Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

  • 24/02/20 | Libourne, présélectionnée pour être le camp de base d'une équipe de la coupe du monde de rugby 2023

    Lire

    Le lundi 24 février Libourne s’est vue confirmer qu’elle figure bien sur la liste des 84 villes présélectionnées pour devenir camp de base d’une équipe pour la coupe du monde de rugby en 2023. Bordeaux accueillera plusieurs matchs de la compétition et les villes d’accueils devaient fournir plusieurs infrastructures parmi lesquelles : un terrain d’entraînement en extérieur clos, un gymnase, une salle de musculation et une piscine.

  • 24/02/20 | Un recours au Conseil d'État pour la déviation du Taillan

    Lire

    Les associations France Nature Environnement et Natur'Jalles, déboutées de leur requête en référé devant le tribunal administratif de Bordeaux dans le dossier de la déviation du Taillan, ont déposé un recours devant le Conseil d'État. Dans un communiqué, Natur'Jalles précise vouloir "continuer à dénoncer le risque de pollution que ce projet fait peser sur une part importante de la ressource en eau potable de Bordeaux-Métropole", affirmant que la procédure avait permis "l'accès à des preuves qui révèlent les manquements du Département et des services de l’Etat".

  • 24/02/20 | Projet de loi 3D : une plate-forme de concertation en région

    Lire

    Le futur projet de loi 3D, porteur du "nouvel acte de décentralisation" annoncé par Emmanuel Macron à l'issue du grand débat national vise à "transformer les relations entre l’État et les collectivités territoriales". Dans ce cadre, une concertation est organisée à l'échelon régional et départemental entre préfets, élus locaux et acteurs de la société civile autour notamment du logement, du transport et de la transition écologique. Une plate-forme participative permet aussi aux élus, entreprises, syndicats, associations et citoyens, de déposer leurs propositions jusqu'au 15/04.

  • 24/02/20 | Remonter le temps à grande vitesse à Poitiers

    Lire

    Potiers remonte dans le temps ! Elle accueillera l’exposition « L'archéologie à Grande Vitesse : 50 sites fouillés entre Tours et Bordeaux» du 16 avril au 30 août, au Musée Sainte-Croix. Ces fouilles initiées lors du tracé de la LGV en 2009, ont permis de mieux comprendre les anciens rites funéraires mais aussi l’évolution de la flore et la faune il y a 100 millions d’années, en Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine. Créée par LISEA et SNCF RÉSEAU, cette exposition est l’occasion de traverser les âges grâce à des reconstructions 3D, plongeant les visiteurs avec nos cousins, les chasseurs préhistoriques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Landes: 800 000€ d'investissement pour le "réenchantement" de l'Ecomusée de Marquèze

19/11/2013 | L'écomusée de Marquèze dans les Landes va bénéficier d'un investissement pluri-annuel de 800 000€ pour renouveler son offre

L'écomusée de Marquèze à Sabres dans les Landes

Avec ses presque 70 000 visiteurs en 2013, l'écomusée de Marquèze, qui propose un voyage dans le temps au cœur de la vie pastorale landaise du 19ème siècle, est le premier musée d'Aquitaine en entrées payantes. Mais ces résultats, bien que remarquables, sont en perte de vitesse ces dernières années et surtout bien loin des 100 000 visites qu'affichait la fréquentation du musée en plein air dans les années 80 par exemple. Pour redorer son blason, renouveler l'offre et parvenir à attirer de nouveaux visiteurs sur l'airial de Marquèze, le Conseil régional, le Conseil général des Landes et la Communauté de Communes de la Haute-Landes vont y investir 800 000 € en quatre ans.

En tourisme comme ailleurs la concurrence existe. L'Ecomusée de Marquèze à Sabres et le Parc Naturel Régional duquel il dépend en ont bien pris conscience face à l'érosion progressive de sa fréquentation. Coté concurrence, le renouvellement de la ville de Bordeaux et son classement à l'Unesco en 2009 n'a pas été sans conséquence pour l'écomusée landais, estime Laurent Trijoulet, Directeur du parc naturel régional des Landes de Gascogne. Tourisme rural contre tourisme urbain... un équilibre qui ces temps-ci se fait en défaveur du premier. Et plus encore en temps de crise où les sorties culturelles sont les premières sacrifiées par les familles. D'autant que «pour visiter l'écomusée, les visiteurs doivent ajouter au tarif d'entrée, le prix du déplacement voire de la restauration», ajoute, lucide, Marc Casteignau, Directeur de l'Ecomusée.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si avant même le lancement du plan d'investissement annoncé pour la période 2014-2017 un travail a déjà été fait sur les offres tarifaires. Elles ont été revues à la baisse pour les tarifs familles. Passant de 35€ à 32€ en 2013 (pour 2 adules et 2 enfants) le tarif est alors équivalent à 8€ par personnes là où sans cette offre, les tarifs sont 13€ pour un adulte et 9€ pour un enfant. En outre, des offres promotionnelles ainsi que des partenariats de «ticketing» ont été mis en place avec d'autres sites touristiques comme la Dune du Pyla. Une politique tarifaire globale qui, selon le directeur du site, a joué dans les chiffres de fréquentation 2013. Ils enregistrent 3000 entrées de plus qu'en 2012.

Image vieillissante et stratégie numériqueMais si «la politique tarifaire est un élément de réponse, il faut aussi du marketing, des animations reconduites et accentuées, et un réinvestissement global sur l'offre». Autant d'ambitions auxquelles répond le plan pluriannuel présenté ce lundi 18 novembre à la presse. Son objectif affiché: «réenchanter l'Ecomusée». Autrement dit lutter contre une image vieillissante dont souffre les écomusées, et à laquelle n'échappe pas celui de Marquèze. Autre défi souligné par le Directeur et Renaud Lagrave,Vice Président du Conseil régional en charge du Tourisme, la «revisite»; autrement dit «parvenir à faire régulièrement revenir le visiteur». Également penser un accueil adapté à tout type de public et notamment aux jeunes familles, et bien sûr aussi, inscrire l'Ecomusée dans le 21ème siècle avec la mise en place d'une stratégie numérique globale.

En 2014, un espace d'animation et de consommation, l'«estanquet», sera créé sur l’airial, la signalétique d'information et d'orientation sera améliorée de même que l’accueil au restaurant. 2015 verra notamment la création de nouveau parcours, la mise en place de tablettes numériques comme outils de visite, ainsi qu'un nouvel accueil en gare et sur le quai d'embarquement. En 2016, de nouveaux parcours thématiques seront mis en place, de même que la construction de cabane. La stratégie numérique sera, quant à elle, renforcée jusqu'à la fin du programme d'investissement, de même que la construction de cabanes. Un événement sera d'ailleurs organisé en 2017 pour célébrer la fin du programme et le total renouveau de l'offre.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Ecomusée

Partager sur Facebook
Vu par vous
8016
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !