aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

05/02/16 : A630: en raison des travaux de mise à 2X3 voies la rocade intérieure sera fermée à la circulation entre l’échangeur 12 (Beutre) et l’échangeur 9 (Magudas), lundi 8 et mardi 9 février 2016 de 21h00 à 6h00.

02/02/16 : Plusieurs dizaines d'agriculteurs dénonçant les difficultés de la profession ont entassé pneus, et enflammé des balles de paille, ce matin devant une villa préfectorale de Pau. Les manifestants se sont aussi rendus devant l'hypermarché Leclerc

01/02/16 : Après la mobilisation des services de l'Etat et des collectivités, soulagement et maintien de la vigilance sur le littoral landais après la réussite de l'opération de remorquage du cargo panaméen qui pourrait relier le port de Bilbao mercredi.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/02/16 | En Dordogne, les conseillers départementaux adoptent le budget sans l'oppostion

    Lire

    Ce matin, les élus du département de la Dordogne ont adopté un budget en diminution. Les élus de l'opposition on voté contre, tout en faisant des propositions d'économies sur le personnel, l'insertion et les subventions aux associations. Le budget primitif 2016 s'élèvera à 503.211.657 €, en baisse (-1,5%) par rapport au budget primitif 2015. Comme annoncé, lors du débat budgétaire, la fiscalité augmentera sur le foncier bâti sur 2016 et 2017, cela représentera 4,3 M€ de recettes supplémentaires.

  • 05/02/16 | Gironde: Pierre Garmendia est décédé

    Lire

    C'est une figure de la vie politique girondine, et singulièrement de la rive droite, qui s'est éteinte ce 5 févier à l'âge de 91 ans. Pierre Garmendia d'abord élu à Cenon en 1965, puis conseiller général et régional tout en étant à 4 reprises député de la 4e circonscription de la Gironde et Maire de Floirac de 1995 à 2001. Hommage d'Alain Rousset: Il a partagé la transition entre André Labarrère et Philippe Madrelle au service de l'Aquitaine; Il a accompagné affectueusement mon parcours, y compris dans les phases difficiles. Il représente l'intégration d'une famille basque espagnole fuyant la dictature venue s'épanouir en Gironde."

  • 03/02/16 | La fin annoncée du centre culturel de Ribérac

    Lire

    A travers un communiqué, l'association qui gère le centre culturel de Ribérac (24) a annoncé sa dissolution. « Nos discussions avec la mairie s'arrêtent là », annonce-t-elle, affirmant qu'il va être procédé au licenciement économique des trois salariés. Un conflit oppose la municipalité et la structure : en cause une baisse notable des subventions municipales, de 75 000 euros maximum contre 123 500 l'an passé. Un rassemblement de soutien est prévu le 6 février, à 10h30, place du Général-de-Gaulle.

  • 02/02/16 | Bus "Macron": Dangereux concurrents pour les TER

    Lire

    La région ALPC réagit à la création de nouvelles dessertes, la loi Macron ayant libéralisé le transport des voyageurs par autocar, au risque de porter atteinte à l'équilibre économique de certaines lignes Ter. En tant qu'Autorité organisatrice de transport, la Région a saisi l'ARAFER (Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières) pour 4 liaisons: Limoges-Brive-la-Gaillarde (société Flixbus) : demande de limitation; Niort-Poitiers (sté Flixbus): demande d'interdiction; Brive-la-Gaillarde Périgueux (sté « Courriers Rhodaniens ») : demande d'interdiction; Mont-de-Marsan-Pau (sté Starshipper) : demande de limitation

  • 02/02/16 | Filière palmipèdes : EELV s'explique

    Lire

    Les élus EELV de la Région qui n'ont pas voté la motion de soutien à la filière s'en expliquent dans un communiqué: "nous avions souhaité trouver un texte qui puisse s'accorder avec toutes les tendances politiques du conseil régional. Un mot ajouté par tactique politicienne du groupe LR aura suffi à le rendre impossible. L'argument avancé à droite de l' auto-gavage des oiseaux migrateurs est une réalité, mais le gavage n'est en aucun cas naturel. Notre proposition a été de remplacer "naturel" par "traditionnel" ce qui nous aurait permis de voter la motion. Les groupes de droite ont estimé nécessaire de bloquer la volonté de consensus, en s'y opposant"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Le bassin Adour-Garonne fortement contaminé aux pesticides

01/08/2013 | Les zones de grande contamination sont dans les bassins agricoles

Les secteurs les plus pollués sont les bassins agricoles

Le constat du Commissariat général au développement durable (CGDD) est particulièrement inquiétant. Dans son rapport qui vient d'être rendu public, il conclut à la quasi-généralisation des pesticides dans les cours d’eaux français. Seuls 7 % des points de contrôles en seraient préservés. En 2012, sur l’ensemble du bassin Adour Garonne, 95 % de ces mêmes stations détectaient au moins une substance phytosanitaire.

Sur 550 pesticides recherchés en 2011 dans les cours d'eau de France métropolitaine, 377 ont été décelés au moins une fois. Ils sont présents sur 93% des points analysés, contre 91% des points en 2010. Une plus grande diversité de substances est également relevée dans l'eau : 19% des points analysés présentent plus de 20 pesticides différents quantifiés au moins une fois en 2011. On n'en comptait que 15% dans ce cas en 2010. Cette contamination est principalement due à des herbicides en France métropolitaine et à des insecticides en outre-mer, selon le rapport du Commissariat général au développement durable. 

Les zones de contamination élevée sont dans les bassins agricolesLes points critiques se trouvent dans les grands bassins agricoles : les régions céréalières, de maïsiculture ou de viticulture et notamment le Sud-Ouest (en particulier le bassin Adour-Garonne), le bassin parisien et la vallée du Rhône. Dans ces trois zones de grande culture, 17 points de contrôle présentent même une moyenne annuelle supérieure à 5 µg/litre. "La molécule que l’on retrouve le plus souvent, c’est le glyphosate, celle de l’herbicide le plus vendu en France. Elle est présente dans 45 % des échantillons. L’autre qui revient c’est le metolachlore, principalement utilisé sur le maïs. On le trouve dans 40 % des échantillons", indique Philippe Thiebaut, chargé d’études à l’agence de l’eau adour-Garonne, qui demande à chacun de prendre ses responsabilités et de changer ses habitudes. Ce qui signifie, limiter au maximum l'utilisation de produits phytosanitaires. Car, le risque est que les nappes souterraines soient encore plus contaminées. 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Agence de l'eau Adour-Garonne

Partager sur Facebook
Vu par vous
65
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
webpaysan | 02/08/2013

Voici une enquête qui tombe à pic. Pesticides ou Santé , faut choisir? http://web.paysan.free.fr/pesticides/

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !