Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

30/09/21 : La deuxième phase des finales nationales des 46èmes Olympiades des Métiers est prévue à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Parmi les jeunes candidats, ils seront 57 à défendre les couleurs de la Nouvelle-Aquitaine !

28/09/21 : La Ville de Bruges et Bordeaux Métropole vont engager une importante opération d’aménagement du quartier Terrefort. Afin de recueillir l’avis des habitants et usagers de la zone, différentes dates de concertation sont proposées du 2 octobre au 8 novembre+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/21 | Bordeaux sensibilise au changement climatique

    Lire

    La Ville de Bordeaux, en partenariat avec l'association « La Fresque du Climat », organise tous les samedis, du 16 octobre au 4 décembre de 14h30 à 16h30 place Pey Berland, une action de sensibilisation pour comprendre le changement climatique. Autour d'une fresque quiz, l'association propose d'une manière ludique une animation pour comprendre ce changement.

  • 15/10/21 | Niort reçoit le Forum National de l'ESS

    Lire

    Du 19 au 21 octobre, la ville de Niort va accueillir la 6ème édition du Forum national de l'ESS et de l'Innovation Sociale. L'objectif de ces 3 jours va être de démontrer la plus-value sociétale de l'ESS pour les territoires, de montrer la modernité et le dynamisme de l'ESS mais aussi d'inventer des réponses novatrices dans les secteurs clés de la société et de l'économie. Trois grands axes vont être abordés autour de temps forts, de conférences et de convivialité : Un monde qui coopère, La résilience et La préservation et le développement des communs.

  • 15/10/21 | Le FAB sur le fil

    Lire

    Le Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) bat son plein et se tient jusqu'au 23 octobre prochain. Pour cette nouvelle édition 2 évènements investissent l'espace public notamment « Lignes Ouvertes » dimanche 17 octobre. A 17h, au Parc Pinçon de Bordeaux, Tatiana-Mosio Bongonga évoluera sur un fil à 35 mètres de haut sans attache. Pour cet artiste, « avancer et franchir des obstacles, ce n'est pas enfouir ses peur mais les accepter ». L'ascension sera sécurisée par les habitants du quartier volontaires.

  • 15/10/21 | 24 espaces France services désormais disponibles en Dordogne

    Lire

    En Dordogne, un plan de déploiement de 31 espaces France Service a été établi par les services de l’État et les collectivités. Cinq autres espaces ont également été labellisés le 11 octobre. Ils sont implantés sur les communes de Saint Aulaye-Puymangou, Le Bugue, Sarlat-la-Canéda, Ribérac, Saint-Pardoux la Rivière. 24 espaces France services sont désormais disponibles en Dordogne. 9 autres espaces sont en cours de labellisation ou en projet.

  • 14/10/21 | Deux-Sèvres : « Ton exploitation m'intéresse »

    Lire

    La Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle page dédiée à la reprise d'exploitation. « Ton exploitation m'intéresse » permet aux cédants de trouver un repreneur en consultant les petites annonces des candidats à l'installation. Le Répertoire départ installation, permet quant à lui, aux candidats à l'installation de trouver une exploitation. Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | La Science et des lycéens dans le sillage de L'Hermione

02/06/2017 | Des lycéens de La Rochelle missionnés par l'Ifremer ont effectué des recherches dans le sillage de la frégate

1

En 2015, une équipe d’élèves du lycée maritime et aquacole de La Rochelle embarquait à bord de l’Hermione pour son périple jusqu’en Amérique. Dans leur sillage, le K.VIII, un voilier léger, ancien champion de la route du Rhum, avec à son bord un autre équipage de lycéens, chargés d’une mission scientifique par l’Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer) : effectuer une série de prélèvements de phytoplancton en Atlantique Nord. La restitution des résultats est tombée fin mai, après deux ans de recherches et un long périple.

« A l’époque, tout est parti d’une demande de la Région, suite à l’annonce de la participation de l’établissement au voyage de L’Hermione, de trouver une idée autour de la frégate. On s’est dit : pourquoi ne pas les suivre ? », raconte Thierry Daguzan, professeur d’EPS au lycée. En cherchant ensemble un objectif, l’un des enseignants a une révélation : « Et si appelait l’Ifremer ? On pourrait effectuer des pêches ou des prélèvements… », propose Catherine Dreveau-Hérault, professeure de Cultures Marines et ancienne chercheuse à l’Ifremer. Après tout, les lycéens sont familiarisés avec l’univers marin et il ne peut être que bénéfique de les confronter au terrain... A la base Ifremer de Concarneau, les chercheurs sont ravis : le trajet de l’Hermione colle peu ou prou à celui d’une expédition scientifique sur les phytoplanctons de l’Atlantique nord menée par des chercheurs norvégiens en… 1910 ! Aucun relevé n’a été effectué depuis. « On connaît mal les phytoplanctons », explique Claude Le Bec, responsable de la station Ifremer de Concarneau. « Seule une dizaine de ces micro-algues est exploitée en aquaculture, nous avons encore beaucoup de choses à apporter ».

Bien sûr, pas question de lâcher les élèves sans préparation : l’Ifremer prépare un protocole rigoureux, fourni du matériel, les professeurs dispensent quelques enseignements complémentaires et les jeunes s’embarquent sur une goélette le temps des essais de la frégate de La Fayette. « Mais ils n’ont eu qu’une seule journée pour s’entraîner avec les filets et tester les manipulations du protocole », se souvient Catherine Dreveau-Hérault, qui avoue s’être fait des cheveux blancs le temps du voyage. « Notre plus grande peur, c’était qu’il y ait une erreur dans la réalisation des procédures et que rien ne soit exploitable au retour ». L’histoire viendra lever ses craintes.

De l'art du protocole scientifique

Du 18 avril au 10 août 2015, quatre équipages de huit à neuf élèves et deux professeurs se succèdent à bord du K.VVIII pendant que douze autres lycéens vogue sur l’Hermione. Mission de l’équipage scientifique : effectuer 12 prélèvements en des points géographiques précis à l’aide d’un minuscule filet ressemblant à une épuisette à mailles très denses. « On essayait tous les deux jours, selon les conditions climatiques », expliquent quatre des lycéens, aujourd’hui en terminale. « La première contrainte était technique, car on devait effectuer les manipulations à l’arrêt, ce qui n’est pas facile les jours de houle. La deuxième, c’est qu’on devait nettoyer le plancton avec de l’eau et un produit spécifique pour éviter sa dégradation une fois en boîte, il ne fallait surtout pas se tromper dans les dosages ! » Une tâche d’autant plus complexe que le phytoplancton est parfaitement invisible à l’oeil nu. « On a même croisé des pêcheurs qui nous disaient « mais, y’a rien dans ton filet » ! », s’amusent encore les jeunes. La pédagogie a donc aussi fait partie de la mission… « On est revenu enrichis et plus soudés », constate l’un d’eux.

Des avancées scientifiques inédites

Enrichie de connaissances également, l’Ifremer. Les 21 échantillons rapportés (et exploitables !) par les jeunes ont permis de faire avancer la recherche sur différents points. « En 2014, nous avions observé une dizaine de micro-algues au large de Quimper qui n’ont rien à faire en Bretagne », explique Claude Le Bec. Comparés avec les résultats de l’expédition de 1910, ces nouveaux prélèvements confirment un réchauffement de l’eau de la façade Atlantique, puisque ces espèces sont d’origines subtropicales. Sur les diverses espèces rapportées, trois rares, dont les chercheurs ont pu pour la première fois obtenir une signature génétique. D’autres se sont révélées être inconnues du monde scientifique et sont encore en cours de description. Une chercheuse de l’Université de l’Oregon, Consuelo Carbel-More, spécialiste mondiale d’une variété de micro-algues, les Pololampadaceae, est même venue séjourner quelques mois à Concarneau pour travailler avec l’Ifremer, ces nouvelles découvertes nécessitant de réviser toute la taxinomie de cette famille de plancton. Plusieurs publications communes sont en cours d’élaboration. Objectif : analyser les migrations de ces micro-algues à travers les océans, car leur présence ou non en dit long sur la température, le PH de l’eau et les conditions de vie de la faune et de la flore sous-marine, le phytoplancton y étant l’aliment de base de bien des êtres vivants…

 

Prélèvements de phytoplancton à bord du K.VIII - fixation de l'échantillon Les lycéens effectuant la fixation de leur prélèvement pour conservation.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Association Le Grand Voyage

Partager sur Facebook
Vu par vous
107767
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !