EPS au lycée. En cherchant ensemble un objectif, l’un des enseignants a une révélation : « Et si appelait l’Ifremer ? On pourrait effectuer des pêches ou des prélèvements… », propose Catherine Dreveau-Hérault, professeure de Cultures Marines et ancienne chercheuse à l’Ifremer. Après tout, les lycéens sont familiarisés avec l’univers marin et il ne peut être que bénéfique de les confronter au terrain... A la base Ifremer de Concarneau, les chercheurs sont ravis : le trajet de l’Hermione colle peu ou prou à celui d’une expédition scientifique sur les phytoplanctons de l’Atlantique nord menée par des chercheurs norvégiens en… 1910 ! Aucun relevé n’a été effectué depuis. « On connaît mal les phytoplanctons », explique Claude Le Bec, responsable de la station Ifremer de Concarneau. « Seule une dizaine de ces micro-algues est exploitée en aquaculture, nous avons encore beaucoup de choses à apporter ».

Bien sûr, pas question de lâcher les élèves sans préparation : l’Ifremer prépare un protocole rigoureux, fourni du matériel, les professeurs dispensent quelques enseignements complémentaires et les jeunes s’embarquent sur une goélette le temps des essais de la frégate de La Fayette. « Mais ils n’ont eu qu’une seule journée pour s’entraîner avec les filets et tester les manipulations du protocole », se souvient Catherine Dreveau-Hérault, qui avoue s’être fait des cheveux blancs le temps du voyage. « Notre plus grande peur, c’était qu’il y ait une erreur dans la réalisation des procédures et que rien ne soit exploitable au retour ». L’histoire viendra lever ses craintes.

De l'art du protocole scientifique

Du 18 avril au 10 août 2015, quatre équipages de huit à neuf élèves et deux professeurs se succèdent à bord du K.VVIII pendant que douze autres lycéens vogue sur l’Hermione. Mission de l’équipage scientifique : effectuer 12 prélèvements en des points géographiques précis à l’aide d’un minuscule filet ressemblant à une épuisette à mailles très denses. « On essayait tous les deux jours, selon les conditions climatiques », expliquent quatre des lycéens, aujourd’hui en terminale. « La première contrainte était technique, car on devait effectuer les manipulations à l’arrêt, ce qui n’est pas facile les jours de houle. La deuxième, c’est qu’on devait nettoyer le plancton avec de l’eau et un produit spécifique pour éviter sa dégradation une fois en boîte, il ne fallait surtout pas se tromper dans les dosages ! » Une tâche d’autant plus complexe que le phytoplancton est parfaitement invisible à l’oeil nu. « On a même croisé des pêcheurs qui nous disaient « mais, y’a rien dans ton filet » ! », s’amusent encore les jeunes. La pédagogie a donc aussi fait partie de la mission… « On est revenu enrichis et plus soudés », constate l’un d’eux.

Des avancées scientifiques inédites

Enrichie de connaissances également, l’Ifremer. Les 21 échantillons rapportés (et exploitables !) par les jeunes ont permis de faire avancer la recherche sur différents points. « En 2014, nous avions observé une dizaine de micro-algues au large de Quimper qui n’ont rien à faire en Bretagne », explique Claude Le Bec. Comparés avec les résultats de l’expédition de 1910, ces nouveaux prélèvements confirment un réchauffement de l’eau de la façade Atlantique, puisque ces espèces sont d’origines subtropicales. Sur les diverses espèces rapportées, trois rares, dont les chercheurs ont pu pour la première fois obtenir une signature génétique. D’autres se sont révélées être inconnues du monde scientifique et sont encore en cours de description. Une chercheuse de l’Université de l’Oregon, Consuelo Carbel-More, spécialiste mondiale d’une variété de micro-algues, les Pololampadaceae, est même venue séjourner quelques mois à Concarneau pour travailler avec l’Ifremer, ces nouvelles découvertes nécessitant de réviser toute la taxinomie de cette famille de plancton. Plusieurs publications communes sont en cours d’élaboration. Objectif : analyser les migrations de ces micro-algues à travers les océans, car leur présence ou non en dit long sur la température, le PH de l’eau et les conditions de vie de la faune et de la flore sous-marine, le phytoplancton y étant l’aliment de base de bien des êtres vivants…

 

Prélèvements de phytoplancton à bord du K.VIII - fixation de l'échantillon Les lycéens effectuant la fixation de leur prélèvement pour conservation.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Association Le Grand Voyage

Partager sur Facebook
Vu par vous
105884
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !