18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Le 3ème défi "familles à énergie positive" démarre le 1er décembre en Aquitaine

05/11/2014 | L'objectif des participants : réduire d'au mois 8% leur économie d'énergie. Un défi largement relevé l'année dernière, qui avait mobilisé 80 familles.

Des petits kits sont mis à la disposition des familles pour tenter de consommer moins d'énergie

Le "Défi Familles à énergie positive" 2014 démarre le premier décembre. Cette compétition nationale, organisée pour la troisième année consécutive en Aquitaine, réunit de nombreuses familles constituées en équipes, dont le but est de réduire d'au moins 8% leur facture énergétique en électricité et en eau. Pour cela, la maison écocitoyenne de Bordeaux leur fournit des kits de réduction de la consommation, et l'ADEME Aquitaine accompagne la démarche. Pour un résultat très positif : sur les 80 familles participantes, on constate une réduction moyenne de la consommation de 16%.

32,51%, c'est l'économie d'énergie record réalisée par  "Les écureuils écolos", l'équipe gagnante de l'édition 2013 du défi "familles à énergie positive", une initiative nationale qui a réuni plus de 50 000 participants depuis sa création en 2008, et qui entame son troisième hiver en Aquitaine dès le 1er décembre prochain. "Cela permet à ces familles de faire des économies financières substantielles sans avoir à faire nécessairement de gros travaux d'aménagement, qui auraient nécessité un investissement important", souligne Anne Walryck, conseillère municipale de Bordeaux en charge du développement durable.

Concrètement, les familles participantes recoivent 2 kits : un leur permettant de faire des économies d'électricité (notamment au moyen de coupe-veilles, de bas de porte adhésifs ou encore de programmateurs de charge), le deuxième étant réservé à l'eau (coupe-robinet, ect). Des petites astuces, consolidées par des ateliers organisés à la maison écocitoyenne de Bordeaux. Pour Raphael Chanelière, de l'ADEME Aquitaine, "c'est un défi qui permet de changer un peu les comportement sans pour autant revenir au temps de la chandelle. C'est avant tout mieux connaître les gestes en ayant conscience de leur impact". Des initiatives qui viennent souvent des équipes participantes (en 2013, l'une d'entre elles avait organisé un "dîner zéro énergie"), qui appartienent à toutes les classes sociales et à toutes les générations. 

Des équipes motivéesMarie Tournier, étudiante à Sciences Po Bordeaux, participe au défi pour la première fois. "J'ai fait un stage à la maison écocitoyenne, j'ai donc bien pris connaissance de l'existance de cette opération. Elle m'a plu, et j'ai décidé de la promouvoir auprès de mes camarades. On a monté une équipe, essentiellement des membres de l'association "ECOLOGEEK", parce qu'elle s'essouflait un peu et qu'on voulait la reprendre. En tant qu'étudiante en colocation, participer à d'abord représenté un intérêt financier", affirme la créatrice de l'équipe des "Sciences Potes".

Jackye Godin, en revanche, est une habituée de la consommation d'énergie. L'an dernier, son équipe, Eco Saint Louis, avait économisé près de 24% de consommation d'énergie ! "On est toujours les poulidors, parce qu'on termine deuxièmes. Mais c'est avant tout pour nous un moyen d'agir. J'habite en location dans un HLM, et le propriétaire refuse de faire des travaux qui lui coûteraient trop cher. L'année dernière, grâce au défi, j'ai eu 267 euros remboursés sur ma facture EDF ! J'utilise toujours mon sèche-linge, mais je calfeutre par exemple mes fenêtres avec des plaques en polystyrène pour faire des double vitrages !", déclare la mère de famille. Environ 7500 foyers étaient inscrits l'année dernière à l'échelle nationale, sur une quinzaine de régions. Cette année, la manifestation couvre 8 territoires en Aquitaine, dont Talence pour la première fois, Périgueux, Bourg-en-Gironde, Mimizan, le Pays Basque mais aussi le Lot et Garonne.

Bordeaux et l'Aquitaine engagés sur l'écologie"Si tous les bordelais participaient, on économiserait l'équivalent de la production annuelle de la plus grande centrale photovoltaïque d'Europe", souligne Anne Walryck. Même si, comme Raphael Chanelière a tendance a le souligner, le phénomène diminue un peu en mobilisation : "Après une envolée pour ce type de démarches, on constate actuellement un petit essouflement. Aujourd'hui, les nouveaux outils technologiques ont augmenté notre consommation énergétique de 15% en moyenne. Ce type de défi est donc plus que jamais nécessaire. D'ailleurs, ça plaît, puisque 20% des participants récidivent l'année d'après". La ville de Bordeaux a d'ailleurs récemment fait le bilan de sa politique de réduction de consommation d'énergie : -88% pour l'entretien des parcs et jardins par rapport à la période 2002-2005, -30% de consommation d'énergie dans les espaces publics en 4 ans, et une réduction de 21% de la consommation de l'éclairage public. Une preuve que le territoire est plus que jamais engagé dans l'objectif écologique. Le but pour la planète d'ici 2030 : réduire de 40% la consommation des gaz à effet de serre, de 27% la consommation d'énergie, et augmenter de 27% la part des énergies renouvelables. Bref, si vous êtes sensibles au mouvement, rameutez vos voisins, l'hiver risque d'être mémorable... 


L'info pratique : Pour avoir plus de renseignements sur le défi et les modalités d'inscriptions et de participation, rendez vous sur le site aquitaine Fammile à énergie positive

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1373
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !